Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)

Dans Moto / Equipement

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)

KX-F, CRF, RM-Z, toutes ces stars succombent en 2013 à la déferlante pneumatique, pourtant le concept ne date pas d'hier… Rencontre dans le territoire de Belfort (90) avec un Géo Trouvetout qui en conçoit depuis le début des années 70.


Présents de série comme sur les routières Panther (nous étions dans les années 50), les amortisseurs à air ont été tour à tour abandonnés puis réservés à l'élite des pilotes mondiaux en cross avant de devenir accessibles pour le commun des mortels. Y-a-t-il un réel plus ou sommes-nous en présence d'un effet marketing à date de péremption qui court déjà ? Pour tenter de répondre à cette question, rien de mieux qu'un comparatif.


UNE EXC QUI NE MANQUE PAS D'AIR


Ce sont des KTM 450 EXC de dernière génération qui joueront les cobayes du jour.


Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)


L'une sera entièrement d'origine tandis que l'autre aura droit à une version sous pression.


Pour nous rendre compte d'un éventuel avantage nous optons pour une montée mixant terre et racines apparentes, que nous monterons plusieurs fois avec l'une et l'autre des autrichiennes.


Et pour être certain de ne pas être influencé de quelque façon que ce soit nous effectuerons le test dit "à l'aveugle" (y-a-t-il un labrador dans la salle ?!?). Ne comptez pas sur moi pour une quelconque prestation de performance, vous seriez déçu, d'autant plus que ce type de surface a tendance à me rendre nerveux comme un allergique face à un champ de mimosas. C'est le jeu ma pauvre Lucette.


Les montées se succèdent avec l'une et l'autre des machines et le constat de gain en confort se montre présent. Capable de mieux gommer les différents reliefs, la version pneumatique se montre plus prévenante pour le motard. Après à savoir si la technologie permet d'aller plus vite, aucune idée mais côté confort il n'y a pas photo…


Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)


CHRONIQUE


Tout débuta avec une Bultaco Pursang dans les années 73 ou un certain Serge Glasson non satisfait des suspensions de sa machine cross troqua les ressorts de sa fourche contre… de l'air. Opération qu'il réalisa lui-même. L'histoire continue avec une CCM pourvue d'éléments White Power ayant rendu l'âme après seulement trois épreuves de cross. Par souci d'économie Serge se remit au boulot en se penchant sur les éléments arrière en place sur la machine depuis 1981 (ici en photo). Le principe est simple, les ressorts sont remplacés par de l'air.


Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)


Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)


Quel est l'avantage de ce type de conception ?


  • Serge Glasson : « Du fait de la flexibilité de l'air différente de celle d'un ressort, ma conception permet de ne pas avoir de frein hydraulique à la compression ce qui n'est pas le cas sur un système à ressort du fait du talonnage. Résultat le système que j'ai conçu est plus souple lorsqu'il attaque une bosse. Sur la dernière version que j'ai réalisée deux réglages sont prévus, un pour les petites bosses, l'autre pour les chocs plus importants. Le frein hydraulique sera donc plus léger dans les petits débattements et plus les chocs sont importants plus l'hydraulique sera important… un peu comme si vous vissiez ou dévissiez la vis de réglage à chaque impact.»

Concept Serge Glasson: un amortisseur qui ne manque pas d'air (présentation et essai)


Et à la détente le frein hydraulique s'autorégule en quelque sorte?


  • Serge Glasson : « Oui tout à fait. »

En chauffant l'air prend plus de place ?


  • Serge Glasson : « C'est un inconvénient qu'il va falloir encore travailler mais on peut palier au problème en diminuant la pression tout en roulant grâce à des robinets micro fuite, interdisant que l'on ne dégonfle trop histoire de compenser. J'ai déjà pensé à un système capable de regonfler le système en roulant, ce qui pourrait être un sérieux atout lors de courses telles que le Dakar, où la variation de poids (entre la moto à vide ou à plein) est très importante.»

VERDICT


Plus confortable, réservant le physique du pilote, les amortisseurs à air made in Serge Glasson valent incontestablement le temps que l'on s'y attarde sérieusement. Faits avec les moyens du bord ils mériteraient pour être totalement aboutis le concours d'un spécialiste de l'amortissement histoire d'avoir droit au matos qu'ils méritent…


(Photos: A. Hubner-Loriol)


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Par rapport aux Fournales, c'est quoi la différence ?

Par Anonyme

 Franchement fournales fait ca en pro depuis des années, c'est la meme chose! Par contre il faut signalé les fourche à air des nouvelles honda de cross... une bonne chose également!

Par Anonyme

 Bravo mon Segge que je retrouve sur Internet après 25 ans ! Je me souviens que tu avais inventé (pour le Dakar et la Suzuki) une pompe à cul dont le fonctionnement  était génial et ne risquait pas la panne : - chaque impact pour s'asseoir actionnait la pompe et permettait à l'essence d'être injectée "manuellement" dans les carbus. Plus de vapor lock, possibilité de descendre le réservoir et d'abaisser le centre de gravité... j'en oublie sans doute ! Tu m'avais aussi préparé un moteur de Simca 1000 dont je rêve encore : 15000 tours minute sans casse. Et je me souviens aussi de l'appareil destiné à apprendre aux skieurs à "tourner parrallèle" ? Bravo mon " vieux" que j'embrasse. Jean-Michel ... Marseille)  

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire