Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Christophe Nambotin fini le mondial par une double victoire

Dans Moto / Sport

Christophe Nambotin fini le mondial par une double victoire

Pour la finale du WEC à St Flour, Christophe Nambotin a réalisé une performance incroyable.


Il remporte les deux jours en E 3, mais aussi au scratch. Il termine ce championnat à seulement 24 points de l'Espagnol Cervantes, une légende, il n'a pas manqué grand chose pour le titre.


De quelle manière as-tu abordé cette finale ?


Christophe NAMBOTIN : "J'ai beaucoup travaillé ma préparation. Nous n'avions qu'une semaine pour récupérer après la finale du France et je savais qu'une condition physique parfaite serait primordiale. Les épreuves françaises sont corsées et même si on se sent porté par le public il faut pouvoir tenir ! Mentalement j'étais vraiment serein. Je n'ai pas misé sur une défaillance d'Ivan pour qui le titre était quasiment acquis et l'avance de neuf points que j'avais sur Sébastien Guillaume me donnait une marge."


Comment s'est passé ta première journée ?


CN : "C'était une journée parfaite. Tout a commencé la veille lorsque je remporte le prologue au scratch, j'avais un super feeling. Le team évolue beaucoup et nous avons trouvé les bons réglages d'emblée. J'étais donc totalement en confiance et vraiment bien sur la moto. Les centaines de spectateurs m'ont aussi beaucoup motivé. Moi qui suis d'un naturel plutôt discret, je voulais faire le show et gagner des spéciales. Je me suis laissé prendre au jeu et je scratche dix des onze spéciales ! Je termine premier au scratch absolu avec plus d'une minute sur le deuxième, je n'aurais pas imaginé ça avant de venir, j'étais sur un petit nuage ! "


Qu'as-tu changé pour t'imposer dès la première journée de course ?


CN : "J'ai fait en sorte d'avoir un bon échauffement mais c'est surtout mentalement que j'ai changé des choses. Je me suis conditionné pour partir pour la gagne dès la première spéciale ! J'ai vite été en confiance et tout s'est fait naturellement, j'ai vraiment le sentiment d'avoir franchi un cap et cela ajouté au bon travail du team Gas Gas la recette a été payante."


Le lendemain le scénario est identique pour toi. Le fait d'être en France t'a-t-il davantage motivé ?


CN : "Les français font toujours de bons Grand Prix lorsqu'ils sont à domicile. Cette habitude m'a probablement aussi conditionné pour me sentir plus en confiance. Durant la seconde manche il a fallu tenir physiquement, le tracé était éprouvant, je pense que les encouragements du public font oublier la fatigue !"


Quelles conclusions tires-tu de ce week-end ?


CN : "Je garde la tête froide ! Il y a des courses où tout va bien et d'autres où rien ne va… Ce week-end tout était parfait pour moi et j'en suis conscient. J'aborderai les prochaines épreuves en essayant de répéter ce scénario. Je garde ma deuxième place au classement final du championnat et c'était mon premier objectif. Petit à petit j'apprends les ficelles du mondial, cette année a été instructive et je compte bien la mettre à profit pour faire mieux en 2010 ! "


Tes prochains rendez-vous ?


CN : "Je retrouve l'équipe de France au mois d'Octobre aux ISDE au Portugal. Cette fois-ci c'est du collectif, c'est encore autre chose. En 2008 j'ai vécu une aventure humaine incomparable avec toute la délégation française. J'avoue être impatient d'être là bas. En attendant je vais laisser une grande place au repos car ces trois week-end de course consécutifs m'ont épuisé ! A très bientôt."


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire