Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Dakar, l'iritrack, le sentinel, comment çà marche, à quoi çà sert ?

Dans Moto / Sport

Dakar, l'iritrack, le sentinel, comment çà marche, à quoi çà sert ?

Toutes les motos et les quads sont équipés de plusieurs systèmes de sécurité.


Tout d'abord, le système iritrack, c'est un boîtier solidaire au GPS, qui permet au PC course de connaître à tout moment le positionnement par satellite de chaque concurrent.


En cas de ralentissement brutal, le décéléromètre de l'iritrack envoie une alerte au PC, il est alors possible d'appeler le concurrent pour être en communication avec lui, en émission et réception, micro et haut parleur incorporé, le pilote s'il a chuté peut dire s'il repart ou s'il a besoin d'aide.


En cas de chute à très basse vitesse, l'iritrack est équipé d'un inclinomètre, comme son nom l'indique, si la moto dépasse une certaine inclinaison, l'iritrack envoie la aussi une alerte.


Les motos sont équipées aussi du système sentinel, c'est un émetteur-récepteur qui est relié à un buzzer dans la tête de fourche de la moto.


Quand une voiture ou un camion approche une moto, pour lui signaler sa présence, le pilote qui arrive derrière appuie sur un bouton qui déclenche le buzzer, le pilote moto est averti qu'il va se faire doubler.


En sens inverse, si une moto est tombée derrière une dune, le pilote peut appuyer sur un bouton qui averti les autres véhicules de sa présence.


Chaque véhicule est en plus depuis longtemps équipé d'une balise de détresse à déclenchement manuel. Il s'agit là d'un appel d'urgence. Le PC reçoit les coordonnées GPS en temps réel de l'appel.


Voilà pour la technique, dans la réalité, hélas cela est tout autre, sinon, nous ne verrions pas les drames qui arrivent, comme l'an dernier, entre autres, sur les rallyes.


Ensuite, il y a la gestion de toutes ces informations qui arrivent en nombre impressionnant certains jours au PC course.


Imaginez dans le passage de cordon de dunes, à chaque chute d'un pilote, une alerte est envoyée par l'inclinomètre, en sachant qu'un seul pilote peut tomber des dizaines de fois en quelques heures, comment traiter de loin ces alertes.


Si tout ne peut pas être traité en ordre prioritaire, c'est pire qu'en ayant un système moins sophistiqué. Ce qui est sûr, c'est qu'il y a un problème interne dans le traitement de ces infos, sinon Pascal Terry au dernier Dakar aurait été retrouvé aussitôt, c'est extrêmement grave.


Ce maxi sécurité n'est pas forcement le mieux, la preuve, trop de sécurité ne tue-t-elle pas la sécurité ?


Et il reste le plus important, c'est le comportement des concurrents à 4 roues envers les motos et quads où toute cette technologie ne sert à rien. Et nous sommes très loin de tout voir sur les rares images diffusées.


Beaucoup de pilotes moto avouent leur peur d'être rejoint par les camions et aussi certaines voitures. On pourrait discuter du comportement de certains pilotes, si on peut dire, comme Vladimir Chagin, qui sera au départ du prochain Dakar. On en reparlera peut-être plus tard.


Dakar, l'iritrack, le sentinel, comment çà marche, à quoi çà sert ?


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

BONJOUR     PUIS JE AVOIR LE LIEN POUR SUIVRE LE RALLYE CHAQUE JOUR ,? MERCI

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire