Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2010 : Christian Califano, un amateur de "luxe" particulier

Dans Moto / Sport

Dakar 2010 :  Christian Califano, un amateur de "luxe" particulier

Voilà un amateur, je dirais « privilégié » qui par son courage, sa ténacité, sa souffrance, ses galères, inspire le respect.


C'est Christian Califano, joueur de rugby, il roule cette année avec le N° 120, ce qui correspond à son poids, d'après ses propres mots, 130 kgs avec l'équipement.


Pourquoi, « privilégié », simplement de par sa notoriété, ses moyens, ses connaissances dans le milieu du sport, qui lui ont donné des avantages que le privé de base ne peut pas avoir. Il a en plus une assistance qui lui permet de rouler, sans avoir à toucher à la moto le soir après l'étape, un luxe sur le Dakar.


Cela n'enlève rien à son mérite, Christian qui n'avait pas fait de moto auparavant, n'a pas fait les choses à moitié.


Une rencontre avec Cyril Despres, excusez du peu, qui lui propose de faire le Dakar, et c'est avec Cyril comme professeur que Califano va apprendre à piloter une moto, en tout terrain puis dans le sable, il y a pire comme conditions d'apprentissage.


Il n'empêche que cela a du être très difficile pour lui, vu la différence de niveau, pas facile de tomber tous les dix mètres quand celui qui vous regarde est un des meilleurs pilotes de rallye et d'enduro extrême du monde.


Christian a donc du travailler dur pour atteindre un niveau minimum et se lancer l'an dernier sur le Dakar, sur une 450 ! Imaginez la pauvre moto dans les dunes, enfin le moteur.


L'an dernier, après avoir galéré, poussé, tombé des dizaines de fois, Christian ne sort pas de la 5ème étape dans les temps, il prend 6 heures de pénalité comme 26 autres concurrents. On se souvient de l'avoir vu, avec une entaille énorme sur la langue, encore une chute ou il s'était mordu. Il est 150ème mais à bout de force, c'est l'abandon.


Avec cette expérience, les encouragements et l'aide de Cyril Despres, Christian repart sur ce Dakar 2010, là, il arrive à Buenos Aires avec une 690 KTM, plus en rapport avec son gabarit, et remonté à bloc.


Cela ne va pas empêcher le colosse d'en baver, il prend une bonne gamelle en début de rallye, dans la 3ème étape qui a fait tant de dégâts, Christian termine officiellement avant-dernier classé.


Les chutes à répétition dans les dunes sont un calvaire, mais l'homme s'accroche, il veut finir ce Dakar, son dernier sur une moto, trop dur !
Comme il dit : « Je hais le Dakar ».


Pas tant que ça en fait, il dit cela quand çà va mal.


Hier, à une journée de la délivrance, Christian a encore fini l'étape plus de 6 heures après le premier, mais, il est toujours en course, 88ème, dernier classé, 80 heures derrière le leader, dont 45 de pénalité.


Cela représente malgré tout plus du double de temps sur la moto que le premier.


Christian Califano est tout près du but, il ne faut pas lâcher maintenant, 200 kms de course aujourd'hui, 700 au total, c'est plat et droit, ça va le faire.


Encore un effort et c'est gagné !


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Vas y cali,il lachera pas le morceau si prés du but,le toulonnais est robuste ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire