Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2010 : Le bilan sportif en tête de la course

Dans Moto / Sport

Dakar 2010 :  Le bilan sportif en tête de la course

Au niveau sportif, cette édition du Dakar 2010 nous a proposé pas mal de choses intéressantes.


Cette année, des « anciens » pilotes de 690 KTM, ont franchi le pas de rouler sur une 450, pas toujours par choix mais par obligation.


David Casteu a pris les devant en montant une structure avec des 450 Sherco.


Helder Rodrigues le Portugais, a lui aussi laissé sa grosse KTM au profit d'une 450 Yamaha.


Frans Verhoven, le Néerlandais, a lui aussi été contraint de rouler en 450, il roule sur une BMW, avec l'appui de l'usine, dans quelles mesures, je ne sais pas.


Et il y a Lopez, le Chilien, qui doit laisser sa KTM, et profite de l'engagement d'Aprilia pour devancer d'un an des futurs rivaux.


A ma grande surprise, comme tous ceux qui ont suivi l'actualité des GP de motocross, on pouvait craindre le pire pour Lopez, à juste titre, l'Aprilia de cross a été une catastrophe en matière de fiabilité cette saison 2009. Et la base de la moto de Lopez est le modèle cross.


Si la première spéciale est remportée par Casteu sur une 450, il a 3 secondes sur le second,

Dakar 2010 :  Le bilan sportif en tête de la course

Despres, et 12 sur Coma, tous les deux sur KTM. Lopez est déjà là.


Sur la 2ème étape, encore des 450 devant, mais les écarts sont faibles, Despres et Coma partent pour gagner, cela ne se joue pas les premiers jours.


Pour BMW, c'est tout mauvais, Verhoven est en panne le premier jour et casse le moteur après 8 kms le second, voilà qui sent le manque de fiabilité.


Hugo Payen, dont je devais suivre les aventures, fait deux moteurs en 2 jours sur une BMW également. Coma perd 20 minutes le 3ème jour, jour où 25 pilotes abandonnent.


Vainqueur de l'étape 2, David Frétigné laisse tous ses espoirs dans la 3ème étape. L'Espagnol Jordi Viladoms, porteur d'eau de Coma chute et abandonne.


C'est ce jour là que Cyril Despres prend la tête du classement à David Casteu.


La révélation de ce rallye aurait du être Luca Manca, l'Italien se sort bien de la 3ème étape et se retrouve par sa régularité, et son talent, 4ème du provisoire. Pour un premier Dakar, c'est super, un camarade de jeu de plus pour les leaders.

Dakar 2010 :  Le bilan sportif en tête de la course


Le 5ème jour, David Casteu chute à haute vitesse, blessé à la jambe, c'est l'abandon.


C'est Lopez qui donne à Aprilia sa première victoire, il se retrouve second au général.


Cette même journée, l'Italien Manca se fait « hara-kiri » en donnant sa roue arrière à Coma qui a explosé son pneu.


Le lendemain matin, après seulement 3 kms, Luca Manca chute gravement, hospitalisé à Santiago, il a repris connaissance il y a quelques jours. Mais quelles séquelles aura-t-il ?


Rodrigues, sans bruit, positionne sa 450 Yamaha à la 3ème place du provisoire.


Goncalves chute et abandonne le 6ème jour.


La veille de la journée de repos, Coma s'élimine en changeant de roue arrière au cours de la spéciale, c'est interdit.


Discret mais présent, le Norvégien Ullevalseter se place 3ème du général au soir de la journée de repos.


Le lendemain, Lopez gagne de nouveau, il reprend la 3ème place du général, 4 mn derrière Ullevalseter et une devant Rodrigues.


Derrière, depuis leurs ennuis, David Frétigné et Olivier Pain sont remontés et sont 6ème et 8ème au soir de l'étape 10.


A ce moment, Ullevalseter, Lopez et Rodriguez se tiennent en 2'10 après plus de 40 heures de spéciales.


Depuis la journée de repos, chacun essaie, soi de reprendre du temps, soi de ne pas en perdre, comme Alain Duclos, un peu surpris de se retrouver si bien classé.


Street, Verhoven tentent de se faire voir, Ullevalseter, Lopez et Rodrigues sont en bagarre chaque jour pour les places sur le podium, places qu'ils s'échangent au fil des étapes.

Dakar 2010 :  Le bilan sportif en tête de la course


Lopez récupère justement la seconde place le 11ème jour de course et le lendemain, il remporte une 3ème victoire avec l'Aprilia, incroyable, Despres, lui, gère son capital.


Pour le podium final, la 13ème étape est l'occasion pour Ullevalseter de remporter sa 1ère victoire, il laisse Lopez à plus de 5 minutes et reprend la seconde place derrière Despres.


Dernière étape, 206 kms à fond, les pilotes doivent tous entendre des bruits sur leur moto, le moteur va-t-il tenir, cela doit-être interminable.


C'est Ruben Faria, coéquipier de Despres qui l'emporte, devant Ullevalseter qui conforte sa seconde place.


Despres, Ullevalseter, Lopez, la bagarre pour les places 2 et 3 du podium a été magnifique entre Lopez, Ullevalseter et Rodrigues, aucun n'a cassé ni chuté.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Non, non et non !!! D'où tenez vous vos informations ??? "A ma grande surprise, comme tous ceux qui ont suivi l’actualité des GP de motocross, on pouvait craindre le pire pour Lopez, à juste titre, l’Aprilia de cross a été une catastrophe en matière de fiabilité cette saison 2009. Et la base de la moto de Lopez est le modèle cross." Catastrophe en cross en 2009 ??? La moto est arrivé a un excellent niveau de performances et de fiabilité sur la seconde partie de saison, le mondial etant avant tout un terrain de developpement. Faites un classement de la 2ème moitié de saison pour en avoir l'illustration... La base de Lopez est le modèle de cross: où avez-vous vu ça ??? C'est une RXV d'enduro a 100%, certes adaptée et préparée pour le raid, mais l'absence de kick notamment prouve que le moteur est celui de l'enduro, le démarreur n'étant pas adaptable sur la base cross (carters moteur differents). Bravo de saluer les exploits sportfs lorsqu'il y en a, mais cessez de rester sur ces idées de fiabilité alléatoire qui collent a certaines marques, surtout lorsque coup sur coup les Pharaons et le Dakar prouvent largement le contraire avec un tir groupé des Aprilia aux premières places en 450...

Par Anonyme

En effet bravo pour saluer l'exploit des sportifs. @flylfy la 450RXV possède le même moteur que la MXV. Bien entendu le moteur cross est retravaillé pour la discipline mais la base est la même. Et avouons qu'Aprilia n'a pas été à la hauteur en cross. Si finir 10ème (en meilleur résultat !) permet de dire qu'Aprilia est fiable c'est plutot moyen !! Donc pour moi oui je suis surpris que Lopez n'est pas eu de problème sur ce Dakar

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire