Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Chine : un groupe automobile américain dans le collimateur

Chine : un groupe automobile américain dans le collimateur

On ne sait encore qui sait, mais ça va tomber. La Chine s’apprête à sanctionner un groupe automobile américain sur la base d’instructions tarifaires qui auraient été données à ses distributeurs. Un fait connu d’autres constructeurs implantés dans l’empire du milieu et qui leur a coûté cher. Mais cette fois, la conjoncture est particulière. Elle arrive en effet au lendemain d’un discours du futur président des États-Unis remettant en selle Taïwan comme un représentant légitime de la Chine.

En faisant les yeux doux à Taïwan, Donald Trump s’est-il attiré le mauvais œil de Pékin ? C’est fort possible au vu de cette nouvelle distillée par les médias chinois citant un responsable gouvernemental selon lequel les enquêteurs ont établi que le groupe américain avait donné en 2014 des instructions tarifaires à ses distributeurs.

Pour le moment, l’identité de la compagnie américaine n’est pas connue. On rappellera qu’en 2014, la Chine avait ouvert une enquête visant Daimler et perquisitionné des locaux de sa marque Mercedes-Benz afin de s'attaquer aux pratiques commerciales des constructeurs automobiles étrangers. Audi avait aussi été inquiété tout comme le britannique Jaguar Land Rover.

Le 12 décembre dernier, la Chine s'était dite « gravement préoccupée » par les déclarations du président américain élu Donald Trump, qui a menacé d'entretenir des relations avec Taïwan en dépit des engagements pris depuis près de quatre décennies par les États-Unis vis-à-vis de Pékin. Si Washington devait revenir sur cet engagement, « il ne saurait plus être question de croissance saine et régulière des relations sino-américaines ni de la coopération bilatérale dans d'importants domaines », avait averti lors d'un point de presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang. 

Mots clés :

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que FCA se rassure , déja ca peux pas etre eux ! :ptdr::buzz:

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Que FCA se rassure , déja ca peux pas etre eux ! :ptdr::buzz:

Mais qui sait et cela serait un GAC :oui:

Par

On ferme les yeux en échange d'une politique favorable.

Là les chinois sont touchés dans leur égo alors les marques américaines sont tout à coup un problème...

Saloperie de politique

Par

Les chinois sont particulièrement fort en copie, dit-on. Là, c'est le comportement protectionniste des USA qu'ils copient.

Pour moi, c'est une forme de jouïssance de voir les entreprises américaines aux prises avec des pratiques qu'elles ont soutenues depuis a

Par

la suite:

Pour moi, c'est une forme de jouïssance de voir les entreprises américaines aux prises avec des pratiques qu'elles ont soutenues depuis au moins un siècle.

Coté chinois, ils ont une capacité de persuasion bien plus grande que les amendes sur les compagnies US: l'exportation des métaux rares nécessaire a a haute technologie et donc aux armements américains. Ils ont le monopole de la production mondiale.

Par

En réponse à parlons-en

On ferme les yeux en échange d'une politique favorable.

Là les chinois sont touchés dans leur égo alors les marques américaines sont tout à coup un problème...

Saloperie de politique

Dans leur égo oui, disons que cela fait remonter tout un gros paquet de merde datant des années 1910 - 30.. soit des guerres colonialiste de l' opium, de la révolte des boxers et de la seconde guerre mondiale.. quand les usa intervenait ou soutenait militairement et financièrement le Kuomintang de Tchang Kaï-chek ( toujours seul parti unique à Taiwan.. l'autoritarisme de Formose vs celui de Beijing mais quand celui-ci est pro us ou occidental il se trouve sémantiquement plus fréquentable.. aux yeux des intellos-spécialiste de-analyste de bistrot squattant le média lobotomisateur )

S' engager sur une telle voix pour les usa est la certitude absolue à 10.000 % de se voir bouler et refouler au delà des limites du terrain..

Comme les ricains sont tout sauf idiot on peut raisonnablement penser que le timing qui veut qu' après chaque panique bancaire dans l' histoire de l' humanité s' ensuive une destruction totale et des massacres de masse est bien plus que dans les tuyaux. Chauffer la Russie.. chauffer la Chine faut çà si on veut reconstruire avec le peu de survivant qu'il restera.

Par

En réponse à GY201

la suite:

Pour moi, c'est une forme de jouïssance de voir les entreprises américaines aux prises avec des pratiques qu'elles ont soutenues depuis au moins un siècle.

Coté chinois, ils ont une capacité de persuasion bien plus grande que les amendes sur les compagnies US: l'exportation des métaux rares nécessaire a a haute technologie et donc aux armements américains. Ils ont le monopole de la production mondiale.

Les terres rares ne sont pas rare.. tu en a dans ton jardin, il y en a partout.

C' est le fait qu' il faille remué des milliers de tonne de terre et pourrir l' environnement pour en trouver quelques grammes qui en donne le terme rare.

Seule la Chine c' est donner les moyens d' extraction. Ce qui en soit n' est pas sa plus grande réussite ( morale, environnementale ).

Etonnant de constater ensuite que les usa, le Japon, l' europe les accuse alors à l' omc de pratiqué de la rétention sachant qu' ils se sont bien emmerdés.. le jour ou les occidentaux s' y mettront, ils parlerons alors de dumping et de salauds de chinois.

Par

Le contrecoup de l'affaire Trump/Taïwan?

Par

En réponse à kesskidit

Dans leur égo oui, disons que cela fait remonter tout un gros paquet de merde datant des années 1910 - 30.. soit des guerres colonialiste de l' opium, de la révolte des boxers et de la seconde guerre mondiale.. quand les usa intervenait ou soutenait militairement et financièrement le Kuomintang de Tchang Kaï-chek ( toujours seul parti unique à Taiwan.. l'autoritarisme de Formose vs celui de Beijing mais quand celui-ci est pro us ou occidental il se trouve sémantiquement plus fréquentable.. aux yeux des intellos-spécialiste de-analyste de bistrot squattant le média lobotomisateur )

S' engager sur une telle voix pour les usa est la certitude absolue à 10.000 % de se voir bouler et refouler au delà des limites du terrain..

Comme les ricains sont tout sauf idiot on peut raisonnablement penser que le timing qui veut qu' après chaque panique bancaire dans l' histoire de l' humanité s' ensuive une destruction totale et des massacres de masse est bien plus que dans les tuyaux. Chauffer la Russie.. chauffer la Chine faut çà si on veut reconstruire avec le peu de survivant qu'il restera.

ah tu vois carrément l'ombre d'une future guerre mondiale...

Bon j'espère que tu as tort

Par

En réponse à parlons-en

ah tu vois carrément l'ombre d'une future guerre mondiale...

Bon j'espère que tu as tort

panique bancaire de 1867 te donne la guerre avec la Prusse

panique bancaire de1907 te donne la première guerre mondiale

panique bancaire de 1929 te donne la seconde guerre mondiale

Les guerres napoléoniene qui vont ravagés l' europe sont le fait d' une panique bancaire.. etc.. la révolution française est partie d'une panique bancaire.. tu remonte à la nuit des temps c' est ainsi que se gère l' argent.. même en Papouasie Nouvelle Guinée on a trouver trace de massacre dans les tribus primitive quand ils sont passé d' un caillou rond plus ou moins caillou rond à une autre unité de compte ( un caillou rond mais moins rond )... c' est l' histoire de l' humanité. C' est l' histoire des faits économiques et nous n' avons pas soldé 2008/2011.

https://sites.google.com/site/fabricemazerolle/home/histoire-des-faits-economiques

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire