Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dakar 2010 : Alain Delaunay, 86ème, mais toujours là

Dans Moto / Sport

Dakar 2010 :  Alain Delaunay, 86ème, mais toujours là

Nous avions laissé Alain Delaunay mardi dernier, l'un des derniers « pilotes malles » de ce Dakar, sachant juste qu'il avait fait les 180 kms de dunes en 5h30 environ autour de Copiapo.


Mais cette journée n'a pas été simple. Alain ne partait pas confiant pour cette 9ème étape avec ses problèmes de fuite d'essence.


Il commence l'étape sur son réservoir gauche, et 80 kms lus loin, plus d'essence. Il restait 100 kms de dunes, grosse consommatrices d'essence, là, Alain n'est plus certain de finir.


Il branche son réservoir droit et constate que la durite fuit car elle est percée.


Alain va perdre une heure à réparer et à chercher de l'essence. Il finit par sortir de la spéciale, exténué, mais il reste une longue liaison pour rejoindre La Serena.


Alain est à bout de force, il s'endort et doit boire du café et du Red Bull pour rester éveillé.


Dakar 2010 :  Alain Delaunay, 86ème, mais toujours là


La 10ème étape du 11 janvier va beaucoup mieux se passer, c'est court, roulant, Alain Delaunay ne rencontre pas de difficulté, il ne se fait doubler que par les premières voitures, et évite ainsi beaucoup la poussière. La réparation du réservoir a tenu. Il fini 71ème du jour, qu'importe.


L'étape 11, les concurrents quittent le Chili, Alain me signale qu'il y avait de la neige sur les cotés de la route au passage du col et il faisait très froid.


Une étape très technique dans les rios, beaucoup de cailloux, son expérience d'enduriste lui est bien utile. Mais le pilote est fatigué, très fatigué comme beaucoup d'amateurs.


Hier soir, Alain a fini 67ème à 2 heures du vainqueur, c'est plutôt bien.


Il ne faut pas se déconcentrer, une faute arrive vite, si près du but, il faut redoubler de vigilance.


Tu es presqu' au bout Alain, tiens bon !


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire