Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Conjoncture: Pirelli bientôt sous contrôle chinois ?

Dans Moto / Pratique

Conjoncture: Pirelli bientôt sous contrôle chinois ?

C'est la tendance incontournable de notre époque. Ce qui, dans l'imaginaire collectif européen, étaient des symboles industriels du vieux Continent, deviennent de plus en plus les derniers joyaux des investisseurs venus des pays émergents. L'Asie est partout et le dernier nom à confirmer cette règle est le manufacturier Pirelli. Qui n'était déjà plus Italien depuis belle lurette, mais Russe. Or, le cinquième nom des pneus dans le monde intéresse à présent les Chinois.


Pirelli appartient aujourd'hui à une holding appelée Camfin qui détient 26% du groupe milanais. Camfin est le prolongement de l'enseigne pétrolière russe Rosneft qui partage le pouvoir avec une holding appartenant au PDG de Pirelli Marcho Tronchetti Provera ainsi qu'avec les banques italiennes Intesa Sanpaolo et UniCredit. Mais la donne risque bien de changer avec l'intérêt porté par China National Chemical Corp qui serait près de passer un accord avec le principal actionnaire de Pirelli pour prendre le contrôle du fabricant de pneumatiques italien. Car une fois la vente réalisée, une OPA sur le reste de Pirelli suivrait.


Il faut dire que Pirelli séduit en raison d'une taille relativement petite et de ses fortes marges bénéficiaires par rapport à la concurrence. Le manufacturier a par ailleurs réussi l'exploit d'augmenter ses marges en période de déprime pour l'automobile européenne en se recentrant sur du haut de gamme réservé au segment du luxe. Enfin, les entreprises italiennes suscitent l'intérêt des investisseurs chinois depuis quelques années. La Banque populaire de Chine a pris l'an dernier une participation d'un peu plus de 2% dans le pétrolier Eni, l'assureur Generali et le constructeur automobile Fiat. State Corporation of Chine a investi en 2014 dans la distribution d'électricité en Italie.


Alors, Pirelli bientôt Chinois ? Tout semble l'indiqué et cela plaît dans les milieux financiers puisque l'action a gagné 4,6% à 15,58 euros après cette rumeur.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire