Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Départs en vacances, le début de la galère

Dans Pratique / Autres actu pratique

Départs en vacances, le début de la galère

Chaque année, c’est la même rengaine. Les départs en vacances d’été sont synonymes de galère sur la route. En ce début de mois de juillet, Caradisiac fait le point

Même si les premiers départs ont eu lieu le week-end dernier, c’est pourtant ce week-end que vont vraiment commencer les transhumances estivales. Comme à l’accoutumée, il devrait y avoir du monde tout le temps ou presque, pourtant certains jours sont plus propices au départ que d’autres.

Ainsi, si vous devez prendre la route, Bison Futé déconseille fortement le samedi 30 juillet – début des vacances pour les aoûtiens oblige - classé noir dans le sens des départs. Ce sera peut-être pire pour le week-end suivant avec noir dans le sens des départs mais également des retours au niveau de la Méditerranée. Pour le reste, du classique, c’est rouge dans le sens des départs tous les samedis jusqu’à la mi-août, puis la tendance s’inverse pour les retours à partir du 13 août et cela jusqu’à la fin du mois.

Pour 2016,la seule originalité réside dans le fait que le week-end du 14 juillet devrait être moins chargé qu’à l’habitude. Beaucoup de personnes faisant le pont, les départs devraient être plus échelonnés.

Départs en vacances, le début de la galère

Bien évidemment, les conseils sont toujours les mêmes. Reposez-vous bien avant le départ, pensez à prendre des rafraîchissements, à vous arrêter régulièrement, à vous hydrater mais aussi à bien vérifier l’état général de votre voiture. 6 automobilistes sur 10 ne font pas. Il est pourtant indispensable de contrôler l’état général de votre véhicule (pression des pneus, niveaux eau et huile, propreté et état du pare-brise, etc.). N’oubliez pas de prévoir non plus des divertissements pour les enfants et aussi des médicaments contre le mal des transports.

Une fois que vous aurez pensé à tout, ou presque, vous êtes prêts pour partir. Reste plus qu’à vous armer de patience.

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

de vrais mougeons ......

Par

je vais partir exceptionnellement cet après-midi en week-end, mais pour éviter les méga bouchons de la région parisienne, j'utiliserai de suite un itinéraire alternatif composée de petites routes, que je connais bien pour l'avoir utilisé assez souvent.

ce n'est pas moins rapide que les grands axes bouchonnés, mais au moins, ça roule, et c'est plus reposant pour moi et la mécanique.

mais faut faire l'effort du repérage la première fois, pas toujours évident, même avec un GPS (qui a toujours tendance à vouloir nous faire passer par les voies rapides). ce que peu de gens font, préférant s'agglutiner dans les embouteillages des autoroutes et autres voies rapides.

en tous cas, il est intéressant juste avant de partir de consulter googlemaps, waze, sytadyn, viamichelin ou d'autre... histoire de voir tout de suite où ça bouchone et où ça roule.

c'est comme ça que j'ai réussis à me planifier des itinéraires de délestage pertinents.

Par

Tous ces abrutis de moutons, et le pire c'est que ça se dit heureux...

Par

On commence à trouver des locs dimanche-dimanche ou lundi-lundi et c'est bien agréable.

Par

En réponse à geodemonia

Commentaire supprimé.

Ben déjà il voyage de nuit il évite les départ en début de vacances et les retours en fin de vacances ....

Il évite aussi le chasser croiser entre juillet et août ...

Et il évite les destination de masse...

Entre autres exemples ...

Par

En réponse à geodemonia

Commentaire supprimé.

Il ne part pas du tout. C'est pour ça qu'il est aussi aigri.

Par

En réponse à beniot9888

Il ne part pas du tout. C'est pour ça qu'il est aussi aigri.

Quand tu vis dans un endroit paradisiaque au bord de mer tu n'as pas besoin de partir ... Nous on est zen toute l'année au contraire des citadins qui accumulent 11 mois de stress et font chier les autochtones en se pensant tout permis pour ne citer que cela !.

Par

En réponse à beniot9888

Il ne part pas du tout. C'est pour ça qu'il est aussi aigri.

Donc pour ta remarque à côté de la plaque je te donne le pointgodwin , tu auras au moins gagner quelque chose .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire