Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Conduite sans permis et sans assurance : petit rappel de ce que l'on risque

Dans Pratique / Sécurité

Conduite sans permis et sans assurance : petit rappel de ce que l'on risque

Rouler sans permis et sans assurance peut désormais être sanctionné par une amende forfaitaire. En cas de gros accident responsable, les conséquences financières risquent de vous ruiner.

Selon l’Observatoire national de la sécurité routière, 600 000 personnes circuleraient en France sans permis, tandis que 700 000 ne seraient pas assurées. Beaucoup de ces conducteurs ne réalisent pas quelles conséquences peuvent avoir ces infractions. La Sécurité Routière a donc édité deux dépliants pour informer sur les risques encourus. Sa volonté est de montrer qu'ils peuvent avoir des effets durables et dévastateurs sur une vie.

  • La conduite sans permis

Pour ceux qui n'ont jamais obtenu le permis, c'est un délit. Mais suite à une loi de modernisation de la justice, cela peut être sanctionné par une amende forfaitaire, sans passage dans un tribunal, d'un montant de 800 € (minorée à 640 € en cas de paiement dans les 15 jours, majorée à 1 600 € après un délai de 45 jours). En cas de passage au tribunal, la peine encourue est d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Le véhicule peut être immobilisé, mis en fourrière voire confisqué.

Si le conducteur interpellé est en récidive, après un premier délit routier (quelle que soit sa nature, ce qui concerne par exemple la conduite sous l'emprise de l'alcool), la peine encourue est de 2 ans de prison et 30 000 € d'amende.

Un conducteur qui a été surpris alors que son permis a été annulé, suspendu ou invalidé risque deux ans d'emprisonnement et 4 500 € d'amende.

  • La conduite sans assurance

C'est un délit. Lors d'une première constatation, la peine encourue est de 3 750 € d'amende. La partie financière peut être accompagnée d'une peine complémentaire comme la suspension du permis, son annulation avec interdiction de le repasser ou la confiscation du véhicule. Pour désengorger les tribunaux, la loi de modernisation de la justice a mis en place une amende forfaitaire de 500 € (minorée à 400 €, majorée à 1 000 €). En cas de récidive, la peine peut aller jusqu'à 7 500 €.

  • Dans les deux cas, ça peut coûter cher

En cas d'accident, le conducteur fautif qui roule avec un permis non valable (ou sans permis) mais est assuré ne sera pas indemnisé pour ses propres blessures et les dégâts matériels sur son véhicule. Si d'autres personnes sont blessées, l'assurance prendra en charge les dépenses, mais pourra se retourner contre son assuré pour le remboursement des sommes. Elle pourra aussi résilier le contrat.

S'il n'y a pas d'assurance, c'est le Fonds de garanties des assurances obligatoires de dommage qui interviendra pour indemniser les autres personnes. Mais le FGAO pourra se retourner contre le conducteur fautif, qui devra rembourser la totalité des sommes engagées. Or, celles-ci peuvent être énormes en cas de blessures graves. Le fautif, qui pour ses propres dommages n'aura rien, peut ainsi se retrouver à payer sa dette sur plusieurs années, avec une somme prélevée directement sur ses comptes.

> Le dépliant de la Sécurité Routière sur la conduite sans permis

> Le dépliant de la Sécurité Routière sur la conduite sans assurance

Commentaires (25)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ça peut coûter cher, mais encore pas assez vu le nombre d'imbéciles qui tentent leur chance..

Par

En réponse à Hydractive

Ça peut coûter cher, mais encore pas assez vu le nombre d'imbéciles qui tentent leur chance..

Par contre, ça explique le nombre de délis de fuite ;)

Par

Rappel nous aussi ce qu'on risque si on roule sans Contrôle Technique. :wink:

Par

dans les faits, combien sont en prison ou endettés à vie pour ça ? probablement personne vu que la loi est pas appliquée ...

Par

De toute façon avec les lois ... Vous n'aurez juste un rappel à l'ordre.

Par

Comme toujours, plein de lois et règles qui ne dissuadent personne.

Chez nos voisins existent pourtant des systèmes où les plaques sont délivrées par l'autorité administrative. Pas d'assurance, pas de plaque. Et au moindre incident, retrait des plaques par la police.

Par

Chez nous, il faut présenter l'assurance lors du passage au contrôle technique qui a lieu à 4 ans, 6 ans, puis tous les ans.

Evidemment, ceux quoi ne sont pas assurés sont également ceux qui ne passent pas le contrôle.

Mais ça peut au moins rappeler à certains étourdis cette obligation.

Par

Combien de guignols drogués bourrés sans permis relaxé 10 fois par le même juge.

Par

si la france faisait comme la suisse,ce serait l etat qui s occupe des plaques d immatriculations et on te donne ta plaque uniquement si tu es assuré.

impossible de rouler sans assurance

Par

En réponse à TeamGreen74

si la france faisait comme la suisse,ce serait l etat qui s occupe des plaques d immatriculations et on te donne ta plaque uniquement si tu es assuré.

impossible de rouler sans assurance

Ca me semble effectivement être une très bonne chose.

Mais les bonnes idées, ce n’est pas trop le credo de nos gouvernants, ici, quelque soit le bord politique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire