Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Choix stratégique

Dans Moto / Equipement

Choix stratégique

En cas de chute, vous ne pouvez compter sur la carrosserie mais uniquement sur votre équipement pour vous protéger… et plus particulièrement sur votre casque ! Afin qu'il puisse remplir parfaitement son rôle, quelques conseils pour choisir votre « chapeau » au mieux…


Lors de l'achat de votre casque, la chose la plus importante à définir, après le type de produit correspondant à votre utilisation, c'est la taille.


Comme pour d'autres équipements, la taille indiquée sur l'étiquette est une indication sérieuse mais ne peut en aucun cas supplanter l'essai en réel.


Voici donc des petits trucs (casque sur la tête) qui vous permettront de trouver un casque adapté le mieux possible à votre morphologie.



JUSTE UN DOIGT… VOUS NE VOULEZ PAS UN WHISKY D'ABORD ?


Une main placée à l'arrière du casque (la vôtre ou celle du vendeur), poussez afin d'écraser votre tête au fond de celui-ci.


Choix stratégique


Avec l'autre main, passer un doigt entre votre front et l'avant du casque. Il doit y avoir juste la place (en forçant légèrement) pour la 1ère phalange de l'index (et pas jusqu'au coude !!!).


Choix stratégique


Le but est de prévoir l'usure des mousses internes. En effet, lorsque le casque est neuf, la garniture n'est pas tassée et, on a souvent l'impression que la taille est bonne, limite serrée…après quelque temps, on « nage » à l'intérieur…c'est parce qu'il a été choisi trop grand… !!


Il faut faire la différence entre serré (…bien…) et oppressé (…pas bien…).



UNE TEQUILA FRAPPEE POUR LA 2…


Du fait de la petitesse de la profondeur de la calotte, ce nouveau test ne conviendra pas au futur possesseur de demi jet. Pour tous les autres, après avoir réussi le « test du doigt » (sans prendre d'alcool bien évidemment…), vous pouvez passer à la suite qui consiste à maintenir le casque entre les mains puis forcer de gauche à droite sans que celui-ci bouge.


Choix stratégique


Votre tête ne doit pratiquement pas bouger à l'intérieur les seuls déplacements du casque doivent être ceux provoqués par les mouvements de la peau de votre visage)…si ce n'est pas le cas c'est qu'il ne serre pas assez au niveau des joues !


Choix stratégique


2 solutions :


  • Soit les joues sont changeables et, il faut refaire le test avec des joues plus épaisses.
  • Soit elles ne le sont pas et là, le casque n'est pas adapté à votre morphologie…il vaudrait mieux changer de modèle!!

N'oubliez pas que le casque ne doit pas « sortir » de la tête (jugulaire fermée) même si vous le poussez avec une main placée sur la mentonnière…


Choix stratégique


DON'T FORGET


Une fois le casque en place (environ à 1cm au dessus des sourcils…), si vous portez des lunettes de vue, n'hésitez pas à les mettre pour savoir si elles ne vous gênent pas… en effet, ce n'est pas parce qu'elles rentrent dans le casque qu'elles ne vous feront pas mal à la tête après quelques minutes !


JUGULAIREMENT VOTRE


N'hésitez pas à verrouiller la jugulaire pour savoir si celle-ci ne vous gêne pas : sangle trop près de la glotte, boucle trop proéminente etc.


POUR QUOI, POUR QUI ?


Il existe trois grandes catégories de casques route : l'intégral, le modulable et enfin le jet.


Choix stratégique


Dans l'absolu, il est évident que c'est le casque intégral qui a la protection la plus importante du fait de sa mentonnière intégré à la calotte. Il conviendra parfaitement à tous les motards et scootéristes qui cherchent un maximum de confort, de sécurité et aussi de silence… le seul petit bémol c'est qu'il garde la tête du pilote bien au chaud… gros avantage en hiver mais pour l'été…


Sachez aussi que les différentes marques ont beaucoup travaillé sur la question de la ventilation et, même si c'est loin d'être la clim', les nouveaux matériaux utilisés ainsi que les convoyeurs d'air remplissent bien leur rôle (attention plus le casque sera aéré, moins il sera silencieux !!! c'est un peu le double effet Kiss Cool).


Et même si certaines marques comme Araï (avec toutes les séries SZ) par exemple on fait de vrais produits pouvant être utilisés hors agglomération, le jet, quant à lui a plus une vocation urbaine faite d'arrêts fréquents. Plus facile et plus conviviale que son homologue intégral, le jet permet à son utilisateur d'être plus au frais.


Enfin, le modulable. Mixte des deux, il est souvent lourd du fait de son mécanisme d'ouverture/ fermeture. Et même s'il reprend pratiquement les avantages de deux autres, il restera bruyant même si les nouveaux venus sur le marché ont fait beaucoup d'efforts de ce côté…


MOUVEMENT DE TÊTE


Les produits modernes sont le plus souvent testés en soufflerie afin de limiter le vortex qui se forme à l'arrière du casque lorsque vous roulez, provoquant une sensation d'inconfort mais aussi un effet de lourdeur.


Afin d'obtenir un meilleur aérodynamisme, deux écoles chez les constructeurs de casques : ceux qui donnent une forme à leur calotte afin de contrer cet effet et ceux qui mettent des spoilers à cet effet. Ils sont obligatoirement, pour votre sécurité, collés par du scotch double face permettant ainsi de s'écraser en cas d'accident.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Merci beaucoup !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire