Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Caradisiac Moto vous souhaite une bonne année 2018

Caradisiac Moto vous souhaite une bonne année 2018

Le monde de la moto en mutation, voici ce qui pourrait caractériser l’année 2017. Une présence de plus en plus forte des énergies alternatives, des technologies embarquées sur nos deux-roues pour améliorer notre sécurité ou pour notre plaisir, et surtout une actualité globale riche sur le sol Français. Nous ne nous sommes pas ennuyés à la rédaction, et j’espère que vous avez pris autant de plaisir à nous lire, que nous à vous faire partager les temps forts de cette année.

Sur le rayon des essais, nous avons pu prendre en main une grande variété de catégorie, de motos destinées aux jeunes permis qui rejoignent notre grande famille, aux machines insolites ou d’exceptions. Nous espérons que 2018 sera placée sous le signe du partage, du voyage et de bonnes surprises. Mais mon petit doigt me dit qu’il y a déjà quelques surprises dans les cartons pour vous, chers lecteurs. C’est avec sincérité que l’on vous souhaite, le bonheur et la santé à vous et à vos proches. Bonne année ! Pauline Rachwal

Alexandre Hubner-Loriol

Si 2016 et 2017 étaient bouleversantes: fin de la loi des 100 chevaux, permis A2, gants obligatoires, plaques d'immatriculation taille 2XL qu'en sera le millésime qui nous attend? 2018 sera-t-elle l'année des restrictions de vitesse avec un réseau secondaire amputé de 10 km/ h? Nous ne l'espérons pas même si notre volonté n'est que peu suivie.

De 2017 on se souviendra surtout des nombreux titres par équipe des dream teams françaises, de Mahias, de Zarco, du retour de Ducati au plus haut niveau en MotoGP, mais aussi en Supermotard d'un Thomas Chareyre impérial qui a tout simplement tout raflé: champion de France, champion d'Europe, champion du Monde, vainqueur de Mettet… bref il aura fallu attendre le Superprestiggio pour que l'officiel TM soit freiné dans sa course insatiable vers le succès. 2018 verra également la fin du championnat du Monde de Supermotard qui tente de rebondir avec une nouvelle formule. On lui souhaite.

Côté équipement 2018 sera l'année d'une grosse avancée chez Beringer qui nous promet une puissance et un feeling encore jamais attend. Le néo-rétro est une nouvelle fois à la mode avec de belles choses et d'autres qui le sont moins. Avant de vous retrouver pour une nouvelle année d'essais, d'infos et de nouveautés on vous souhaite une multitude de bonnes choses pour cette année qui commence.

 

Damien Lachaize

Il est venu le temps des traditionnels voeux alors que nous venons tout juste de basculer en 2018. Si l'exercice 2017 a été riche en diverses réglementations comme l'a souligné Alexandre, il faut aussi noter la mise en place de la norme Euro4 qui a changé la donne sur le très exigeant marché français. 2018 sonnera également l'entrée en vigueur de cette norme antipollution pour la catégorie des 50 cm3. Ce changement va engendrer la suppression des modèles 2-temps chez la plupart des constructeurs notamment chez MBK (la marque va d'ailleurs disparaître).

En parallèle, la dernière édition du salon EICMA de Milan a été une réussite avec de nombreuses nouveautés dévoilées notamment à l'intérieur du groupe Piaggio : un nouvel MP3 légèrement modifié esthétiquement mais surtout il présente une nouvelle motorisation. Chez Vespa, il y aura en cours d'année l'arrivée de la première Vespa électrique. Le groupe annonce la reconduction quasi intérgrale sa gamme de scooters 50 cm3 2-temps Euro4. Enfin, Kymco continue sa montée en puissance, car après l'arrivée de l'AK 550, la firme taiwanaise lance une nouvelle génération de son Xciting 400 et présente deux nouveaux concepts dont un trois roues que nous suivro avec intérêt.

Il ne reste plus qu'à vous souhaiter une très belle année 2018, pleine de belles choses avec surtout une santé de fer car c'est bien le plus important. Merci à vous pour votre fidélité et à très vite pour de nouveaux essais.

André Lecondé

2017 aura été une nouvelle année mettant à l’épreuve notre passion du deux roues motorisé. A chaque millésime qui passe, l’étau se resserre. Nos dirigeants ne veulent plus que la chose mécanique puisse susciter une quelconque passion. L’inquisition fait son œuvre et sape chaque fois un peu plus notre moral en réduisant notre espace. Demain, on roulera en communauté et avec des batteries pour se propulser.

Les 80 km/h vont entrer en scène, il va falloir mettre la main à la poche pour entretenir les routes, les prix à la pompe vont grimper. Clairement, on se demande de quoi on pourrait se réjouir en passant à l’exercice 2018. Certainement de rien, si on se résigne.

À côté de ça, les constructeurs arrivent encore à nous surprendre ce qui nous laisse un peu d’espoir. Et puis nous tenons enfin notre icône moto en la personne d’un Johann Zarco qui sait très bien où il va, comment il s’y dirige, le tout avec un talent sur la piste qui pourrait bien donner enfin à la moto l’audience qu’elle mérite dans notre verte contrée.

Face à tant d’adversité, il est plus que jamais nécessaire de se souhaiter une bonne année, de meilleurs vœux, et une santé de fer. Pour ne jamais plier.

 

                                                                  Jean-Jacques Cholot  

Alors? Une de plus ou une de moins? Pessimiste ou optimiste? Hé bien, c'est selon. Force est de constater que pour ce qui est de la pratique de notre passion, que ce soit au quotidien ou juste par plaisir, on ne peut pas dire que ce soit la sérénité. Anciennes ou modernes, même combat. Entre les restrictions de circulation, les plaques d'immatriculation au format augmenté sans changer la taille des caractères (???), les gants "homologués", un réseau secondaire qui risque de passer à 80 km/h et un contrôle technique "en sommeil", l'infantilisation des usagers de la route n'a jamais été aussi présente...

Heureusement qu'il y a quand même quelques raisons de se réjouir. La moto en général semble se porter mieux, l'effervescence autour de la moto ancienne ne faiblit pas et l'année 2018 nous réserve quelques beaux événements que nous ne manquerons pas de vous relater.  Vous pouvez d’ores et déjà vous préparer pour la sortie du dernier film de Bernard Fau avec comme acteur principal celui qui nous a fait vibrer pendant toute la saison Moto GP, Johann Zarco. Et puisque nous sommes dans le sport, comment ne pas être optimiste après avoir suivi les exploits de nos pilotes (et teams) tricolores? Cela ne nous empêchera pas d'avoir une pensée pour ceux qui ont payé le prix fort en pratiquant (ou pas) notre sport préféré. 

Alors oui, plus que jamais, nous vous souhaitons une bonne, une excellente année 2018 avec un max de plaisir et de passion. 

 

 David Jouguet

 

Chaque année on se remémoreles bonnes et les mauvaises choses. 2018 sera-t-elle mieux ou non ? De notre côté on fera tout pour vous donner d'avantage d'infos bien entendu à commencer avec le traditionnel Dakar qui débutera dans une semaine avec une victoire qui sera ouverte comme jamais si l'on en croit les spécialistes. Pour continuer dans le sport TT, on attendra un réveil de nos franchies en motocross. Vainqueur une nouvelle fois du motocross des nations, il leur a manqué un petit quelque chose en MXGP pour embêter l'Italien Antonio Cairoli.

Pour le reste on essaiera de faire au mieux pour vous donner l'envie de découvrir les nouveautés en notre compagnie. Restez comme vous êtes,  ajoutez du bonheur et la santé ... bienvenue en 2018 !

 

 

 

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire