Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Comment Skoda veut définir la mobilité de demain

Skoda est l’un des constructeurs en forme du moment, et réfléchit maintenant à la façon dont se définira la mobilité à l’horizon 2025. Au-delà des voitures en tant que telles, le constructeur s'intéresse à leurs modalités d'utilisation. Il a à cette fin mis en place un Think tank à Prague, à la présentation duquel Caradisiac était le seul média français présent.

Intérieur stylisé du concept-car Vision E, à découvir sur le stand Skoda au prochain salon de Francfort.
Intérieur stylisé du concept-car Vision E, à découvir sur le stand Skoda au prochain salon de Francfort.

Tranquillement, Skoda est en train de devenir l’une des pépites du groupe Volkswagen. Après une année 2016 record, qui a vu le constructeur tchèque franchir pour la première fois la barre du million de véhicules écoulés dans le monde, 2017 s’annonce meilleure encore avec des ventes en hausse de près de 3% au premier semestre par rapport à l'exercice précédent.

C’est dans ce contexte porteur que la marque a tout récemment lancé le Skoda Auto DigiLab, un think tank chargé de réfléchir aux orientations de la marque en matière de mobilité à l’horizon 2025. Une structure dont le rôle est large, puisqu’il pourra aussi bien s’agir de travailler à de nouvelles solutions d’autopartage, à la mise en œuvre de protocoles de communication d’une voiture à l’autre ou entre véhicules et infrastructures routières afin d’améliorer la sécurité, à l’intégration d’une assistance à commande vocale à bord des voitures, ou encore à des prises de participations dans des start-up pouvant constituer des relais de croissance (liste non exhaustive). Pour qui en douterait, il est ici purement question de business : « nous ne sommes pas là pour faire du marketing ni de la communication, nous sommes là pour gagner de l’argent », martèle Jarmila Placha, patronne du DigiLab. Installée au cœur d’un quartier moderne de Prague, sur une plate-forme de 500 m2, la structure regroupe une vingtaine de personnes et, moins d’un an après son lancement, s'enorgueillit d’avoir plusieurs projets en cours et de recruter des profils à haute valeur ajoutée (à vos C-V !).

Skoda promet des modèles électriques fidèles à la principale valeur de la marque, le fameux "value for money".
Skoda promet des modèles électriques fidèles à la principale valeur de la marque, le fameux "value for money".

Plus concrètement, cette présentation organisée le 23 août était aussi l’occasion de faire le point sur la stratégie d’électrification de la marque. Selon les estimations du groupe VW, les modèles électrifiés (partiellement ou totalement) représenteront 25% des ventes en Europe en 2025, et même 30% en Chine. Estimant qu’«à partir de 2020, sans électrification, le risque est grand que les constructeurs doivent payer des pénalités à l’Union européenne » Guido Haak, responsable de la stratégie de développement produit de Skoda, a défini clairement les choses…en se positionnant par rapport à la Tesla Model 3. « Affichée à partir de 35 000 € environ, la future Tesla Model 3 est un modèle intéressant mais appartient à la catégorie premium. Ce n’est pas la cible de Skoda, dont la principale valeur est le « value for money » (en avoir pour son argent, NDLR). » Et le Dr. Haak de dévoiler quelques-unes des caractéristiques des modèles électriques Skoda, qui seraient fabriqués par l’usine tchèque de Mlada Boleslav, où se situe le siège du groupe. Des puissances comprises entre 105 et 225 kW (140 à 300 ch environ), une transmission aux roues arrière ou aux quatre roues, un 0 à 100 km/h qui prendrait moins de 6 secondes sur les versions les plus puissantes, une vitesse maxi de 180 km/h, un volume de chargement de 560 litres, un système multimédia embarqué dont toutes les mises à jour se feraient sans fil, et le tout se verrait servi par un design que l’on nous promet attractif.

Rappelons pour terminer que le groupe Volkswagen sera, avec d’autres grands constructeurs  l’un des acteurs de la mise en place d’un grand réseau européen de recharge ultra-rapide à partir de 2020. Un bon moyen de lever l’un des principaux freins à l’achat d’une de ces voitures électriques qui commencent à intéresser un nombre croissant d’automobilistes.

 

Le concept-car Vision E emprunte aux univers des coupés et du SUV.
Le concept-car Vision E emprunte aux univers des coupés et du SUV.

Portfolio (4 photos)

Mots clés :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Déjà avec 4 roue et un volant avec des vrais moteurs.

Par

Affichée à partir de 35 000 € environ, la future Tesla Model 3 est un modèle intéressant mais appartient à la catégorie premium.

35k€ pour une equivalente a une classeC avec 400km d'autonomie c'est du prix premium ? 35ke, C'est le prix d'une Octavia 2.0 TDI DSG laurent

Par

Une esquisse du futur ... avec des phares qui évoquent ce que l'on trouve chez Seat aujourd'hui et des feux AR VW Audi Seat Skoda ...

La créativité esthétique n'est donc pas au programme !!! Hélas.

Par

L'avenir de skoda n'est il pas d'être le low cost de wurstwagen ? .. :ange: ha non mince ça l'ai déjà :oui:

Par

Stylé l'intérieur! Design, couleurs, déco...

Toujours pas ma tasse de thé, mais si le groupe VW était foutu de nous sortir ça, ils gommeraient leur principal défaut, avec le mensonge et la prise pour des cons...

Ceci dit, vu notre futur en forme de voiture autonome, est-ce un intérieur encore crédible, pratique et idéal pour des gens qui s'installent à s'occuper pendant des heures d'autre chose que la route

Par

on dirait un 3008 l'interieur avec ce petit volant à double méplat et placé très bas

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire