Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Brexit : jours chômés en France chez PSA

Brexit : jours chômés en France chez PSA

Le Brexit a été adoubé par referendum et un gouvernement se met en place de l’autre côté de la Manche pour traduire dans les faits cette volonté prononcée du peuple de la perfide Albion. On peut le regretter ou non, c’est ainsi que fonctionne la démocratie, éclairée ou pas. Un processus que beaucoup commentent comme le futur malheur du royaume. Peut-être. Mais en attendant, c’est bien sur le continent que les effets se font déjà sentir. Et notamment en France.

La sortie de la Grande Bretagne de l’union européenne est acquise. Et elle ouvre une période d’incertitudes qui contrarie le monde économique. L’automobile n’échappe pas à l’angoisse. Du côté de Poissy, dans l’usine du groupe français PSA, c’est même devenu une réalité bien palpable. À cause du Brexit, le blason tricolore regrette un manque de « lisibilité sur les commandes en raison du Brexit ».  Un flou qui perturbe sa démarche de maintenir des stocks le plus bas possible. De fait, deux jours au total ne seront pas travaillés en septembre et en octobre dans l'usine PSA de Poissy.

Un effet collatéral d’une décision validée par les urnes le 23 juin dernier seulement. Une conjoncture qui a suscité l'attentisme des consommateurs britanniques. Au Royaume-Uni, les immatriculations ont reculé de 0,8 % en juin. C’est le premier recul depuis le début de l'année. Et ce ne serait qu’un début si l’on en juge par les prévisions des experts de LMC Automotive qui ont revu à la baisse de 400 000 véhicules leurs prévisions de ventes de voitures en Grande-Bretagne d'ici à 2018. Cela représente plus de 10 % des 3 millions de voitures vendues en 2015. Un réel impact qui se fera essentiellement en dehors du Royaume-Uni : 90 % des voitures vendues dans le pays sortent des chaînes de fabrication des usines du continent.

Citroen

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (35)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

le lien BREXIT / Poissy me parait vraiment pas évident, les ajustements de productions ne datent pas d'hier et ont de multiples raisons ... :violon:

Par

En réponse à benoit25

le lien BREXIT / Poissy me parait vraiment pas évident, les ajustements de productions ne datent pas d'hier et ont de multiples raisons ... :violon:

Peut-être que les 208 en direction à droite sont fabriquées exclusivement à Poissy ? Mais bon, en effet, bizarre que seule cette usine soit impactée, et que ne soit l'unique facteur...

Par

On se souviendra qu'il n'y a pas 10 ans PSA fermait son site de Ryton, laissant 2 300 employés sur le carreau...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_PSA_de_Ryton

Bien vu les gars :bien:, juste quand le marché UK commençait à reprendre des couleurs, battant années après années ses records de vente, au point d'être le second en Europe, en nombre d'autos comme en valeur.

Et à l'heure du Brexit annoncé, produire dans un pays à monnaie faible, n'est ce pas ce que nos chers industriels demandent, puisque l'Euro fort était un obstacle si grand à la croissance ?

Par

Le Brexit a bon dos :ptdr::ptdr:

Par

Cherchez pas, c'est une news à Lecondé, donc c'est totalement farfelu et évidemment partial, ca lui a permis de placer sa remarque anti-Brexit "c’est ainsi que fonctionne la démocratie, éclairée ou pas."

On sent bien là de quel avis il est lui-même sur ce que pense un peuple, pour autant souverain, que ca lui plaise ou non.

Evidemment que les 2 jours de chômage technique (ce qui est relativement fréquent dans la production automobile) peuvent s'expliquer par bien d'autre chose que le repli de 0,8% au mois dernier du marché auto briton.

En tout cas, il est en forme le Lecondé, là, une pluie de news toute plus mal tournées et sans intérêt les unes que les autres, un véritable florilège de cet "artiste" de la langue française.

Par

Le brexit est une formidable opportunité pour virer prochainement des employés...dans l'UE...l'avenir le dira.

Par

Tiens, c'est bizarre, j'vous l'avais dit!:oui:

Maintenant, les anglais vont repondre une marque généraliste pour remplacer Rover et on leurs vendra plus rien!:bah:

Mais à ce qu'il parait, c'était pas à cause de l'UE que les constructeurs britanniques s'étaient cassé la gu****...:ptdr:

Et à ce qu'il parrait, c'était pas non plus pour des raisons purement économiques et de désindustrialisation que les anglais ont voté Brexit, c'était parce qu'ils étaient racistes, c'est vrai, remplir le frigo c'est tellement moins important que la couleur de peau du voisin..:ptdr:

Par

C'est pas le Brexit le problème: Même si la ministre GB invoquait l'article de sortie de l'UE dans 10 minutes, le temps que soient renégociés tous les traités entre UE et GB il se passera bien 2 ans pendant lesquels rien ne changera.

Le problème c'est que les crétins de politiciens qui ont agités le spectre du Brexit n'ont pas anticipé que les gens pourraient les suivre, et n'avaient donc aucun plan de prévu dans ce cas de figure.

Bilan la £ se casse la gueule, et ce n'est bon pour personne.

Ces politiciens devraient être jugés et condamnés à de très lourdes amendes sur leurs biens personnels, et à jamais interdits de toute responsabilité politique ou publique.

Par

" Bilan la £ se casse la gueule, et ce n'est bon pour personne."

Mais pourquoi diable dis tu ça.....100% de nos politiciens et économistes libéraux t'ont martelé des années durant que le principal obstacle à la croissance était une Euro bien trop fort ( sans jamais se demander comment est ce que le pays significatif en Europe avec la balance commerciale la plus favorable pouvait bien diable se débrouiller pour qu'elle en soit ainsi ).

Alors une monnaie qui vaut peau de balle, c'est le bonheur assuré pour exporter non ?

Et pour nous, passer d'agréables week-end prolongés là bas à des tarifs enfin raisonnables....

Par

En réponse à atmophile

Tiens, c'est bizarre, j'vous l'avais dit!:oui:

Maintenant, les anglais vont repondre une marque généraliste pour remplacer Rover et on leurs vendra plus rien!:bah:

Mais à ce qu'il parait, c'était pas à cause de l'UE que les constructeurs britanniques s'étaient cassé la gu****...:ptdr:

Et à ce qu'il parrait, c'était pas non plus pour des raisons purement économiques et de désindustrialisation que les anglais ont voté Brexit, c'était parce qu'ils étaient racistes, c'est vrai, remplir le frigo c'est tellement moins important que la couleur de peau du voisin..:ptdr:

"Maintenant, les anglais vont repondre une marque généraliste pour remplacer Rover et on leurs vendra plus rien!:bah:"

Et eux ne nous vendrons plus rien non plus.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire