Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dakar 2011 : Bilan de la course moto à la journée de repos

Dans Moto / Sport

Dakar 2011 : Bilan de la course moto à la journée de repos

Voici toute la caravane du Dakar à Arica tout là haut au nord du Chili, à vue de la frontière Péruvienne.


Première correction, Ruben Faria déclaré vainqueur de la 6ème étape hier ne tient toujours pas sa victoire d'étape.


Aux ravitaillements essence, les pilotes doivent respecter un temps d'arrêt de 15mn. Une règlementation qui évite toute hiérarchie, les pilotes ont le temps de ravitailler sans perte de temps si çà « bouchonne » un peu. Hors le Portugais est reparti après seulement 5'12, son temps a été recrédité a posteriori de 9'47''. La victoire d'étape revient à son compatriote Helder Rodrigues sur Yamaha.


Voilà donc le rallye à sa journée de repos, voyons les possibilités des différents prétendants aux premières places.


Commençons par Marc Coma en tête du provisoire, son adaptation à la 450 a été immédiate, surprenant pour un pilote habitué aux gros moteurs et qui a un grand gabarit.


A part une bonne gamelle où il s'est fait surprendre il y a 2 jours, il est aussi rapide que Cyril Despres, il aurait pu perdre plus de 30 mn avec une chute comme cela si sa moto avait eu tout le devant détruit, réparer au scotch prend du temps et çà recasse souvent. Le pilote étant indemne, il lui faut juste éviter de recommencer. Il est là pour gagner.


Dakar 2011 : Bilan de la course moto à la journée de repos


Cyril Despres est 2ème à 8'48 avec sa pénalité de 10 mn. Il avait oublié ses gants pour le froid, il a fait demi-tour pour les prendre n'a pas vu des panneaux de signalisation et a pris ses 10 mn pour « erreur d'inattention lors de la procédure de départ de l'étape 4 ». Là, pas de temps volé, pas de vitesse trop élevée, pas de tricherie, 10mn c'est beaucoup, bon.


Despres reste l'adversaire numéro 1 de Coma, handicapé par ces 10 mn, il reste 2, voir 3 étapes où c'est reprenable, mais le temps perdu ne se rattrape pas.


Francisco Lopez est 3ème à 22'12, c'est peu et beaucoup à la fois. Vu sa prestation de l'an passé, on pouvait le voir comme un favori, de part son pilotage, mais aussi sa moto très surprenante en 2010. Les gros coups de navigation d'autre fois sont finis, Lopez nous a presque déçu dans ce début de rallye, « déçu » avec tout le respect du pilote, mais on pouvait penser le voir plus près des leaders, il fait pourtant le maximum, et la navigation n'est pas son point fort.


Derrière ce trio, il y a bien sûr des tout bons. Helder Rodrigues sur la nouvelle Yamaha à 27'36 de retard, on sait le pilote excellent, il est présent, il ne peut qu'espérer une défaillance des hommes de tête.


Ensuite nous trouvons plusieurs pilotes à leur place, Faria, discret mais rapide, Viladoms, Street, Verhoeven, 8ème à plus d'une heure. Ce dernier avait laissé espérer en 2010 peut-être mieux, vu ses problèmes de moto qui semblent résolu cette année, il est un ton en dessous des leaders.


La déception dont on a parlé c'est Ullevalseter, excellent second en 2010, le Norvégien est 11ème à 1h27'.


Olivier Pain, 9ème l'an dernier s'est éliminé, Alain Duclos est loin, David Casteu avec sa Sherco est dans les profondeurs du classement après un bon début et de grosses ambitions comme il nous l'avait confié au Havre.


A la moitié de cette édition 2011, en regardant objectivement les tableaux de classement, que voit-on ?


Le passage à la 450 n'a rien changé à la hiérarchie comme espéré, rien nivelé, ni en pilote, ni en machine, pas amené de nouvelles marques près de la victoire, que ce soit Yamaha, Sherco, BMW ou Beta. Les deux têtes d'affiche Coma-Despres sont devant avec leur KTM, Lopez est 3ème avec son Aprilia, il y était l'an passé.


Une 450 sur le podium, David Frétigné y était en 2009, 3ème, et Lopez en 2010.


Il y a par contre un éliminé dans les vainqueurs potentiels, c'est Ullevalseter, un pilote qui risque de ne pas s'habitué à ces « petites » motos.


La seconde partie du rallye va-t-elle modifier cet état de faits ?


Vu la vitesse à laquelle çà roule, on risque de voir continuer une course à élimination, espérons que non.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire