Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Conjoncture: la fin pour Marzocchi ?

Dans Moto / Equipement

Conjoncture: la fin pour Marzocchi ?

Voilà une triste nouvelle qui nous vient de l'autre côté des Alpes. Les 120 employés de l'enseigne transalpine Marzocchi auraient du souci à se faire pour leur avenir. Le spécialiste de la suspension basée à l'ouest de Bologne se préparerait à cesser ses activités. Son actionnaire principal Tenneco jetterait l'éponge après avoir raté le virage de la suspension pilotée.


Tenneco était arrivé en 2011 mais, depuis trois ans, les suspensions pilotées sont devenues de plus en incontournables et demandées par les constructeurs. Or, Marzocchi n'est pas dans le mouvement et développer un tel produit demande de lourds investissements qui ne peuvent apparemment pas être assumés. Une conjoncture qui conduit Tenneco à tirer un trait sur son aventure Marzocchi.


Il n'y a certes pas d'annonce officielle, mais les rumeurs se font insistantes. Celles-ci interpellent MV Agusta dont les Stradale, Brutale, Rivale et autres F3 et F4 sont équipées de suspensions Marzocchi alors que chez Ducati, c'est la Diavel, l'Hypermotard et la Streetfighter qui sont dans le collimateur. Chez BMW, les scooters C sont intéressés par la conjoncture sans oublier la R1200R. Chez Bimota les DB8, 10 et 11 n'y sont pas insensibles. Ceci sans oublier Beta, Ajp et Gas Gas.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire