Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Des pièces d'occasion bientôt obligatoires chez les garagistes

Dans Pratique / Entretien

Des pièces d'occasion bientôt obligatoires chez les garagistes

Dès le 1er janvier 2017, les garagistes vont être obligés de proposer à leurs clients des pièces de rechange d’occasion lors d’une réparation. Explications.

C’était inscrit dans le projet de loi sur la transition énergétique portée par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal en août 2015, c’est désormais une réalité avec la publication aujourd’hui de cette disposition au Journal Officiel. Ce décret prévoit ainsi que « le professionnel qui commercialise des prestations d'entretien ou de réparation de voitures particulières (...) permet au consommateur d'opter pour l'utilisation de pièces de rechange issues de l'économie circulaire à la place de pièces neuves ». À titre d’information, l’économie circulaire désigne un concept économique qui s'inscrit dans le cadre du développement durable. Elle fonctionne en boucle afin de limiter au maximum le gaspillage. En clair, cela signifie que votre garagiste devra vous donner à choisir entre des pièces neuves ou de seconde main.

Sont donc concernés les éléments de carrosserie amovibles, les vitrages non collés, les pièces optiques, et certaines pièces mécaniques ou électroniques, comme les moteurs, les boîtes de vitesses et les organes de transmission. En revanche, les pièces d'usure et de sécurité, telles que les ceintures ou les plaquettes de freins, ne figurent pas sur cette liste. Ces pièces proviendront de 1 700 centres de traitement de véhicules hors d'usage agréés, censés vérifier leurs état et qualité.

Des problèmes restent toutefois en suspens comme le délai de livraison, la disponibilité de ces pièces ainsi que la responsabilité en cas de défaut. Contre qui se retournera-t-on en cas de problème : le fournisseur ou le garagiste ? Rien n’est précisé dans la loi.

Au-delà de l’aspect environnement, cette réforme a pour but également de mettre en vente des pièces à des prix plus attrayants donc plus avantageux pour le client. Du moins en théorie, car entre la baisse des revenus et la peur de travailler sur une pièce qui ne durera pas, les garagistes vont peut-être se rattraper sur la facture comme l’avoue un professionnel à nos confrères de La Montagne, « la main-d'œuvre sera certainement majorée sur le devis de la pièce d'occasion ».

En clair, une bonne idée mais son application soulève encore bien des questions.

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Forcer quelqu'un a ouvrir sa société quand on ne lui donne même pas un travail, justice sera rendue tôt ou tard et je prendrais en compte tous les comploteurs...

Par

Pour les pièces de sécurités (plaquettes de frein ou amortisseur ou rotule de suspension par exemple), il faut toujours acheter des neuves. Même chose pour les pièces fragiles (turbo, injecteur).

Par

Et les franchises et primes d'assurance ? Vont-elles baisser ?

Par

tant mieux, c'est une bonne chose. quand on voit que certaines pièces sont importées d'allemagne ou ailleurs avec des delais de reception indecents et a des prix stratospheriques, le recyclage, c'est pas plus mal.

Par

Assez surprenant et d'une portée limitée. Il est assez facile de faire 250-300 mille km avec une voiture bien choisie (ni Renault, ni groupe VW) sans avoir besoin d'autre chose que de pièces d'usure.

.

Par

En réponse à 114cc

Et les franchises et primes d'assurance ? Vont-elles baisser ?

La franchise est un élément de responsabilisation. Elle ne s'applique que aux dégâts que le conducteur fait a SA voiture dans le cadre de la garantie dite «tous risques». Le différences de tarif entre franchise élevée et franchise faible font que sur les 4-5 ans pendant lesquels il y a un intérêt a avoir cette garantie, tu dépenses au moins deux fois cette franchise, le bilan dépense pur est en faveur d'une franchise élevée. Après 5 ans, le retour aux garanties de base et assumer ces éventuels dégâts soi même reste de la même façon une excellente économie, vu sur 20 ans et plus.

Seuls les imbéciles cassent leur voiture régulièrement.

Par

En réponse à GY201

Assez surprenant et d'une portée limitée. Il est assez facile de faire 250-300 mille km avec une voiture bien choisie (ni Renault, ni groupe VW) sans avoir besoin d'autre chose que de pièces d'usure.

.

quelle marque et model avec zero defaut?

Par

En réponse à TeamGreen74

quelle marque et model avec zero defaut?

une lada neuve:biggrin::biggrin::biggrin:

Par

Certains vont pouvoir racheter à l' éKonomie les marques au Kasson, les retaper à moindre Koût et faire des affaires en les revendant de l' autre Kôté du patouillas ..!!

Par

@GY "Seuls les imbéciles cassent leur voiture régulièrement

Et les ..alKooliques ..!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire