Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dakar 2014 - Vidéos : Despres et Yamaha sont prêts

Dans Moto / Sport

Dakar 2014 - Vidéos : Despres et Yamaha sont prêts

Cyril Despres est le pilote qui a remporté le plus de Dakar de la dernière décennie (2005, 2007, 2010, 2012 et 2013). Son palmarès n'est battu que par Stéphane Peterhansel, qui a remporté six victoires, et toutes avec une machine frappée des trois diapasons. Depuis son engagement chez Yamaha en début d'année, Cyril Despres a été un facteur clé dans le développement et la préparation de l'YZ450F 2014, combinant ses années d'expérience sur le Dakar avec l'expertise technique de la firme d'Iwata. Le Français s'est aussi astreint à une grosse préparation physique.


Cyril Despres : «Actuellement, nous sommes dans la phase finale des préparatifs avant de partir pour l'Amérique du Sud et nous sommes très occupés ! J'ai un programme d'entraînement intensif que j'ai créé avec mon entraîneur qui m'occupe une grande partie de la journée. Ensuite, il y a les interviews, les sujets de dernière minute à régler avec l'équipe et un million de petits détails qui peuvent faire la différence en course. L'édition 2014 va être particulièrement difficile. Deux étapes marathon signifient aucune aide mécanique au bivouac, il faut donc protéger la machine autant que possible. »


« Nous sommes seuls sur certaines routes que les voitures ne peuvent pas prendre, donc le pilotage sera plus technique et plus dur physiquement. Les 1000 kilomètres supplémentaires parlent d'eux-mêmes ! Et bien sûr, cette année, les motos vont en Bolivie pour la première fois. Sur d'autres étapes, nous savons à quoi nous attendre, mais pour les étapes boliviennes nous n'en avons aucune idée et même si nous voulions y aller pour voir on ne le pourrait pas parce que toute reconnaissance est interdite. Ce que nous savons, c'est que les conditions sont très exigeantes. Pour commencer : une partie du parcours se fait à 4000 mètres et à ces altitudes l'air manque. Ensuite, la Bolivie sera à la fois « marathon » et « motos seules», donc c'est doublement compliqué. Mais l'exigence, ça me convient. C'est ce qui m'a attiré dans le rallye-raid. Plus le défi est important et plus je suis heureux".




Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire