Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Cagiva Brillo 125 : La simplicité avant tout

Dans Moto / Nouveauté

Cagiva Brillo 125 : La simplicité avant tout

Cagiva se lance dans le segment du scooter 125 en nous proposant le Brillo, un scooter à vocation urbaine qui devrait s'afficher à un prix plutôt compétitif. Avec son look simple mais toutefois efficace car d'un niveau de finition remarquablement bon, le Brillo 125 tentera de se faire une place sur le marché déjà très diversifié du scooter urbain. Et pour la petite histoire, sachez que la machine sera produite en Chine... Une phrase qui revient regrettablement trop souvent dans mes articles, mais que voulez vous...


Pour se démarquer de la concurrence, le Brillo a choisi de s'inspirer du meilleur de ce que l'on peut trouver sur les scooters des autres constructeurs. Le Brillo n'innove donc pas mais propose en revanche un condensé de bonnes choses en reprenant par exemple les reposes pieds passagers repliables, un élément fier aux constructeurs japonais, mais il propose aussi un démarrage électrique ou par kick de secours que l'on est plus à même de trouver sur les machines de Sym.


Au niveau de l'équipement et de la capacité d'emport, le Brillo se dote encore une fois de tout le nécessaire indispensable à un bon urbain, avec notamment un plancher plat, un crochet sur le tablier ainsi qu'un vide poche, sans oublier le petit porte paquets qui va bien et qui est, de plus, d'une esthétique très réussie.


Cagiva Brillo 125 : La simplicité avant tout


Comme tout urbain qui se respecte, le Brillo adopte des roues de 13 pouces montées de larges pneumatiques (130/60) et freinées chacune par un simple disque. Synonyme de stabilité et maniabilité, les jantes de 13 p. seront des plus agréables lors d'une conduite en ville et plus particulièrement dans les embouteillages des heures de pointes. Côté motorisation, c'est un monocylindre 4 temps qui s'y colle. Il développe 9,5 ch à 7500 tr/mn et répond bien sûr à l'euro3.


Cagiva Brillo 125 : La simplicité avant tout


Enfin, une précision sur le poids à sec de l'engin : 122 Kg.


Pas beaucoup plus d'infos sur le sujet actuellement, mais je ferais bien un petit essai de la machine dès qu'elle sera disponible. Reste a trouver un endroit où acheter et essayer un deux roues de la marque Cagiva, aucun importateur français ne prenant en charge les modèles du constructeur. Un lourd handicap qui pénalisera certainement la firme qui se relance dans le segment des 125 cm3 cette année... Si Cagiva veut vendre sa “marchandise” dans l'hexagone et couvrir ainsi une plus large clientèle potentielle, il faudra faire beaucoup mieux... Et vite!


Cagiva Brillo 125 : La simplicité avant tout


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire