Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dakar : le bilan sur ce nouveau continent

Dans Moto / Sport

Dakar : le bilan sur ce nouveau continent

Le Dakar 2009 est fini, c'était donc une première sur le sol de l'Amérique du Sud. Pour les pilotes, dans l'ensemble, c'est la satisfaction générale, les paysages ont bluffé tous les concurrents.


Les participants ont aussi été beaucoup impressionnés par l'accueil du public aussi bien du coté Argentin que du coté Chilien.


Sur les 217 motards engagés, 113 sont à l'arrivée, soit environ une bonne moitié. Le dernier termine à 153 heures du vainqueur.


Il faudrait être sur place pour pouvoir raconter toutes les belles histoires qui font le Dakar, les histoires et les galères de tous ces amateurs. Comme ce pilotes en panne à 500 kilomètres du bivouac qui se fait emmener par un local, la moto dans le picq-up. Il y a aussi une belle histoire de famille, avec le père et ses deux fils qui ont tous les trois rallié l'arrivée.


Chez les professionnels, nous avons manqué de suspens et de rebondissements avec la domination du premier jour de Marc Coma sur sa grosse KTM.


Dakar : le bilan sur ce nouveau continent


photo dppi


Chez les quads, 25 au départ et 13 à l'arrivée. Le gros 800 Can Am n'a pas gagné mais termine second. Chez les filles, l'Italienne Camelia Liparoti voulait être la première femme à finir un Dakar en quad, elle s'est faite devancer par Betty Kraft, une Française de 41 ans, ex-championne de jet-ski, qui termine à la 8ème place sur un quad Polaris.


L'organisation a gagné son pari, vivement l'année prochaine.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Faut pas oublier Pascal Terry, et tous les autres qui s'en sont pris plein la tronche. Ceux qui sont blessés ou dans le coma. Ou ce motard qui s'est fait roulé sur la moto par Joan Roma (ancien motard mais toujours aussi c**). Effectivement ce fut tout de même un beau Dakar. J'adore cette épreuve et il est vrai que malgrés le changement de continent, l'esprit est resté le même. Ceci dit votre Bilan est bien démago! et l'organisation n'est pas non plus exempte de tout reproche.

Par Anonyme

"L'esprit est resté le meme" ??? Mais quel esprit ? Celui des pros et du business... Ca n'a plus rien à voir avec l'origine du Dakar, que ce soit en Argentine ou non d'ailleurs. Faut attérir.

Par Anonyme

 Organisation exemplaire !! Quand on oublie un motard  qui a déclenché sa balise pendant deux jours, on peut se poser des questions et j'espère que la justice va se pencher sur le problème ! Il ne faut pas oublier que le but premier est de gagner du "fric", quant aux paysages magnifiques, cela n'est pas du à l'organisation, l'accueil des pays non plus, il faut savoir rester modestes! L'esprit n'est pas du tout resté le même,loin s'en faut, n'oubliez pas que la société Amaury a mis Hubert Auriol au tribunal pour l'empêcher d'organiser sa course " la légende des Héros", sacré état d'esprit !!!!!!!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire