Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Cinéma: Baby driver où les effets de la conduite adulte

Dans Loisirs / Cinéma

Cinéma: Baby driver où les effets de la conduite adulte

L’homme au volant au talent inné qui gagne sa vie en sortant d’affaires des braqueurs, c’est un sujet au cinéma qui plait. Avec comme fond de sauce, le méchant au volant qui ne l’est pas dans une vie dont il a été le dégât collatéral. Et c’est en rencontrant l’amour qu’il est remis dans le droit chemin, sauf que ses compagnons de route ne veulent pas qu’il change d’itinéraire. Une recette que l’on va retrouver dans les salles obscurs avec et opus « Baby Drive ».

On a eu droit au siècle dernier à Driver avec Ryan O’Neill, on a apprécié le Drive que Ryan Gosling et voici à présent Baby Drive, qui n’a rien à voir avec un poupon en couche accroché derrière un volant. Bien qu’avec le réalisateur Edgar Wright, on peut s’attendre à tout. Il nous a par exemple servi Hot Fuzz ou encore Shaun of the dead.

Là, l’histoire concerne un homme surdoué du volant qui a perdu ses parents dans un accident de voiture, un traumatisme assumé dans son activité en écoutant de la musique avec ses écouteurs. Dans ce film, on retrouve Ansel Elgort, la craquante Lily James mais aussi Jon Bernthal, Jamie Fox et Jon Hamm. Last but not least, on a un Kevin Spacey en parrain et des Subaru en action.

Sortie annoncée le 23 août 2017. En attendant, voici quelques images qui bougent…   

 

 

Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Aucun charisme le "héro" du film, futur daube à la drive en vue...

Par

Le jeune rebelle à la mine blasée qui se la joue hype avec ses lunettes noires... Rien qu'en le voyant, j'ai envie de lui mettre un taquet. Puis bon, pas très futé le personnage "trololo, j'vais commettre des délits dans une tire de sport rouge vif, qu'on ne croise pas à tous les coins de rue, suis sûr de passer inaperçu".

Quand à la bande annonce, elle nous dévoile tous les clichés propres à ce genre de film... Encore un navet pour adolescents. Insipide et dénué d'originalité, comme 90% des films qui sortent aujourd'hui.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire