Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

De la Meguro à la W 800 en passant par la W1...

Dans Moto / Salon

De la Meguro à la W 800 en passant par la W1...

Au milieu des années 30, une nouvelle marque japonaise, Meguro, fait son apparition. D'abord spécialisée dans les monocylindres, elle s'aventure en 1955 à produire une copie des machines anglaises de l'époque en sortant un bicylindre quatre temps de 650cc. Baptisé 650 T1, la moto développe à peine 30 cv à 5200 trs/mn. Une 500cc plus performante que la 650 sera également produite au début des années soixante.


Quelques années plus tard, Meguro passe dans le giron de Kawasaki qui commercialisera la 650 sous le nom de W1. C'est en premier lieu le marché américain qui est visé de part le potentiel de ventes qu'il représente, mais aussi parce que la politique interne du pays (le japon) ne favorise pas les grosses cylindrées.


De la Meguro à la W 800 en passant par la W1...


Faisons un retour d'une cinquantaine d'année dans le temps pour nous retrouver en novembre 1962. Le salon de Tokyo vient de se terminer. 14 stands, tous tenus par des constructeurs japonais, étaient là pour représenter les deux roues dans ce salon mixte (auto-moto). La tendance est aux compé-clients. Rien de plus normal puisque Honda et Suzuki sont déjà très actifs dans le monde des GP de l'époque, et un circuit, à Suzuka, vient tout juste d'être terminé au Japon. Paradoxalement, et c'est certainement une des raisons de la faible production de grosses cylindrées dans le pays, les motos de plus de 250cc sont soumises à des restrictions de circulation et sont limitées à…60 km/h !!! Ce qui explique les chiffres suivants : sur 165 775 deux roues fabriqués au japon en aout 1962, seulement 1732 étaient des machines de plus de 250cc.


Mais revenons à notre W1. Nous venons de le voir, la priorité est le marché U.S. Une version « Scrambler » (ma préférée) sera également produite.


De la Meguro à la W 800 en passant par la W1...


Vers la fin des années soixante, la roue avant passe de 18 à 19 pouces, mais il faudra attendre le début des années soixante-dix pour que cette 650 fasse son apparition en Europe, et encore, de façon très confidentielle. Tout juste ai-je retrouvé, dans l'édition 1973 de l'Année Motocycliste publiée chez E.P.A., trace de cette W1 bizarrement baptisée 650 RS. On apprend que cette moto est une bicylindre 4 temps de 624 cm3 (74 X 72,6) de 53 cv à 7000 trs/mn. La boite de vitesses à quatre rapports est séparée, le cadre est un double berceau et le frein avant est un double disque à commande hydraulique. C'est tout.


Fort heureusement pour les amateurs du genre, grâce à la mode néo-rétro, la 650 W nous revient à la fin des années quatre-vingt dix. Après une petite interruption, la belle nous fait un come-back avec un moteur désormais porté à 800cc. Pour vous faire patienter, Kawasaki France nous propose de feuilleter quelques belles photos des machines produites alors, place à l'image…


Portfolio (34 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire