Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Championnat de France 2012 de supermotard, interview d'Adrien Chareyre: " je suis venu à Villars pour travailler..."

Dans Moto / Sport

Championnat de France 2012 de supermotard, interview d'Adrien Chareyre: " je suis venu à Villars pour travailler..."

Venu faire une pige en championnat de France à Villars sous Écot, le champion du monde en titre nous parle de son week-end.


Ça fait quelques années que l'on ne t'avait pas vu sur une manche du championnat de France, qu'attendais-tu de ce week-end ?


  • Adrien Chareyre : « Mon but n'était pas de gagner mais plutôt de travailler. Bien évidemment sur la piste je ne faisais pas semblant mais nous étions à Villars pour trouver des solutions de réglage en vue d'être au point pour le championnat d'Italie, mais surtout le mondial. Sur les deux premières manches ma moto n'était pas la même et sur chaque course, essai chrono compris. Lorsque les réglages semblaient être corrects nous n'en restions pas là comme c'est le cas sur une course normale… nous essayons autre chose pour profiter pleinement des différentes manches. »

Le bilan a été positif ?


  • Adrien Chareyre : « Oui le week-end s'est bien passé d'autant plus que les résultats ont été bons en vue des pneus avec lesquels je roulais… difficilement comparables avec ceux des autres pilotes.

Je fais la Superpole ce qui est vraiment positif. En première manche je fais 4ème avec une belle remontée puisque je me suis fait pousser au départ. Je me retrouve en huitième position et remonte de 4 places. En seconde manche je termine second derrière Sylvain (Bidart) et j'arrive même à l'attaquer plusieurs fois… Clairement je suis satisfait ».


Championnat de France 2012 de supermotard, interview d'Adrien Chareyre: " je suis venu à Villars pour travailler..."


As-tu réussi à faire ce que tu voulais ?


  • Adrien Chareyre : « Nous avons eu des informations importantes notamment au niveau des réglages de l'amortisseur mais il y a encore du travail… »

Ça veut dire que l'on risque de te croiser sur d'autres courses françaises ?


  • Adrien Chareyre : « Non, Villars a été et sera l'unique manche à laquelle je participerai. »

Quel est le principal problème que tu rencontres actuellement ?


  • Adrien Chareyre : « Un souci de traction. Le nouveau moteur « big-bang » a de réels avantages mais aussi des inconvénients qui nous pénalisent du fait de l'important couple moteur... résultat: des difficultés à régler l'amortisseur arrière… nous travaillons là-dessus… »

Auras-tu l'occasion de peaufiner ce que tu as travaillé ici ?


  • Adrien Chareyre : « Oui. La prochaine course pour moi est dans deux semaines à Naples, juste avant nous avons une date avec Aprilia pour continuer de bosser pour essayer de trouver de nouvelles solutions… »

Photos


  • Le coup d'oeil est signé Stéphane Bernard, Pro-Photo

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire