Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dakar 2014 - l'histoire du jour : trop de vapeur d'essence

Dans Moto / Sport

Dakar 2014 - l'histoire du jour : trop de vapeur d'essence

L'histoire du jour que l'on vous contera tout au long de ce Dakar 2014, sera heureuse ou non en fonction de ce qui nous aura marqué de l'étape précédente. Aujourd'hui on s'attarde sur l'histoire de David Malartre qui a du abandonner dans la seconde étape du Dakar reliant San Luis à San Rafael.


A 40 ans, David Malartre réalise son rêve en participant à ce Dakar 2014 au guidon de sa 450 Yamaha préparée par HFP. Lors de la première étape, David a pu se rendre compte de ce qui l'attendait sur les routes pendant deux semaines. Il franchit la ligne d'arrivée en 134ème position à plus de 54 minutes de Joan Barreda, qu'importe son Dakar à lui est bien lancé et il compte bien arriver à Valparaiso.


La seconde étape aura malheureusement un goût un ne peut plus amer pour le N°161 victime d'une panne en plein milieu des dunes. Tout allait bien durant cette spéciale jusqu'au bac à sable géant qui, dès le 2ème cordon, viendra éteindre sa machine. Impossible de passer cet obstacle avec une machine peut inspirée qui n'a aucune puissance et qui se coupe sans cesse. Ce problème se nomme vapor lock, un phénomène qui se produit lorsque l'essence boue dans les réservoirs. Elle crée un bouchon de vapeur qui empêche celle-ci d'alimenter le moteur en carburant.


David Malartre s'efforce de passer ce cordon et y arrivera pour parcourir 2km de plus. A ce moment, il chute, rechute, épuisé par l'effort fourni pour passer les dunes avec cette moto récalcitrante. Vidé de toute force physique, les médecins viennent l'examiner et lui indique qu'il est totalement déshydraté. S'il continue, les chutes vont se suivre et risque d'être de plus en plus dangereuse.


Avant de partir, David avait promis à sa femme et son fils de 5 ans de ne prendre aucun risque. Le verdict tombe, David Malartre sera rapatrié au Bivouac. Le Dakar s'arrête ici pour la Yamaha N° 161 qui ne verra pas Valparaiso...ah si, David l'a aussi promis! Il prend désormais une place dans l'assistance pour aider son pote Bruno Bony, équipier de son team durant les deux semaines du Dakar 2014.


Dakar 2014 - l'histoire du jour : trop de vapeur d'essence


photo : leveil.fr


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire