Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Des débuts comme VRP...en 1965.

Dans Moto / Sport

Des débuts comme VRP...en 1965.

« Samedi 12 janvier 2013, sur l'autoroute A1 en direction de Paris, un routier perd le contrôle de son véhicule, traverse le terre-plein central, et se retrouve de l'autre côté de la voie rapide. Un 4X4 ne peut éviter le camion. Son conducteur, grièvement blessé, décèdera peu après des suites de ses blessures. Sa passagère et le chauffeur du camion seront légèrement blessés ».


Ce qui pourrait passer pour un tragique, mais malheureusement trop fréquent accident de la circulation, va plonger le monde de la moto dans une profonde tristesse. L'homme qui était au volant du 4X4 s'appelait Jean-Claude Olivier. Retour sur un personnage à la carrière hors du commun.


Jean-Claude Olivier est né le 27 février 1945. Son père, Gonzague Olivier, qui pilote régulièrement des Porsche en compétition automobile, l'emmène souvent sur les circuits. Le jeune Jean-Claude se souvient même que lors d'une épreuve où son père est engagé, ses deux baby-sitters d'un jour ne sont autres que l'épouse de Juan Manuel Fangio et celle de Maurice Trintignant.


Quelques années plus tard, Auguste Veuillet, le patron de Sonauto qui s'occupe de la distribution de la marque Porsche pour la France, prend Jean-Claude Olivier sous son aile. Mais ce n'est pas dans le domaine automobile qu'il souhaite orienter son protégé. Il a bien senti qu'il se passe quelque chose au pays du soleil levant dans l'univers des deux roues motorisées , et s'intéresse de près à une nouvelle marque : Yamaha.


Il propose donc à sa nouvelle recrue de s'occuper de cette nouvelle activité. Après réflexion, le jeune homme accepte et se lance dans l'aventure. A bord d'un Peugeot J7 qu'il a chargé de quatre machines de la marque aux diapasons (un 50 YF-1, un 80 YGS-1, une 125 YA-6 et une 250 YDS-3), il part sillonner la France afin de faire essayer les motos, et de trouver d'éventuelles concessionnaires intéressés par la marque.


Des débuts comme VRP...en 1965.


D'un peu moins de deux cents motos la première année, les ventes s'envolent rapidement pour atteindre plus de 1000 modèles écoulés deux ans plus tard. Le rouleau compresseur Yamaha s'est installé en France et c'est Jean-Claude Olivier qui est aux commandes...


Mots clés :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Etrange sensationd'une vie si bien remplie anéantie comme celles d'autres pilotes moto ou auto que j'avais appréciés

Par Anonyme

 Adieu l'ami, tu as été un homme formidable ! Tu es regretté par tous les motards ...... A un de ces jours ..... baye baye Pierre

Par Anonyme

 très bel hommage bien écrit

Par Anonyme

Encore un P.....de camion, quelle P....de malchance pour un type qui a courru des Dakar !!! il a tout fait, la moto lui doit énormément à tous points de vue....l'alpha et l'omega de YAM France, un trés, trés grand. Sarron a perdu don "frère d'armes" il y a longtemps et maintenant son "père spirituel"......à lui mes pensées et à tous ceux que cela attriste. Fait ch...!!!!!!!

Par Anonyme

 salut l ami quel cata touts les tarmos touts les dakar mens sont en deuil wouha! la baffe j espere que la haut il y a du monde pour tirer une boure cramer de la gome ect ! toi qui m a connu au circuit carole qui a fais de moi un pilote hors pair j en suis ko debout comme trop souvent la route et la faucheuse ne font qu une  steph ta fais un bel homage sur le "dakar"   salut le maitre repose en paix  a la revoyure                                                                         thierry (doudou 93)                                                                         (putain de camion!!!)

Par Anonyme

 PORSCHE !!!!!!!!!!!!!!

Par Anonyme

 Salut JCO Tu vas rejoindre Thierry et Fabrizo ....

Par Anonyme

Je viens d'apprendre le deces de Jean-Claude Olivier... Un grand Monsieur de la moto française...le dakar de la bonne époque; mais c'est surtout Patrick Pons et Christian Sarron. Bravo Jean-Claude, tu as fait beaucoup pour la moto

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire