Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Circulation alternée : mais où est passée Ségolène Royal ?

Circulation alternée : mais où est passée Ségolène Royal ?

Un pic de pollution que l’on dit historique, une circulation alternée qui va entrer dans son quatrième pour consécutif dans la capitale et des transports en commun en panne sur des points majeurs, ce n’est rien de dire que Paris n’est pas à la fête cette semaine. Autant de thématiques dont devrait se saisir une autorité gouvernementale puisque c’est son métier. Il s’agit du ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, également en charge des Transports. Son nom ? Ségolène Royal.

D’habitude prompte à dégainer formules et idées brutes, Ségolène Royal est cette fois d’un silence assourdissant. Pourtant, ce qui se passe actuellement dans l’air, sur le bitume et sur les rails parisiens la concerne au premier chef. Demain, cela fera quatre jours que la préfecture de Paris a mis en place une circulation alternée et la région a garanti la gratuité dans les transports en commun. Une période marquée par une mairie de Paris et une Région Île de France qui se regarde en chiens de faïence. Anne Hidalgo et Valérie Pécresse se toisent mais Ségolène Royal, elle, joue les abonnées absentes.

Elle est tout de même sortie de sa réserve aujourd’hui. Techniquement, elle a précisé que lors de la dernière polémique sur le pic de pollution, la maire de Paris et la présidente de région avaient demandé à avoir les pouvoirs de décision sur la circulation alternée. Des prérogatives qui leur ont été données, en liaison avec le préfet de police. C’est donc maintenant à elles de prendre leurs responsabilités.

Certes, mais quid de la galère des Franciliens piégés devant une gare du Nord fermée et un RER B en panne ? La ministre de l'Environnement répond avec une proposition voulant que « les élus et les préfets puissent rendre obligatoires les certificats de qualité de l'air dans les zones à pics de pollution réguliers ». Elle ajoute que le bonus pour l'achat d'un véhicule électrique accordé aux particuliers devrait être étendu aux véhicules utilitaires et que le crédit d'impôt pour l'installation de bornes de recharge électrique pour les particuliers soit augmenté. Enfin, des mesures en faveur des transports propres seront proposées lors du Conseil des ministres de samedi.

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les mesures lors de pics de pollution devraient être lancées par le Ministère de la Santé.

En cas de Pollution, le ministère de l'environnement fait bien de se taire car cela signifie qu'il a mal travaillé pour éviter que cela arrive.

Par

La Ministre en question ne se cantonne qu'a blablater mais peu d'actions concrètes. Ah si, l'ecotaxe...mais non en fait.

Par

Vivement la fin de ce sketch dans 5 mois...

Par

Elle prépare ses bagages :coucou:

au revoir :hello: :coucou:

Par

Plutôt qu'un nième épisode facile de Royal bashing, je dirais ou sont passés les politiques qui ont une vision long terme. En effet la situation actuelle est le résultat de l'absence d'investissement suffisant dans les transports en commun (alors que dans les autoroute, par contre...), les primes illogiques favorisant en fait les constructeurs nationaux (prime au diesel indirectement via les bonus/malus CO2), l'absence de politique d'urbanisation (ultra-concentration de l'activité en ile de france, zones complétements saturées que l'on continue à étendre comme la Défense), aucun courage dans les mesures de restriction de circulation qui doivent être plus anticipées pour servir à quelquechose. Je rajouterai aussi aucune solidarité citoyenne et bétise de la presse qui ouvre le micro à toutes les pleureuses qui soit contrariées parceque un jour ou deux ils ne peuvent pas prendre leur bagnole (en plus quand on regarde vraiment qui fait l'effort...). Voila donc tout le monde s'en fout de la pollution, tout le monde s'en fout que ça fasse beaucoup plus de morts que les accidents de la route, autant que l'alcoolisme. Alors s'il vous plait médias, politiques, automobilistes drogués à la bagnole au moins faites profil bas et taisez-vous.

Par

Elle a encore le ciboulot légèrement encrassé après son p'tit séjour à Cuba ...

Quelques havanes, et hop ! Elle ne sait plus ce qu'elle dit, ni ce qu'elle fait ...

Par

Ségolène est déjà passée a autre chose.De la pollution,des tests,des portiques,des barrages,des feux de bois...etc...etc,elle a fait table rase.Elle brigue une place a l'ONU maintenant (voir le Canard) et ses mots aimables sur le Cuba de Castro, c'est pour s'attirer les voix d'Amérique du Sud.Bye,bye la populitude.

Par

Elle est en train d'étudier les méthodes de Fidel Castro qu'elle admire tant pour gouverner.

Par

"Plutôt qu'un nième épisode facile de Royal bashing, je dirais ou sont passés les politiques qui ont une vision long terme."

Quand un politicien prend ses fonctions, il se retrouve avec les problèmes que son prédécesseur avait laissé en suspend. Ce à quoi il faut ajouter les nouveaux problèmes, les promesses à respecter, les imprévus, les services à rendre aux potes, etc... Le mec se rend vite compte qu'il va devoir jongler avec plusieurs patates chaudes jusqu'à son remplacement. C'est ce qu'il va faire car c'est ce qu'ils font tous.

Par

En réponse à raymonda

Plutôt qu'un nième épisode facile de Royal bashing, je dirais ou sont passés les politiques qui ont une vision long terme. En effet la situation actuelle est le résultat de l'absence d'investissement suffisant dans les transports en commun (alors que dans les autoroute, par contre...), les primes illogiques favorisant en fait les constructeurs nationaux (prime au diesel indirectement via les bonus/malus CO2), l'absence de politique d'urbanisation (ultra-concentration de l'activité en ile de france, zones complétements saturées que l'on continue à étendre comme la Défense), aucun courage dans les mesures de restriction de circulation qui doivent être plus anticipées pour servir à quelquechose. Je rajouterai aussi aucune solidarité citoyenne et bétise de la presse qui ouvre le micro à toutes les pleureuses qui soit contrariées parceque un jour ou deux ils ne peuvent pas prendre leur bagnole (en plus quand on regarde vraiment qui fait l'effort...). Voila donc tout le monde s'en fout de la pollution, tout le monde s'en fout que ça fasse beaucoup plus de morts que les accidents de la route, autant que l'alcoolisme. Alors s'il vous plait médias, politiques, automobilistes drogués à la bagnole au moins faites profil bas et taisez-vous.

... même si il est brut de fonderie, je suis complétement d'accord avec ton commentaire :bien:

.... une fois de plus cette situation démontre combien nos politiciens ont été incompétents et à la botte des lobby, et n'ont eu aucune vision à long terme du problème contrairement à d'autres pays européens.

...il serait bien que caradisiac parle du cas de la ville de lyon, qui vient enfin de décréter la circulation alterné pour demain vendredi.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire