Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Championnat de France Superbike : Philippe Donischal progresse à grand pas

Dans Moto / Sport

Championnat de France Superbike : Philippe Donischal progresse à grand pas

La 2nd manche du championnat de France Superbike s'est tenue le week-end dernier sur le circuit de Nogaro. Joint par téléphone, Philippe Donischal nous explique comment s'est passé la course.


Bonjour Philippe. Comment s'est déroulée cette 2e course à Nogaro ?


On va dire que cela s'est relativement bien passé. A partir du moment où tu occultes le résultat final et que tu te concentres uniquement sur l'avancement du projet, à ce moment là ça se passe relativement bien parce que tu n'as pas de pression et tu essayes seulement de faire progresser les choses. Pendant tous les essais, je me suis concentré sur l'élaboration du châssis et sur la compréhension de celui-ci. Aux qualifs, je fais 29e. Après pour les courses j'ai essayé de faire au mieux, je termine 24e en 1ère manche et 20 en 2nd manche le but étant bien sur de rester sur ses roues pour emmagasiner un maximum d'informations. Je pourrais pousser la machine dans ses derniers retranchements et risquer la chute mais cela nous ferait perdre des informations importantes pour la progression du projet ça aurait été dommage.


As-tu pu profiter du mois entre la course du Mans et celle de Nogaro pour travailler un peu ?


J'ai pu faire une journée d'essais mais l'accent a été mis sur la préparation de la 2e moto. La 1ère, utilisée au Mans, était validée mais il fallait préparer la 2nd. Entre temps, j'ai reçu l'échappement Akrapovic que j'ai pu installer et ainsi avoir les 2 motos prêtes. Cela va me permettre de pouvoir tester des pièces sur l'une et sur l'autre. Il faut en fait une moto sur le banc d'essai pour trouver quelques chevaux, et une 2e pour travailler sur le châssis et essayer les nouvelles pièces châssis comme l'amortisseur Ohlins ou la préparation de la fourche. C'est donc très important d'avoir 2 motos préparées.


Championnat de France Superbike : Philippe Donischal progresse à grand pas


Les réglages châssis ont donc bien avancé ?


A l'heure actuelle, si tu veux travailler dans de bonnes conditions et faire bien évoluer la partie cycle, il faut travailler avec des accessoires qui peuvent aussi évoluer. Il faut aussi travailler avec des personnes compétentes et à l'heure actuelle il n'y a que Ohlins qui puisse proposer ce genre de service. Il y a aussi des préparateurs mais c'est toujours bien de travailler avec Ohlins. J'ai un amortisseur avec la technologie TTX à l'arrière. Pour le moment, ça n'a pas beaucoup amélioré la moto parce qu'on ne savait pas trop dans quelle direction aller déjà avec l'amortisseur d'origine « White power » alors avec le TTX encore moins surtout lorsque tu le fais lors d'une épreuve. Du coup, je me suis surtout concentré sur le tarage des ressorts à exploiter à l'avant et à l'arrière et j'ai vu que je n'allais pas dans la bonne direction : j'avais tendance à assouplir mais je n'allais pas dans le bon sens. J'ai déjà changé pour la 2e manche de Nogaro en revenant en arrière mais ça n'a pas suffit. Donc je vais rectifier le tir pour la prochaine fois et ensuite voir ce que le châssis a dans le ventre.


Tu as sûrement prévu d'autres journées d'entraînement avant la prochaine manche au Vigeant ?


Je vais essayer de programmer 2 ou 3 roulage avant pour continuer la progression. Je vais peut être avoir 2 ou 3 pièces d'ici là : un boîtier électronique, peut être un faisceau kit, des choses qui vont aller dans le bon sens. J'ai déjà la ligne Akrapovic et j'ai senti que le moteur était plus libéré. Mais quand KTM te vend une ligne d'échappement, ils fournissent une courbes qui va avec mais c'est juste une courbe un peu plus racing de l'allumage et de l'injection. Ce n'est pas encore assez poussé comme pourrait le faire un boîtier kit. Je suis en train de voir pour avoir ce matériel d'ici la prochaine course. C'est un boîtier qui existe probablement déjà puisqu'en Superstock, l'écart avec les autres motos est moins flagrant que pour moi en championnat de France.


Championnat de France Superbike : Philippe Donischal progresse à grand pas


Tout ceci va te permettre de combler la différence avec les autres machines ?


Le grand écart est encore très important. A Nogaro ça fait peur la différence. Il y a encore des personnes qui ne comprennent pas pourquoi j'attache autant d'importance à ce projet mais bon, pour moi, c'était important de faire quelque chose de différent par rapport aux autres. Je savais dès le départ que se serait assez compliqué à la base mais à partir de ce moment, là tu ne te poses pas de question, tu progresses et voilà.


Et bien merci beaucoup Philippe. Bon courage pour la suite de ta saison.


Prochain rendez-vous pour Philippe et les pilotes du championnat de France le 24 et 25 mai sur le circuit du Vigeant.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire