Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]

Dans Moto / Pratique

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]

Après avoir épluché dans les moindres détails la première partie dans laquelle nous traitions ensemble l'état général du véhicule et l'importante partie des consommables, on poursuit notre investigation pour dénicher la bonne occasion. Celle qui ne vous laissera pas sur le bord de la chaussée trois jours après avoir conclu l'affaire avec le vendeur…


Nous allons donc parcourir le sujet du pot d'échappement, de l'essai, du contrôle des papiers mais avant tout ça, comment cela se passe du coté de la partir cycle !?


Coté partie cycle

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]


Même si le vendeur vous certifie la valeur kilométrique affichée sur le compteur, il ne vous dira pas (sauf si il est honnête) qu'un changement de compteur a eu lieu un jour ou l'autre. Afin de vous en assurer, un simple coup d'œil sur la partie cycle pout vous dévoiler un fort kilométrage ou une utilisation un peu extrême.


Dans un premier temps, regardez rapidement les poignées du guidon, le caoutchouc des reposes pieds, l'état du vernis ou de la peinture sur le cadre. Tout ces éléments peuvent trahir une utilisation prolongée et peut être une erreur sur le kilométrage de la moto. C'est quand même difficile à jauger mais si l'écart est trop important, on s'en rend compte.


Coté tube de fourche vérifiez au toucher qu'ils sont secs. Si au contraire ils sont gras, c'est que les joints spi sont à changer. Ensuite, positionnez vous sur la moto. Prenez du temps pour vérifier l'état de l'amortissement (amortisseur et fourche). N'hésitez pas à solliciter la machine en poussant sur la fourche et en vous asseyant sur la selle. Si à la remonter, il n'y a aucune retenue, c'est qu'un changement d'huile de fourche ou du combiné ressort amortisseur arrière est à changer.


Ensuite faite tourner la direction à l'arrêt. Aucun point dur ne doit être décelable. Sinon, cela signifie que le roulement de colonne de direction sera à changer.


Le silencieux en dit long...

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]


Avant même de demander au vendeur si on peut mettre en route la moto, il est bon de jeter un œil à la sortie de l'échappement. En effet, ce dernier en dit long sur l'état de santé du moteur. Pour ce faire passez un coup de doigt dans la canule (sortie d'échappement). Il doit sortir parfaitement sec !! Si ce n'est pas le cas, c'est qu'une petit réglage moteur s'impose...


Si votre doigt ressort tout gras, c'est que le moteur mange de l'huile. Si votre doigt ramène de la suie ou du noir de gaz d'échappement, cela trahit une carburation déréglé ou bien un filtre à air encrassé. Soyez vigilant...


Je ne vais pas parler du problème des pots adaptables. Juste vous rappeler que si ce dernier est non homologué, vous risquez une amende et un retrait de la carte grise du véhicule avec l'obligation de présenter une moto conforme à la carte grise en terme de décibels.


Ecoutez & essayez

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]


Le moment est maintenant venu de mettre en marche la machine. Préférez un mise en route à froid car les bruits mécaniques y sont plus présents qu'à chaud et ceux ci peuvent disparaître à chaud.


La première pression sur le démarreur révélera l'état de santé de la batterie et du démarreur. Porter l'oreille pour déceler que la roue libre ne décroche pas... ensuite laissez la moteur tourner et chauffer doucement tout en écoutant les bruits moteurs.


Une fois que vous pensez avoir fait le tour de la question demandez au vendeur si vous pouvez essayer la moto. Si vous avez une réponse négative, demandez à faire un petit tour en passager.


Que vous soyez conducteur au même passager, mettez pendant cet essai tous vos sens en éveil. Ecoutez tous les bruits venant du moteur, les pétaradages à la décélération (mauvais réglage d'injection), jaugez l'état de santé de l'embrayage et de la boite de vitesse,... Profitez en aussi pour revérifiez ce que vous avez vu en statique tout à l'heure, à savoir le freinage, l'amortissement, la tenue de route, la direction,...


Sur les accélérations, jetez un œil dans les rétros pour voir si de la fumée (blanchâtre, bleutée ou noirâtre) s'échappe de l'échappement. Si c'est peu perceptible en roulant, faites le à l'arrêt, moteur chaud en donnant des coups de gaz. Une fois que vous avez fait le tour de la chose, coupez le moteur et baissez vous pour traquer tout suintement d'huile suspect...


Les papiers SVP !!

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]


Une fois tous les points vérifiés, demandez au vendeur les papiers du véhicule qu'il souhaite vendre. Je vous invite vivement à croiser le numéro de série affiché sur la carte grise avec celui affiché sur le cadre de la moto. On n'est jamais trop prudent !!


Ensuite demandez lui où a été effectué l'entretien et surtout tous les justificatifs (factures de concessionnaire, d'achats de pièces, de consommables, ...). C'est très important pour connaître un peu plus de choses sur la vie de la machine dont vous êtes le potentiel acheteur.


Prenez un peu de temps pour éplucher les factures et regarder si il n'y a pas eu de changements de pièce abusifs, si l'intervalle des révisions a été respecté, si la moto est gravée, si les pneus n'ont pas été changés au bout de 3000 kilomètres,... il y a de quoi faire croyez moi. Dès qu'un point sur une des factures vous semble litigieux, n'hésitez pas à solliciter la vendeur pour avoir quelques explications.


Affaire conclue !?

Conseils pour choisir la bonne occasion [2/2]


Une fois queles points cités ci-dessus vous semblent bons, il ne vous reste plus qu'à jouer le commercial et voir à quel prix vous pouvez avoir la moto. Pour faire baisser le prix (c'est de coutume), n'hésitez pas à jouer sur l'état d'usure des consommables mais aussi sur l'état général de la moto. Il est évident que le vendeur va aussi «défendre son beefsteak» et tenter d'en tirer le meilleur prix de vente.


Une fois entendu sur le tarif, il ne reste plus qu'à faire les papiers de vente pour conclure l'affaire et s'assurer auprès de votre assureur pour que la moto soit dorénavant la votre.


A vous maintenant les longues virées et les sorties avec les potes au guidon de votre nouvelle moto...


Bonne route et soyez prudents !!


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Merci pour ces nombreux conseils. Je ferais trés certainement l'aquisition d'une moto en fin d'année (prix bradé et surtout, j'aurrais fini de payer ma caisse).

Par Anonyme

Si tu as des questions particulières d'ici là, n'hésites pas. :jap:

Par Anonyme

puisqu'on est dans la rubrique A VENDRE (niark niark !) je vends mon svs 1000 pour point de sous !! (comme on dit chez moi !!!!) non il est pas frité, non il est pas volé ! il a 17000 kms (2003) et il est en super état !!!! pourquoi je le vends !! parce que ça va trop vite !!!!! j'oubliais il est full et blindé d'options ! @+ 0689625235

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire