Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Bol d'Or : le bilan du RAC 41

Dans Moto / Sport

Bol d'Or : le bilan du RAC 41

A l'issue de cette épreuve de 24 heures, le RAC 41 et sa Yamaha se classe 23e au scratch à 61 tours des vainqueurs. Par la même occasion ils se retrouvent en 16e dans la catégorie EWC. David Marsac, un des pilotes de l'équipe nous fait le bilan de leur course.


"Ca a été à peu près. Nous avons eu beaucoup de pluie donc ça a été très dur pour tout le monde. On n'a pas arrêter de changer les pneus : un coup les pluies, un coup les mixtes, un coup les slick. On a eu une 1ère petite chute où on s'est fait percuter dans la nuit donc le temps de ramener la moto, que les mécaniciens réparent, on a perdu pas mal de temps. Et puis, il y a eu une petite glissade qui a fait perdre un peu de temps mais pas grand chose et puis sinon, ça c'est plutôt pas mal passé. Pour ma part, j'ai eu un relais où on a fait une erreur de gomme de pneus pluie. J'avais des durs au lieu des tendres et du coup, je n'ai pas fait de bons chronos et on a encore perdu du temps là dessus."


Il faudra attendre le matin pour voir la Yamaha n°41 revenir vers le haut du tableau même si il était un peu tard pour faire mieux. "On s'est bien rattrapé après. Au petit matin quand la piste était séchante, on a été les premiers à mettre les slicks retaillés ce qui nous permis de bien revenir car on était dans les 3 meilleurs chronos à ce moment là. Ensuite, on a continué tout le long et au vu de la place de départ et des soucis que l'on a eu pendant la course, c'est un bon résultat."


A l'issu des essais, David nous avait confié que l'équipe connaissait des problèmes de grip. Un problème que les pilotes et les mécaniciens ont réussi à résoudre pour la course. "On a réussi à s'habituer et on a peaufiné la moto au warm-up le samedi matin car nous n'avions pas encore trouvé le set-up idéal. Après un débriefing le vendredi soir, les mécaniciens ont modifié une fourche le samedi que nous avons pu essayer au warm-up . Cela nous a permis de valider des réglages qui étaient bien mieux. La moto était plus saine et beaucoup moins physique et on est parti avec cette base et pour la course, ça l'a fait nickel."


Pourtant, le RAC 41 a été en proie à des soucis mécaniques. Un amortisseur de direction baladeur et un axe de roue récalcitrant. Des problèmes qui ont perdre encore un peu de temps à l'équipe. "Pendant un de mes relais, j'étais en train de perdre le réservoir. En fait, on a un amortisseur de direction qui prend sur le T supérieur et il y avait le filetage de fixation du réservoir qui était en train de lâcher. ET comme il tient l'amortisseur, tout bougeait. La moto devenait difficile à piloter. Concernant l'axe de roue, il s'agissait aussi du filetage qui s'est abîmé. L'axe de roue s'est pris de travers donc on avait du mal à remettre la roue avant. On a préféré s'arrêter pour refaire le filetage et gagner du temps par la suite."


Dans l'ensemble, l'équipe est satisfaite : "On a bien roulé en faisant de bons chronos. On n'a pas eu de chutes graves de notre part. Et puis les conditions n'ont pas aidé mais le bilan est plutôt positif."


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire