Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
Conseils
Article proposé par  

Comment assurer un deuxième conducteur ?

Dans Conseils / Assurance Auto

Pour assurer un deuxième conducteur, rien de plus simple : il vous suffit de prévenir votre compagnie d’assurances afin qu’elle fasse figurer son nom dans votre contrat d’assurance auto. Attention toutefois à ne pas confondre « second conducteur » et « conducteur occasionnel ». Explications.

Comment assurer un deuxième conducteur ?

Quelles différences entre un conducteur principal, secondaire et occasionnel ?

  • Le conducteur principal est celui qui souscrit l’assurance en son nom et conduit essentiellement le véhicule mentionné sur le contrat.
  • Le conducteur secondaire utilise régulièrement la voiture en question. Son nom apparaît sur le contrat d’assurance : il est généralement le conjoint de l’assuré ou un parent proche. Mais il peut également être un collaborateur, un ami. La liste n’est pas exhaustive.
  • Le conducteur occasionnel est une personne qui se sert de la voiture assurée de temps en temps, voire exceptionnellement : on parle alors de prêt de volant. Son nom ne figure pas sur le contrat d’assurance auto.

Bon à savoir : si un conducteur secondaire se comporte en pratique comme un conducteur principal, l'assureur est en droit de résilier le contrat pour fausse déclaration.

 

Comment assurer un deuxième conducteur ?

Il suffit d’appeler votre compagnie et de lui décliner l’identité du deuxième conducteur. Par la suite, vous devrez faire parvenir à votre assureur une photocopie de son permis de conduire, de sa carte d’identité, ainsi qu’un relevé d’information s’il a déjà été assuré auparavant.

 

Que se passera-t-il en cas de sinistre ?

En cas de sinistre, le deuxième conducteur bénéficiera de votre couverture, avec toutes les garanties que vous avez souscrites.

Bon à savoir : Contrairement à une idée reçue, le bonus-malus n'est pas rattaché à l'assuré mais aux conducteurs figurant sur le contrat d'assurance du véhicule. Conséquence : un accident responsable modifiera le coefficient de tous les conducteurs inscrits au contrat.

 

Et si le conducteur secondaire est un jeune conducteur ?

Dans ce cas-là, votre compagnie d'assurances peut majorer votre contrat d’assurance auto. Cette augmentation n'est pas due au statut de jeune conducteur en soi, mais au fait que sa présence au volant augmente le risque de sinistre.

Mais attention : comme avec n’importe quel conducteur secondaire, les parents doivent rester les conducteurs principaux du véhicule. À défaut, la manœuvre pourrait être interprétée comme une tentative de fraude à l’assurance.

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire