Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Championnat de France Superbike - Magali Langloi réussi un bon week-end

Dans Moto / Sport

Championnat de France Superbike - Magali Langloi réussi un bon week-end

En prenant la 22e et la 21e place des 2 manches disputées le week-end dernier au Vigeant pour le compte du championnat de France, Magali Langlois réalise un bon week-end marqué, certe par une petite chute, mais surtout par une belle progression du chronomètre. Elle nous relate son parcours.


Bonjour Magali. Comment se déroule tes séances d'essais libres du vendredi ?


Les 2 séances du jour se déroulent plutôt bien. J'ai un peu de retard sur mes camarades qui ont pu rouler mardi et mercredi. J'ai peiné aussi à valider un braquet mais trouve déjà ma moto très plaisante et affutée. Sur les conseils du Chevalier Grolandais et de David Checa à Nogaro, j'ai changé de maître cylindre et le résultat a tout de suite été mieux.


Puis vient le temps de la 1ère séance libre chronométrée. Une séance un peu compliquée pour toi. Peux tu nous expliquer pourquoi ?


Cette longue séance s'engageait pourtant sous les meilleurs auspices. J'ai tout de suite été plus rapide que la veille et je me sens super bien sur la moto. Le panneau m'annonce 47''. Je suis sur la bonne voie. Je ne force pas et me fais vraiment plaisir. Mais 5 tours plus tard je pars à la faute. Sans avoir eu pourtant le sentiment d'attaquer plus, l'avant glisse à l'entrée du second droite au bout de la ligne des stands. Je crois un temps rattraper le coup mais finis malgré tout dans le bac. J'analyse vite fait ma Belle qui n'a qu'un demi-guidon cassé. Les commissaires viennent m'aider à la pousser jusqu'aux pneus. La séance entamée depuis seulement 10 minutes, je me dis que je vais peut-être pouvoir rentrer par la voie de sécurité. Râpé... aucun « sifflet » ne me permet dans le virage où je suis de rejoindre cette fameuse porte de sortie. Je suis donc obligé de passer les 30 minutes restantes à regarder passer mes petits camarades. Et comme le camion de ramassage m'a oublié, j'ai encore perdu 15 minutes.


Une rapide intervention te permet donc d'être prête pour la vraie séance de qualif ?


Effectivement. Pourtant, mon homme diagnostique malgré tout un problème technique à l'origine de ma chute, je n'ai donc rien à me reprocher ce qui me rassure au plus haut point. Et puis je compte bien continuer sur ma lancée de la matinée car seuls 3 petits dixièmes me séparent de mon meilleur chrono ici ! Je m'élance donc en pneus neufs et m'applique pour être très vite en 47'' et espérer descendre. Mais non. La température plus élevée de la piste génère automatiquement des glisses à la réaccel. Mais je n'ai pas d'autre gomme de prête. Je rentre quelques minutes avant la fin et explique mon souci à Gaby qui me regarde impuissant. Je m'élance à nouveau pour les 3 tours restant et suis coupée net par des gouttes qui viennent s'écraser sur ma visière. Je rentre dépitée et stoppée dans ma belle progression du matin. Point positif, je sais qu'il me faudra prévoir une autre gomme si la piste se met à chauffer en cours de journée.


Malgré tes quelques courbatures, participes-tu au warm-up du dimanche matin ?


Oui bien sur et cela me permet de valider définitivement le braquet et les réglages de ma Belle avant de prendre un peu de repos.


Comment se déroule ta première manche.


Je prends à mon grand étonnement un bon départ. De ma 29ème place je passe 24ème au premier tour. Je m'accroche durant toute la course tentant de bloquer les assauts de mon pote Josué. Mais au bout de 12 tours la course est stoppée sur drapeau rouge. Je rentre bouillie mais relativement satisfaite de ma place. Pourtant je reste accrochée en 47'' et ça, ça m'agace fortement.


Les stigmates de la veille se font sentir et je me repose un max pour tenter d'être au top pour la deuxième manche. Pourtant, j'avoue à mon homme me sentir un peu mortibus. Il me dit de faire de mon mieux et surtout, si je ne le sens pas en cours de route de ne pas hésiter à rentrer.


Parviens-tu à faire un aussi bon départ en seconde manche ?


Non, pas du tout. Je lâche trop vite l'embrayage et ma roue avant se met en travers. Je manque de m'en mettre une splendide avant même d'avoir pris le premier virage. Je m'accroche et grappille des places comme une bonne petite ouvrière dans cette ruche ! Contrairement à la première manche, la baston fait rage et freinages et dépassements sont au rendez-vous. Je sors gagnante de ma lutte personnelle et rejoint la ligne en 21ème position. Cerise sur le gâteau, je suis descendue en 46'' et ce, dès le 3ème tour !!!


Un résultat en somme encourageant.


C'est vrai. Maintenant il me reste à préparer scrupuleusement la prochaine manche de Lede non, en espérant à l'inverse d'Avril, pouvoir faire un bon résultat ! Et puis je tiens à remercier tous mes partenaires, amis, proches et fans qui me soutiennent depuis le début de la saison !


Merci Magali et bonne continuation.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Orthographe et expression déplorables. Le pompom revevant à "sous les meilleurs hospices". Du Cara tout craché malheureusement, beaucoup d'infos, parfois intéressantes, parfois pas du tout, mais la forme n'est pas soignée.

Par Anonyme

Gui toi pas avoir autre chose à foutre qu'à disséquer les formes et les  styles ou les fautes d'aurtografe nous on s'en bat les couilles du moment qu'il soit riche en infos.

Par Anonyme

Je suis désolé mais de la part de "journalistes", confondre les "é" et les "er", ou écrire "hospices" au lieu d'"auspices" je trouve ça déplorable, c'est le mot. "auspices" a été corrigé, mais il reste toujours une magnifique faute dans le titre et quelques autres dans l'article, sans compter l'expression qui reste à désirer. Limite acceptable sur le blog d'une pouffiasse de 16 ans, mais pas sur un site comme ça. Si tu n'es pas assez allé à l'école pour savoir parler ou écrire correctement je n'y peux rien, mais c'est comme si un journal était bourré de fautes de français et d'orthographe, ça fait tâche. Un oubli ça peut arriver, mais sur Cara comme ailleurs on voit bien que ce sont de vraies lacunes (PS : j'ai 20 ans).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire