Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2017 : préparation et premières histoires avant le départ

Dans Moto / Sport

Dakar 2017 : préparation et premières histoires avant le départ

A quelques heures du départ du 38ème Dakar, beaucoup sont pris d'angoisse de dernières minutes. Petits réglages, attentes, premiers soucis sont au menu de nos pilotes parti d'ores et déjà à l'aventure. Ils ont récupéré leur machines, installé les éléments de navigation et de sécurité, collé quelques stickers, et donc maintenant place à la course.


Trois semaines après le départ du Havre les machines ont été livrées par le Grande Francia, le navire qui a permis la traversé de l'Atlantique aux quelques 600 véhicules. Arrivées il y a une semaine, les motos ont ensuite été acheminées vers Asuncion, lieu de départ de l'épreuve.


Mais de nombreux pilotes de ce Dakar n'ont pas besoins de traverser l'océan. A l'image des pilote argentin, chilien ou bolivien qui parviennent jusqu'à Asuncion par leur propre moyen. Leur course est déjà lancée avec plus de 2000 kilomètres pour certains avant même qu'Etienne Lavigne ne valide le départ officiel lundi.


A ce petit jeu, la palme du vainqueur revient à Lyndon Poskitt. Motard émérite britannique qui a terminé 46ème du Dakar 2013. Depuis il s'est passé beaucoup de chose dans la tête de Lyndon qui a décidé de faire un breack professionnel pour faire le tour du monde à moto... Il arrive à Asuncion avec plus de 150 000 kilomètres (sur plusieurs années) dans les jambes dont un périple de 35 000 très récent qui lui a permis de rejoindre le Paraguay.


Dakar 2017 : préparation et premières histoires avant le départ


Parti du nord de l'Amérique, il a traversé l'Alaska, le Texas, s'est permis un wheeling sur le Salar d'Uyuni en Bolivie avant de passer par le Brésil. Tout cela, Lyndon Poskitt l'a réalisé sur une KTM 690 de 2007. Aujourd'hui il doit l'abandonner provisoirement pour monter en selle d'une KTM 450 plus récente au couleur de Motorex. On lui souhaite bonne chance et une chose et certain, rouler 12H en moto ne lui fait pas peur.


Dakar 2017 : préparation et premières histoires avant le départ


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire