Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2011 : BMW, loin de leurs espérances

Dans Moto / Sport

Dakar 2011 : BMW, loin de leurs espérances

Très loin même. Pour BMW, après un 1er Dakar 2010 officiel et des ennuis mécaniques à répétition, les moyens mis en œuvre pour cette édition étaient à la hauteur de leurs ambitions, la victoire en faisait partie si tout voulait bien se présenter pour la concrétiser.


Quand la 450 BMW enduro est sortie, elle n'a pas fait l'unanimité, les Bavarois avaient pourtant embauchés à grands frais pour 2009, Tarkkala, Knight et Salminen, tous ex-KTM. Rapidement Knight jette l'éponge, Tarkkala se retrouve très en retrait, quand à Salminen, il n'était que l'ombre de lui-même.


Mais d'après David Frétigné cela faisait partie du passé.


Tout d'abord, David a travaillé avec les ingénieurs des mois entiers, ils ont fait plusieurs essais en Afrique sur des terrains appropriés.


Si pour beaucoup la BM dans sa conception était « bizarre », Frétigné nous disait bien que la moto était totalement nouvelle, une vraie moto de rallye, pas le moindre souci de fiabilité moteur pendant les tests. David est un excellent metteur au point et il visait personnellement la victoire. Le rallye du Maroc l'a stoppé net avec un grave accident.


La lourde tâche de faire briller la moto revenait à Verhoeven, et le Portugais Paulo Goncalves.


Pour Gongalves, les choses se présentent bien en début de rallye, il est 5ème le premier jour, 7ème de la seconde étape, et 3ème de la troisième journée.


La 5ème étape est une bonne journée BMW, Goncalves gagne et Verhoeven est 3ème. A ce moment le Portugais est mieux placé que son coéquipier, il est 4ème au provisoire à 17 minutes du leader Coma. Mais Paulo malchanceux l'an dernier perd plus de 50 places le lendemain pour abandonner deux jours plus tard sur chute, clavicule cassée.


Verhoeven mis à part la 5ème étape est plus loin, il dispute la victoire à Street lors de la 9ème étape pour finir second. Et après il se rapproche des meilleurs chaque jour, dans les dix des étapes 11,12 et 13, ce qui lui permet de revenir de 26ème à 16ème au final, surement loin de ce qu'il espérait.


Il gagne la dernière étape, celle où tout le monde écoute son moteur en assurant le coup.


Les performances de Goncalves et la 9ème étape de Verhoeven ont prouvé que la moto était compétitive. Forcément David Frétigné a manqué à l'équipe, mais il aurait été irraisonnable pour David de reprendre la moto trop tôt.


Nous donnons rendez-vous à la moto Allemande et ses pilotes en 2012.


Dakar 2011 : BMW, loin de leurs espérances


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

aVEC Le flat twin c'était beaucoup mieux, Gaston Rahier les avait atomisés!!!!

Par Anonyme

La 450 BMW serat-elle encore au catalogue 2011/2012.? Si elle disparait, pourquoi investir encore dans le Dakar?

Par Anonyme

18 : 26, Rahier avec sa merde avait triché en changeant de cadre, interdit par le règlement. Sais tu qui était donc le vrai vainqueur cette année là, le second donc, ....JC Olivier. Donc Rahier, il avait atomisé le règlement, ça rapelle un autre vainqueur.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire