Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Chine : des quotas qui pourraient faire mal aux marques françaises

Chine : des quotas qui pourraient faire mal aux marques françaises

La France est très largement représentée en Chine par PSA qui est actif depuis longtemps dans l'Empire du Milieu. Pour Renault, les choses sont différentes avec une implantation plus récente. Les deux devront en tout cas faire face à une nouvelle législation qui pourrait faire mal à tous les constructeurs étrangers : il faudra produire des autos électriques ou hybrides sur place, dans une certaine proportion, pour continuer de vendre.

La Californie est un Etat particulier pour les constructeurs automobiles qui sont obligés d'y commercialiser un certain pourcentage de véhicules dits "propres" pour pouvoir être présents. C'est d'ailleurs ce qui avait "forcé" Fiat à concevoir un peu en urgence la 500 électrique, spécifiquement vendue en Californie et dans certains Etats américains qui ont choisi de favoriser l'électrique.

 

La Chine pourrait prendre le même chemin selon une information des Echos. Le gouvernement chinois va d'ici peu lancer une nouvelle réforme pour le marché automobile qui obligera les constructeurs présents sur le territoire à produire localement une certaine proportion de véhicules à batteries (100 % électriques, ou hybrides rechargeables).

 

Si ce n'est pas le cas, ils devront alors acheter des "crédits", des sortes de points, à des constructeurs qui ont un trop-plein de voitures écolo en Chine et qui revendront donc leur bonus aux marques n'ayant pas la possibilité de produire ce genre d'autos sur place. Ce cas particulier existe déjà en Californie où Tesla revend ses crédits à certains constructeurs, et cela fera évidemment le jeu des marques chinoises, à commencer par BYD, spécialiste de l'électrique qui pourra ainsi faire payer les marques étrangères qui ne répondraient pas aux quotas.

 

Selon les premières rumeurs, les chiffres seraient de 8 % de véhicules dits "NEV" (nouveaux véhicules énergétiques) en 2018, avant d'arriver à 12 % en 2020. Une épine dans le pied pour PSA qui avait écoulé l'an dernier un peu plus de 700 000 véhicules en Chine avec son allié Dongfeng. Selon les nouveaux quotas, il faudra donc que PSA produise environ 84 000 véhicules électriques et/ou hybrides rechargeables en Chine d'ici quatre ans. Autant dire que cela ne sera pas une mince affaire.

 

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

84 000 véhicules électriques ou hybrides dans 4 ans sur un marché de plus de 15 000 000 de véhicules, cela ne me semble pas très compliqué, d'autant que le gouvernement va aider à l'achat de véhicules propres.

C'est clairement une opportunité.

Par

C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

Des parangons d'écologie ces chinois, et chez nous on en met bientôt des quotas, des taxes sur l'ensemble des produits estampillés RPC qui voyagent des milliers de kilomètres.

Par

En réponse à JF2

C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

Des parangons d'écologie ces chinois, et chez nous on en met bientôt des quotas, des taxes sur l'ensemble des produits estampillés RPC qui voyagent des milliers de kilomètres.

Aucun autre pays ne fait plus d'effort pour aller vers moins de Co2 et plus de renouvelable que la Chine.

Ils sont entrain de prendre une telle avance technologique, indutrielle et commerciale dans ce domainr,

que la CE doit mettre en place des barrières douanières pour que nos entreprises ne soient pas tout simplement éliminé par des produits moins chers et meilleure.

Accesoirement , le transport martime est si peut couteux en terme financier et de pollution

que faire venir des marchandises de Chine à moins d'impacte que des anciens pays de l'est...

L'Europe pour son industrie et ses échanges à privilégié le transport terrestre au maritime et fluvial....

... mauvaise pioche.

Par

En réponse à geodemonia

84 000 véhicules électriques ou hybrides dans 4 ans sur un marché de plus de 15 000 000 de véhicules, cela ne me semble pas très compliqué, d'autant que le gouvernement va aider à l'achat de véhicules propres.

C'est clairement une opportunité.

Pour ceux qui ont quelques choses à proposer evidemment.... pour les autres...

Par

" La France est très largement représentée en Chine par PSA qui est actif depuis longtemps dans l'Empire du Milieu "

Dommage que vous n'ayez pas pris 5 minutes pour aller chercher la part de marché détenue par PSA là bas et par Rîno ( enfin, là, c'est pas vraiment nécessaire il est vrai ).

Vous pourriez tomber de haut....

Par

En réponse à roc et gravillon

" La France est très largement représentée en Chine par PSA qui est actif depuis longtemps dans l'Empire du Milieu "

Dommage que vous n'ayez pas pris 5 minutes pour aller chercher la part de marché détenue par PSA là bas et par Rîno ( enfin, là, c'est pas vraiment nécessaire il est vrai ).

Vous pourriez tomber de haut....

Oui, mais vous, vous aimez pas la France et tout ce qui est Français. Quittez la France !!!!! Cela ferait de la pollution en moins...

Par

En réponse à nous75

Aucun autre pays ne fait plus d'effort pour aller vers moins de Co2 et plus de renouvelable que la Chine.

Ils sont entrain de prendre une telle avance technologique, indutrielle et commerciale dans ce domainr,

que la CE doit mettre en place des barrières douanières pour que nos entreprises ne soient pas tout simplement éliminé par des produits moins chers et meilleure.

Accesoirement , le transport martime est si peut couteux en terme financier et de pollution

que faire venir des marchandises de Chine à moins d'impacte que des anciens pays de l'est...

L'Europe pour son industrie et ses échanges à privilégié le transport terrestre au maritime et fluvial....

... mauvaise pioche.

En même temps, ils partent de tellement loin

Par

Bien vu de leur part.

On ferait bien de prendre exemple pour préserver notre économie

Par

Je trouve logique que la.Chine demande des constructeurs qu'ils augmentent sensiblement leur part de véhicules propres dans leur catalogue et leur ventes dans le but de rendre l'électrique plus abordable et surtout de créer un environnement moins carbonné.

Tous les pays devraient appliquer cette norme législative, pas seulement la Californie et bientôt la Chine.

PSA n'est pas plus en danger que les autres constructeurs. Il devra surtout essayer de vendre davantage de l'électrique et du rechargeable. Pour cela il doit augmenter ses volumes de production pour diminuer son coût de revient sur ces modèles. Puis PSA a sorti l'hybride air, il serait temps qu'il le vende. Ca marcherait tres fort. Que PSA arrete de jouer petit joueur ou de faire le suiveur, qu'il fasse comme Toyota avec sa Prius ou Tesla avec son 'tout électrique', qu'il ose de lancer seul et prenne les devants sur les autres.

Par

En réponse à pacon

En même temps, ils partent de tellement loin

Oui, mais ils s'y vont

pas comme chez nous ou certains lobbys font pression et nos politiciens qui se couchent devant pour assurer leur poste ....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire