Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

BMW, Jaguar Land Rover et Ford en discussion pour une usine de batteries ?

Dans Futurs modèles / Technologie

La fameuse gigafactory de Tesla, qui a ouvert au Nevada et qui va assembler plusieurs centaines de milliers de batteries, a donné des idées à la concurrence qui s'inquiète probablement d'un possible retard sur le constructeur américain. Selon la rumeur, BMW, Ford et Jaguar Land Rover seraient en discussion pour construire une usine commune au Royaume-Uni visant à assembler des batteries pour les futures électriques.

BMW, Jaguar Land Rover et Ford en discussion pour une usine de batteries ?

La construction de la "gigafactory" de Tesla, aux Etats-Unis, a créé un grand bouleversement dans le monde de l'automobile. Alors que les rares constructeurs engagés dans l'électrique produisaient à petite échelle, du côté de Tesla, on voit les choses en grand et il n'est pas question de laisser une partie du projet, que ce soit pour l'automobile ou pour les batteries, à un tiers.

 

C'est pourtant le cas pour BMW ou Ford qui achètent les batteries de leurs électriques à LG ou Samsung. Les deux marques seraient justement en discussion avec Jaguar Land Rover pour la création d'une usine commune de batteries au Royaume-Uni.

 

L'affaire serait évidemment intéressante pour les trois qui y trouveraient tous leur intérêt, tout en réduisant les coûts. Et vu le montant astronomique de la gigafactory de Tesla (environ 5 milliards de dollars), on imagine bien que les constructeurs comme Ford ou BMW préfèrent partager les investissements dans le domaine.

 

Bmw

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

" pour la création d'une usine commune de batteries au Royaume-Uni. "

Ah tiens, j'croyais que le mot d'ordre était de justement se barrer de là bas...

On aura mal compris ?

Par

Vouei c'est surtout les anti brexit qui font courir ce bruit dans 6 mois l'Angleterre aura retrouvé son calme et son équilibre.

Par

bin oui la livre va perdre bien 3O%

avec le brexit...

interressant de produire avec une mo bon marnché mais surtout qualifiée!!

ce qui est pas le cas à l'est...

en chine..

voir en inde...

c'est sur ceux qui fabriquent en angleterre seront les grand gagnants!!

Par

En réponse à gignac31

bin oui la livre va perdre bien 3O%

avec le brexit...

interressant de produire avec une mo bon marnché mais surtout qualifiée!!

ce qui est pas le cas à l'est...

en chine..

voir en inde...

c'est sur ceux qui fabriquent en angleterre seront les grand gagnants!!

Je ne connais pas tes sources pour affirmer qu'une chute de 30% va se produire mais ça me semble n'importe quoi.

D'ici à 12 mois, au delà de 10% on parlera déjà d'un crack et d'un effondrement et à peu près toute la presse spécialisée européenne pense plutôt à une évolution à 2 seul chiffre. L'économie anglaise est trop imbriquée dans celle de l'Europe + EU qui sont tous 2 très stables (les clients et fournisseurs des boutiques UK sont trop dépendants de ces 2 zones Europe et EU qui n'ont que des croissances limitées si tu préfères ).

Heureusement ou dommage peut etre parce qu'un pays comme l'Angleterre qui deviendrait d'un seul coup 30% moins cher ca ouvrirait pas mal d'opportunités mais et de désordres aussi. Mais en Occident tout au moins les économies sont tellement liees les unes aux autres que 30% ou même 25% semble irrealiste.

Je n'ai pas les liens de mes sources mais relit les Échos ou Herald Tribune des semaines suivants le Brexit.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire