Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Carlos Tavares, patron de PSA, au volant d'une monoplace pour le plaisir

Si vous ne le saviez pas, cette image résume à elle seule la particularité du patron de PSA Group : sa passion pour l'automobile, et pas uniquement celle qui se retrouve en concession. L'homme aime la compétition et le sport, et il en a profité ce week-end à Dijon Prenois au volant d'une monoplace de 1979. Espérons que cette passion présage d'un avenir tout aussi sportif pour PSA.

Carlos Tavares, au second plan, au volant de la Chevron B47 à Dijon.
Carlos Tavares, au second plan, au volant de la Chevron B47 à Dijon.

Aujourd'hui, la plupart des grands dirigeants automobiles martèlent le même discours : rentabilité, nouvelles technologies, design et (parfois) écologie sont les thèmes qui reviennent sans cesse. Mais ne cherchez pas le mot "sport" dans le discours d'un Carlos Ghosn (Renault-Nissan-Mitsubishi), d'une Mary Barra (General Motors) ou, encore moins, d'un Hakan Samuelsson (Volvo). 

 

Le plaisir au volant est presque devenu quelque chose de répréhensible. Nous en voulons pour preuve la récente campagne de publicité de BMW en Angleterre, où le constructeur a été accusé "d'apologie de la vitesse" pour deux simples phrases illustrant une 760i. A croire que la limousine de plus de deux tonnes est devenue une voiture de sport !

 

Heureusement, il reste quelques personnalités passionnées par les racines de la conduite et du sport, comme Carlos Tavares, patron de PSA. L'homme participe au championnat F3 Classic à bord d'une Chevron B47 de 1979. Point d'Android Auto, de détecteur d'angle mort ou de régulateur adaptatif, juste un quatre cylindres 2.0 Toyota de 165 ch, une boîte manuelle, et c'est à peu près tout. C'est sous un déluge que Carlos Tavares a couru il y a quelques jours du côté de Dijon-Prenois, et le numéro un de PSA a terminé à une respectable 16e place, tandis qu'il pointe à la 11e place du général après 4 courses.

 

Carlos Tavares cultive, dans la vie privée, sa passion pour l'automobile de caractère, une caractéristique étonnante pour le dirigeant d'un groupe qui a supprimé le sympathique coupé RCZ, l'un des derniers véhicules plaisirs chez PSA. Il reste, heureusement, les excellentes 308 et 208 GTI, mais il faut bien avouer que l'on en attend un peu plus d'un groupe au potentiel aussi important.

Mots clés :

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Privilège de patron, mon père se fait des poulets parmi les meilleurs du monde, vu qu'il les a avant leur passage par la case étude de marché...

Si pour vous le poulet de Bresse est le summum de la catégorie, vous deviez voir ce qui passe par notre table!

En auto, je gage que ce soit la même chose...

Par

On critiquera les allemands mais au moins chez eux on trouve encore Roadster, cabriolets et petits coupés...

Vivement le retour d'Alpine, que Renault remette les pieds là.

Par

En réponse à Moukeaf

On critiquera les allemands mais au moins chez eux on trouve encore Roadster, cabriolets et petits coupés...

Vivement le retour d'Alpine, que Renault remette les pieds là.

L'Alpine me rebute sur bien des points, mais je souhaite qu'elle marche pour que nos constructeurs arrêtent de jouer les frileux sur ce segment!

Et pas besoin de taper dans de la Ferrari pour faire de la marge, l'A 110-2 c'est déjà bien, manque le RCZ-2...

Par

En même temps il était déjà fan de sport quand il était numéro 2 de RENAULT.

C'est d'ailleurs lui qui a poussé à l'époque auprès de Ghosn pour la renaissance d'ALPINE, marque premium sportive par excellence.

Si aujourd'hui il ne défend pas le sport chez PSA, c'est pour des raisons techniques et financières et non par conviction. Donc aucune incohérence chez lui.

Par

En réponse à Moukeaf

On critiquera les allemands mais au moins chez eux on trouve encore Roadster, cabriolets et petits coupés...

Vivement le retour d'Alpine, que Renault remette les pieds là.

Arrête, on a quand même la gamme RENAULT SPORT qui offre des modèles pointues dans leur domaine et sympas.

Vu les résultats d'une M3RS, on est loin d'une voiture "trop frileuse", surtout vu les modèles prestigieux qu'elle aligne sur circuits.

Par

En réponse à SiriusRST

Arrête, on a quand même la gamme RENAULT SPORT qui offre des modèles pointues dans leur domaine et sympas.

Vu les résultats d'une M3RS, on est loin d'une voiture "trop frileuse", surtout vu les modèles prestigieux qu'elle aligne sur circuits.

Ca reste des Panzers à mazout boostés... Pas ce cabrios, pas de coupé biplace...

Ne cerait-ce de la Megane CC RS, ça aurait été possible!

Par

En réponse à atmophile

Ca reste des Panzers à mazout boostés... Pas ce cabrios, pas de coupé biplace...

Ne cerait-ce de la Megane CC RS, ça aurait été possible!

Ah tu parles de cabrios et autre. Effectivement, sauf l'ALPINE bientôt.

Et non les RS ne sont pas des mazouts.

Ca aurait pu être possible mais je ne crois pas que le volume potentiel aurait intéressé RENAULT et surtout, une fois le toit replié dans le coffre et donc le poids mis à l'arrière, je suis pas sûr que d'un point de vue technique ça intéresse les ingénieurs RENAULT qui veulent quand même faire de la vraie sportive plaisante et pas une "GT" puissante.

Par

bah, nul doute qu'une remplaçante à la RCZ arrivera chez PSA, une fois que le groupe sera dans le vert avec des liquidités à ne pas savoir quoi en faire.

en revanche, je pense qu'il s'agira d'une DS électrique, histoire d'être à la page dans quelques années, et du fait des malus sur les thermiques plaisir.

mais chaque chose en son temps: les priorités d'abord.

Par

En réponse à atmophile

Privilège de patron, mon père se fait des poulets parmi les meilleurs du monde, vu qu'il les a avant leur passage par la case étude de marché...

Si pour vous le poulet de Bresse est le summum de la catégorie, vous deviez voir ce qui passe par notre table!

En auto, je gage que ce soit la même chose...

C'est une tuerie le poulet de Bresse ! :lover: :lover: :lover:

Par

En réponse à SiriusRST

Ah tu parles de cabrios et autre. Effectivement, sauf l'ALPINE bientôt.

Et non les RS ne sont pas des mazouts.

Ca aurait pu être possible mais je ne crois pas que le volume potentiel aurait intéressé RENAULT et surtout, une fois le toit replié dans le coffre et donc le poids mis à l'arrière, je suis pas sûr que d'un point de vue technique ça intéresse les ingénieurs RENAULT qui veulent quand même faire de la vraie sportive plaisante et pas une "GT" puissante.

"Et non les RS ne sont pas des mazouts."

Bien sur que non!

Mais une Megane, reste une Megane, c'est à dire un panzer d'1T5 destinée à recevoir un mazout...

Pour la CC, RS aurait pu se débrouiller, je leur fait confiance et si lâcher quelques secondes sur piste pour un toit en verre rétractable, je pense que le potentiel commercial est pas si faible, faut voir le nombre de sportives cabrio qui se vendent...

Et puis la Wind gordini avec ses moulins de série, le 1.6L se serai pas vendu?

A d'autres, c'est de la frilosité, ya que des pièces conçues pour aller ensemble!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire