Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Des idées pour en finir avec les bouchons

Un embouteillage, tout automobiliste y a goûté un jour ou l’autre. Pour les citadins, la perte de temps dans les bouchons des villes surpeuplées peut se compter en dizaines d’heures dans une année. Avec un nombre de véhicules qui ne cesse de grimper, une géographie routière qui n’est pas forcément extensible, les bouchons risquent de perdurer. Et pourtant des solutions existent ou existeront pour les réduire.

Des idées pour en finir avec les bouchons

Les embouteillages (un fléau qui ne date pas d'hier), et qui coûtent chaque année des milliards d’euros aux pays développés, en perte de temps, en dégât pour la santé (énervements et pollution)… Alors que l’on sait que la population mondiale va croître dans les prochaines années et que 70 % des personnes vivront en ville en 2050, il y a des risques que les bouchons continuent à se développer. Cela d’autant plus, que les cités mettent en place des politiques de réduction des voies de circulation ou de meilleur partage des voies entre utilisateurs (bus, vélos, voitures). Voire des interdictions des véhicules motorisés dans l’agglomération, ce qui augmente la circulation dans la proche banlieue.

Des idées pour en finir avec les bouchons

En France, le plus gros bouchon s’est produit en février 1980, sur le trajet Lyon Paris sur une portion de 175 km les automobilistes et camionneurs sont restés bloqués pendant une journée entière. Ce n’est pas un record du monde puisque celui-ci est Chinois. En août 2010, sur 100 kilomètres, les automobilistes et camionneurs chinois sont restés bloqués pendant 12 jours ! Si de nos jours, les embouteillages sont fréquents, ils durent heureusement moins longtemps, mais perturbent quand même les automobilistes, lorsqu’ils s’y retrouvent prisonniers.

Selon TomTom Traffic Index, les automobilistes parisiens perdent en moyenne 154 heures par an dans les bouchons. Les temps moyens pour se rendre au travail le matin sont souvent majorés de plus de 60 % dans l’agglomération parisienne. Mais ce ne sont pas les seuls impactés par la circulation, car les Marseillais sont les champions français avec 158 heures/an. En troisième position, on trouve Bordeaux, puis Montpellier et Lyon. Le plus inquiétant dans tout cela est que le niveau de congestion automobile a augmenté sur l’année 2016.

 

Alors que faire pour réduire ces bouchons ? Des solutions existent, certaines peuvent être mises en œuvre rapidement, d’autres attendront quelques années pour être d’actualité.

Changer ses habitudes

Partir à un horaire décalé pour éviter le trafic. Plus tôt dans la matinée pour aller à son travail, plus tard le soir pour revenir à la maison. Des études sur la circulation l’ont révélé, en soustrayant seulement 5 % des véhicules en circulation donne déjà des résultats visibles en ce qui concerne la fluidité. Le but serait donc "d'effacer" des véhicules, à certaines heures, sur un périmètre défini. On peut même inciter les automobilistes à changer leurs horaires pour une meilleure fluidité du trafic. Ainsi, dans le cadre du chantier du grand Paris, la SGP (Société du Grand Paris) a dévoilé l’idée du "chasseur de bouchon", déjà existante dans certains autres pays (comme aux Pays-Bas). Via les employeurs volontaires ou des campagnes de communication, on fait découvrir aux automobilistes qui roulent aux heures de pointe le programme "chasseur de bouchon". Et on les paye pour qu’ils décalent leurs horaires de travail (et de trajet), pour qu’ils utilisent une solution de transport en commun, ou qu’ils se mettent au télétravail.

Des idées pour en finir avec les bouchons

Le télétravail

Ce sont les horaires d’arrivée au travail et du retour du travail qui provoquent souvent le plus de bouchons. Selon le gouvernement, 61 % des Français seraient favorables au télétravail. C’est pourquoi ce même gouvernement a inscrit dans ses ordonnances un passage sur cette possibilité : "Pour faire face à des contraintes personnelles, tout salarié qui occupe un poste éligible à un mode d'organisation en télétravail dans les conditions prévues par accord collectif ou, à défaut, par la charte, peut demander à son employeur le bénéfice du télétravail." Si l’on encourage les entreprises à trouver une solution de télétravail pour leurs salariés, on ne les contraint pas. Et ce sera aux partenaires sociaux et aux employeurs de trouver un accord pour faciliter cette façon de travailler.

Le covoiturage

La Mairie de Paris l’annonce dans son “Vrai du faux des idées reçues sur la voiture à Paris “ : 80 % des véhicules ne transportent qu’une seule personne “. Si l’étude n’a été réalisée que sur un échantillon de 1127 conducteurs, elle met en évidence le fait que l’automobile est souvent un moyen de transport individuel. À la manière du transport en commun, le covoiturage permet de se déplacer à plusieurs dans le même véhicule. Au lieu de quatre conducteurs et quatre voitures, on a une seule voiture et quatre personnes transportées. Certaines entreprises plébiscitent le covoiturage auprès de leurs salariés. 

La conduite automatisée

Une voiture autonome surveille en permanence le trafic et les éventuels incidents et obstacles. Alors qu’un conducteur peut se déconcentrer, la voiture autonome veille et évite les accrochages (qui sont source d’embouteillages pour 25 % des cas selon une étude italienne de l’université polytechnique de Turin). Elle peut également adopter sa vitesse en fonction des circonstances ou choisir un itinéraire de délestage pour éviter un ralentissement. Encore faut-il que le la voiture autonome se développe, qu’elle soit 100 % fiable et qu’il existe sur nos routes de plus en plus de véhicules de ce type. Les marques allemandes, comme Audi avec l'A8, sont en pointe, Tesla est aussi un précurseur, pour les marques françaises, DS a présenté le DS7 Crossback qui dispose d'un système de conduite autonome, chez Renault on parle de 2023...

Les voitures et routes connectées

Grâce à un régulateur de vitesse adaptatif connecté, l’auto ainsi équipée peut communiquer avec les autres véhicules connectés mais aussi avec les gestionnaires de trafic. Les véhicules en indiquant leur position à un serveur, celui-ci pourrait modifier en conséquence la gestion des feux, augmenter le nombre de voies de circulation en permettant d’utiliser, par moments, les voies d’arrêt d’urgence (comme ce qui se passe sur la portion commune entre l’autoroute A4 et l’autoroute A86, le long de Nogent et de Joinville en région parisienne). Une étude provenant du Japon, indique que s’il y avait dans la circulation 10 % de véhicules intelligents capables de dialoguer entre eux, cela permettrait de supprimer les embouteillages fantômes (c’est-à-dire ceux qui, dans une circulation fluide mais dense, par une simple variation de vitesse entraînent par ricochet des ralentissements). Grâce à l’utilisation des algorithmes et de grande puissance de calcul, des chercheurs seraient même capables de réduire le nombre de bouchons en demandant à plusieurs véhicules de modifier leur itinéraire. Cette application qui est l’œuvre de chercheurs chinois et singapouriens devrait être en test prochainement à Munich en Allemagne.

Et dès aujourd’hui, pour éviter les bouchons

Des idées pour en finir avec les bouchons

Compter sur les applications

Grâce à son smartphone ou un GPS intégré, on peut connaître le trafic en temps réel et essayer de trouver une solution de contournement. Les applications pour Android ou iOS sont nombreuses. Elles ont pour nom Google Maps, TomTom Go, Waze, iCoyotte, V-Traffic, Bison Futé, Michelin Navigation… La plupart sont gratuites certaines payantes (TomTom Go, V-Traffic si utilisation calcul d’itinéraire…).

Faire prendre le train à son auto

Afin d’éviter les bouchons de départ en vacances. Avec la formule train + auto. Vous mettez votre auto dans le train et vous la retrouvez après votre voyage en train avec votre famille. Pour éviter des tarifs assez élevés, il est préférable de prendre ses billets longtemps à l’avance.

Mots clés :

En savoir plus sur : Ds Ds 7 Crossback

Commentaires (29)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ou comme Hulot à une époque : l'hélicoptère.

Par

Partir plus tôt/rentrer plus tard : Idée à la con. Quand tu as déjà tes 8h de boulot dans les pattes (et je suis gentil, je compte pas les heures sup'), t'as pas vraiment envie de trainer encore au boulot.

Sinon, pas de secret : Covoiturage et, si possible, télétravail. Si on autorisait 1journée de télétravail pour tous ceux qui le peuvent, ça fluidifierait déjà certainement la circulation... Je parle même pas des retombées économiques et écologiques...

Par

Déjà des tunnel est en ouest et nord sud sous Paris.. .

Par

"(comme ce qui se passe sur la portion commune entre l’autoroute A4 et l’autoroute A86, le long de Nogent et de Joinville en région parisienne)"

En 8 ans de conduite sur Paris je ne l'ai vu ouverte que 2 fois (bouchons ou pas) cette fameuse voie qui a couté des millions à aménager ...

Par

En réponse à Moukeaf

Partir plus tôt/rentrer plus tard : Idée à la con. Quand tu as déjà tes 8h de boulot dans les pattes (et je suis gentil, je compte pas les heures sup'), t'as pas vraiment envie de trainer encore au boulot.

Sinon, pas de secret : Covoiturage et, si possible, télétravail. Si on autorisait 1journée de télétravail pour tous ceux qui le peuvent, ça fluidifierait déjà certainement la circulation... Je parle même pas des retombées économiques et écologiques...

"Partir à un horaire décalé pour éviter le trafic. Plus tôt dans la matinée pour aller à son travail, plus tard le soir pour revenir à la maison."

+1, c'est con. mais à mon avis, c'est l'auteur de l'artoicle qui s'est emmêlé les pinceaux. il voulait probablement dire:

"Partir à un horaire décalé pour éviter le trafic. Plus TARD dans la matinée pour aller à son travail, plus tard le soir pour revenir à la maison."

et c'est exactement ce que je fais, de manière officieuse. ça me permet d'éviter 90% des bouchons le matin et le soir. je pars de chez moi à 9h10 et je reviens généralement pour 20h.

bon, après, ça ne m'a pas éviter un arrêt total ce matin sur l'a13 à hauteur de la sortie des Mureaux. le pire, c'est que ça roulait bien 5 minutes après. ce qui en dit long sur la débilité de nombreux conducteurs. je soupçonne à cet égard un panneau lumineux affichant un risque de bouchon d'avoir fait ralentir tout un tas d'abrutis (en freinant brusquement évidemment) entraînant par ricochet l'arrêt total et injustifié.

d'où ma certitude que, oui, avec au moins 10% de voitures autonomes, ces effets d'accordéon diminueront beaucoup à terme sur les autoroutes (et routes). la machine ne sera certes pas aussi intelligentes que la minorité de la population ayant un QI normal, mais elle aura au moins le mérite de ne pas être débile comme une belle majorité...

pour le reste, je fais du TAD (Travail A Domicile) comme de plus en plus de personnes, et c'est clairement LA solution quand le travail est compatible (notamment tous les gens travaillant derrière un ordi toute la journée). ma seule contrainte est que je n'ai qu'un nombre de jours limités par an (5-6 semaines). mais ça m'évite 2x45 bornes par jour, une cantine chère et franchement très moyenne, et finalement, l'employeur s'y retrouve car j'ai tendance à travailler davantage chez moi. d'autant que les pauses café avec les collègues y sont moins nombreuses. en plus, ça me permet de profiter un peu de mon jardin lors de quelques pauses: bien mieux que de me taper la vision de batiments industriels à la con...

Par

En réponse à matrix71

Déjà des tunnel est en ouest et nord sud sous Paris.. .

ça, ça n'arrivera jamais, car ils ont déjà du mal à trouver de la place en sous-sol pour y rajouter des lignes de rer ou métro. le sol de Paris, c'est un vrai gruyère.

en plus, faut pas rêver, s'ils mettaient en place des tunnels, t'aurais droit à des péages au tarif monstrueux et des radars tous les 500m avec une vitesse limite à 70, voire 50. suffit de constater ce qui a été fait avec le tunnel de l'a86 à l'Ouest de Paris.

Par

Ou alors faire plusieurs plage horaire de travail.

- une partie de la population commençant à 7h et finissant 8h plus tard

une autre à 9h.

- péage urbains (ya pas de miracle pour réduire efficacement les bouchons) pour tous ceux n'ayant besoin que de traverser la RP par le périf' (pour mon exemple)

- interdiction de circulation des poids-lourd n'ayant aucune activité sur la RP (on balance tout sur la 104, ce qui, combiné au reste, pourrait désengorger l'A86 et le périf)

Par

*** - péage urbains (ya pas de miracle pour réduire efficacement les bouchons) pour tous ceux n'ayant pas besoin de traverser la RP par le périf' mais qui le font quand même (pour mon exemple)

Par

En réponse à mynameisfedo

"Partir à un horaire décalé pour éviter le trafic. Plus tôt dans la matinée pour aller à son travail, plus tard le soir pour revenir à la maison."

+1, c'est con. mais à mon avis, c'est l'auteur de l'artoicle qui s'est emmêlé les pinceaux. il voulait probablement dire:

"Partir à un horaire décalé pour éviter le trafic. Plus TARD dans la matinée pour aller à son travail, plus tard le soir pour revenir à la maison."

et c'est exactement ce que je fais, de manière officieuse. ça me permet d'éviter 90% des bouchons le matin et le soir. je pars de chez moi à 9h10 et je reviens généralement pour 20h.

bon, après, ça ne m'a pas éviter un arrêt total ce matin sur l'a13 à hauteur de la sortie des Mureaux. le pire, c'est que ça roulait bien 5 minutes après. ce qui en dit long sur la débilité de nombreux conducteurs. je soupçonne à cet égard un panneau lumineux affichant un risque de bouchon d'avoir fait ralentir tout un tas d'abrutis (en freinant brusquement évidemment) entraînant par ricochet l'arrêt total et injustifié.

d'où ma certitude que, oui, avec au moins 10% de voitures autonomes, ces effets d'accordéon diminueront beaucoup à terme sur les autoroutes (et routes). la machine ne sera certes pas aussi intelligentes que la minorité de la population ayant un QI normal, mais elle aura au moins le mérite de ne pas être débile comme une belle majorité...

pour le reste, je fais du TAD (Travail A Domicile) comme de plus en plus de personnes, et c'est clairement LA solution quand le travail est compatible (notamment tous les gens travaillant derrière un ordi toute la journée). ma seule contrainte est que je n'ai qu'un nombre de jours limités par an (5-6 semaines). mais ça m'évite 2x45 bornes par jour, une cantine chère et franchement très moyenne, et finalement, l'employeur s'y retrouve car j'ai tendance à travailler davantage chez moi. d'autant que les pauses café avec les collègues y sont moins nombreuses. en plus, ça me permet de profiter un peu de mon jardin lors de quelques pauses: bien mieux que de me taper la vision de batiments industriels à la con...

Ouais, travailler en horaires décalés c'est pas mal, mais pareil tout dépend du job.

Pour le télétravail, depuis mon salon je te soutiens à 100%. Même si j'ai pas de jardin :D L'autre avantage perso étant de pouvoir dépasser sans trop de soucis les horaires... Quand tu covoitures et que t'as 70km de route (avec pas mal de bouchons), soudainement t'es moins motivé à rester 30min/1h de plus le soir ;)

Par

Écrire sur les bouchons, le trafic, les congestions matinales sans même évoquer le 2 roues motorisé. Chapeau ! Je sais qu'on est sur CARadisiac, mais là, respect. :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire