Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Commission Royal : Mercedes et Volkswagen ont tenté l'enfumage

Commission Royal : Mercedes et Volkswagen ont tenté l'enfumage

La Commission Royal n’en finit pas de faire parler. Après les révélations du Financial Times fin août sur une possible protection de Renault par la Commission, Charlotte Lepitre, responsable de France Nature Environnement évoque d’autres incohérences.

Décidément les résultats de la Commission Royal publiés à la fin du mois de juillet n’ont pas fait que des heureux. Bien au contraire. Ainsi, quelques jours après la révélation des résultats, le journal anglais Financial Times accusait la Commission d’avoir protégé Renault. En effet, trois de ses membres avaient révélé l’absence de plusieurs éléments dans le rapport d’enquête, notamment ceux concernant Renault. Charlotte Lepitre, avait constaté qu’aucun élément faisant suite aux perquisitions de la répression des fraudes chez la marque au losange n’ait été mentionné dans le dossier. La responsable de France Nature Environnement enfonce le clou aujourd’hui dans le quotidien Le Parisien avec une remise en cause globale. Ainsi, sur les 38 membres sélectionnés, très peu participait réellement à chaque réunion (6 ou 7) mais surtout elle accuse certains constructeurs de ne pas avoir joué le jeu. Extraits :

« Des constructeurs comme Mercedes et surtout Volkswagen ne nous ont pas facilité la tâche. Mercedes a envoyé quatorze personnes dont quatre seulement ont pris la parole, uniquement en allemand, en faisant passer des slides en anglais. Volkswagen nous a envoyé une lettre d’avocats pour nous rappeler que rien ne prouvait la triche (la firme a reconnu les faits par la suite). Entre les lignes, ils nous menaçaient de sanctions ».

La pression était aussi omniprésente : « Après les perquisitions aux sièges de PSA et de Renault, les cours de Bourse ont dévissé. Les pouvoirs publics ont pris peur. Les résultats de l'UTAC, laboratoire chargé des tests ne parvenaient plus qu’au compte-gouttes. »

Au final, quand le quotidien lui demande si le rapport reflète le travail de la commission, l’avis de Charlotte Lepitre est cinglant : « Ségolène Royal avait annoncé 100 voitures testées. Mais seulement 86 sont finalement passées entre les mains de l’UTAC. Le rapport a été finalisé et envoyé sans concertation. Nous n’avons pris connaissance des résultats de la totalité des tests qu’à sa publication. »

Loin de faire l’unanimité, la Commission Royal prouve une nouvelle fois la quasi-impuissance des pouvoirs publics face au lobby des constructeurs automobiles. En attendant, une enquête de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) portant sur l'appréciation des anomalies constatées chez les constructeurs a été lancée. Pas sûr que cela soit plus probant.

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On peut comprendre VW...C'était lui qui était visé en priorité par cette commission; quant à Mercédes, il faut comprendre que l'utilisation des moteurs ReNOx s'est révélé être problématique....mais pas grand monde n'a coopéré, donc la commission , pour le moment, n'a servi qu'à dépenser l'argent public...En attendant d'autres investigations...

La commission n'a t-elle pas tenté , elle aussi, l'enfumage?...

Par

En réponse à ZYXW

On peut comprendre VW...C'était lui qui était visé en priorité par cette commission; quant à Mercédes, il faut comprendre que l'utilisation des moteurs ReNOx s'est révélé être problématique....mais pas grand monde n'a coopéré, donc la commission , pour le moment, n'a servi qu'à dépenser l'argent public...En attendant d'autres investigations...

La commission n'a t-elle pas tenté , elle aussi, l'enfumage?...

Si et ils continuent , ils font dans leur froc .

J'ai toujours dit que si on trouvait quelque chose chez Renault , ça viendrait d'ailleurs ....

Wait and see

En ce qui concerne FCA , si la triche est avérée "pour protéger le moteur" , ça ne passera pas aux States et on pourra lire "piccolo Marchionne "

Par

Si j'avais autant de mauvaise foi et de malhonneteté intellectuelle que certains intervenant je dirai que puisque VW et Mercedes n'ont pas été conciliant c'est qu'ils ont quelque chose à cacher que la commission n'a donc pas trouvé.

Mais je continuerai à dire ce que j'ai toujours dit. Ségolène s'est offert de la pub sur le dos du contribuable en faisant croire qu'elle agissait.

Que les normes sont mal établies, les protocoles de tests complètement foireux et les contrôles permissifs.

Que quelques soient les résultats étant donné que la règlementation n'impose pas de reproduire en condition d'usage réel les résultat obtenue en homologation RIEN ne peut arriver à qui que ce soit sauf à avoir la preuve qu'un véhicule à été présenté sciemment avec une caractéristique interdite aux tests d'homologation.

Que c'est le cas de VW et qu'il a été manifestement décidé que RIEN ne serait fait (en fait une homologation frauduleuse aurait dû être annulée, donc les véhicules concernés interdit de vente/revente/circulation) et que donc il ne pourra RIEN arrivé à qui que ce soit d'autre.

Et ça n'ira pas plus loin.

Par

Amusante et partiale façon de lire une communication.

Si l'on se rappelle l'épreuve du bac français qui s'appelait commentaire de texte ( est ce que ça existe encore ? ), il me semble que le point d'étonnement majeur soit celui là :

« Ségolène Royal avait annoncé 100 voitures testées. Mais seulement 86 sont finalement passées entre les mains de l’UTAC. Le rapport a été finalisé et envoyé sans concertation. Nous n’avons pris connaissance des résultats de la totalité des tests qu’à sa publication. »

Mais pas pour Pages visiblement....

Donc des allemands ( 14, une paille ) sont venus et ont causé allemand, on va leur reprocher ?

Des slides ont été présentés en anglais.

Ben oui, c'est en général comme ça que ça se passe dans les réunions internationales...

Et comme visiblement ça a posé problème la bas, c'est peut être pour ça qu'ils ont causé en allemand puisque visiblement personne ne pigeait autre chose que le franchouille...

Et pour VW.... mais au bout du compte, leurs véhicules testés ont ils été oui ou non évalués comme particulièrement polluants ?

Est ce qu'il n'y a pas bien d'autres modèles essayés bien plus nocifs pour la planète ?

Et pourquoi seulement 86 véhicules testés....et pas 100.

Avec un délais pour rendre la rapport avec près de 8 mois de retard.

Une idée sur la question Pages ?

Par

En réponse à Paulo700

Si et ils continuent , ils font dans leur froc .

J'ai toujours dit que si on trouvait quelque chose chez Renault , ça viendrait d'ailleurs ....

Wait and see

En ce qui concerne FCA , si la triche est avérée "pour protéger le moteur" , ça ne passera pas aux States et on pourra lire "piccolo Marchionne "

Ils ne vendent pas leurs moteurs diesel là bas....donc pas de souci à craindre pour eux de ce coté là...

et puis Sergio a sauvé Chrysler, Dodge, Ram et Jeep....

Par

Plus un pour ZYXW et le Roc.

Par

Ah ah ah, on y voit plus Klair vvé a tenté des pressions et et annonçait la Kouleur, "rien ne prouvait la triche" alors qu' il a fini par avouer, petit Koquinou, va..!!

Et ces ventes qui plouffent suite à cet ..enfumage, Komme c' est ..ballot ..!!

Par

Je cite :

"Ainsi, sur les 38 membres sélectionnés, très peu participait réellement à chaque réunion (6 ou 7) "

Donc sur 38 membres, très peu participaient. Etaient-ils rémunérés?

Par

@Moulache, j'espère que tu es payé pour tes commentaires, sinon avec le temps que tu passes ici, je vois vraiment pas comment tu gagnes ta vie, ah oui, c'est vrai, il ne faut même plus se déplacer pour Pole Emploi.

Par

En réponse à duriezro

Je cite :

"Ainsi, sur les 38 membres sélectionnés, très peu participait réellement à chaque réunion (6 ou 7) "

Donc sur 38 membres, très peu participaient. Etaient-ils rémunérés?

Je pense que vous n'avez pas compris le sens de la phrase. Chaque constructeur a dû être convoqué, pour mandater un ou deux représentants pour venir s'expliquer devant la commission, mais a priori certains constructeurs malhonnêtes ont envoyé une quinzaine de personnes pour faire pression, sachant que seuls quelques membres de la délégation étaient utiles.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire