Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Des traîneaux pour Noël (reportage vidéo)

Dans Loisirs / Autres actu loisirs

Noël approchant, Caradisiac abandonne provisoirement ses chères autos pour s’intéresser au véhicule-star de cette fin d'année, à savoir le traîneau. Direction le musée de la voiture de Compiègne, qui dispose d’une des plus belles collections au monde.

Les traîneaux exposés à Compiègne forment un étonnant bestiaire.
Les traîneaux exposés à Compiègne forment un étonnant bestiaire.

Les constructeurs automobiles ont beau employer le Père Noël à toutes les sauces dans leur communication en ce moment, il faut dénoncer ici une imposture pure et simple. Le véritable barbu de rouge vêtu circule exclusivement à bord de son traîneau, dont les capacités n'ont rien à envier à la plus affûtée des voitures de sport. Cet engin sait en effet glisser et voler, le tout sans bruit et sans émettre la moindre émission polluante. Une merveille d'ingénierie, donc.

Cela nous a donné envie de mettre le cap sur le Musée national de la voiture et du tourisme de Compiègne, dans l'Oise. Bâti à l'initiative de Louis XV puis de Louis XVI, réaménagé sous Napoléon Ier puis Napoléon III, l'édifice abrite une belle collection de vélos, de motos (depuis peu), et surtout de véhicules hippomobiles et automobiles (dont la mythique Jamais contente, première voiture - éléctrique qui plus est - à franchir le cap des 100 km/h).

Au fil de la visite, vous découvrez aussi une superbe collection de traîneaux, en l'occurrence une quinzaine de pièces fabriquées entre les XVIIème et XIXème siècle et d'origine française, hollandaise ou rhénane. Des modèles d'apparat et d'inspiration très diverse, conçus dans le seul but d'assurer le spectacle lors de grandes fêtes hivernales données par la haute société de l'époque. A cette fin, il fallait créer des modèles aussi surprenants que possible, souvent en reproduisant un bestiaire fantastique, dragons et autres chimères ayant la préférence des carrossiers.

Des emprunts à l'univers du merveilleux qui persistent d'ailleurs aujourd'hui dans l'univers automobile, où plusieurs constructeurs, généralement de prestige, ont intégré des animaux à leur logo: du cheval cabré de Ferrari et Porsche au scorpion Abarth, en passant par la vouivre (mi-dragon mi-serpent) d'Alfa Romeo, l'inspiration fantastico-animalière est là. Et d'ailleurs, qui ne rêverait pas de trouver les clès d'un véhicule des marques précitées au pied du sapin?

 

Des traîneaux pour Noël (reportage vidéo)

 

 

 

 

Portfolio (8 photos)

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est vrai qu'une ballade en traîneau (motorisé quand même), c'est très sympa. En hiver, quelques restos montagnards excentrés des routes font cette attraction de nuit pour leurs clients, c'est génialement atypique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire