Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dieselgate - Renault irresponsable, le gouvernement coupable ?

Dieselgate - Renault irresponsable, le gouvernement coupable ?

Renault en justice pour ses diesels qui polluent plus que permis, c'est un peu comme si on traînait Ronald Mac Donald en justice pour ses burgers et ses frites trop grasses. Qui est le vrai responsable de la pollution automobile ?

Les médias n'ont pas eu accès au dossier transmis par la DGCCRF au parquet. Qu'ont donc bien pu découvrir les enquêteurs de la Répression des fraudes lors de leur perquisition chez Renault en janvier 2016 qui ait dû attendre onze mois pour être communiqué à la justice ? Selon le ministère de l'Economie, la démarche "s'appuie sur l'analyse des documents saisis au cours d'une perquisition dans les locaux du constructeur et sur l'audition de représentants de l'entreprise". Documents et audition, bigre, Il doit donc y avoir autre chose que les résultats des tests de la commission Royal, lesquels avaient démontré que les Renault, et notamment ses SUV, émettent 5 à 25 fois plus de NOx que ce qu'autorise la norme européenne.

 Mesquinerie et cynisme ne sont pas des délits

Car ces résultats déplorables ne sont en rien condamnables. Juridiquement s'entend car ces tests en conditions réelles n'ont aucune valeur légale. Seule compte l'épreuve du laboratoire d'homologation que, jusqu'à plus ample informé, les Renault ont passé sans tricherie. Les Captur, Kadjar, Scénic et compagnie sont tout simplement équipées d'un système de dépollution au rabais, qui de l'aveu même du constructeur ne fonctionne qu'entre 17 et 35°C, c’est-à-dire moins de 6 mois sur douze. Et cela n'a rien d'illégal : comme ne cesse de le marteler Carlos Ghosn, les diesels Renault sont conformes aux normes en vigueur. Le Losange a simplement exploité à fond l'indigence du test qui prévoit une température ambiante comprise entre 20 et 30°C pour faire le choix d'un dispositif de type NOx trap, bien moins cher mais bien moins efficace que le SCR de PSA, BMW et quelques autres. 

Reste que la mesquinerie, la recherche du profit à tout prix et le cynisme ne sont pas des délits. Aucun juge n'entamera une procédure parce que Renault s'est essuyé les pieds sur l'esprit de la loi, n'en respectant que la lettre. Aucun juge ne fera un procès en "méchanceté" à Carlos Ghosn.

 Des notes confidentielles compromettantes ?

Qu'ont donc bien pu trouver les enquêteurs de la répression des fraudes pour décider de faire suivre le dossier à la justice ? Peut-être bien une de ces notes confidentielles au réseau où l'on préconise certaines opérations à l'insu du client. Comme neutraliser le système de dépollution lorsqu'il provoque trop souvent une panne moteur. J'en ai lu une il y a bien longtemps qui demandait aux concessionnaires Renault de shunter l'EGR de l'Espace III lorsqu'il se grippait. Vu la fréquence à laquelle les Renault (et pas seulement elles) allument leur voyant moteur au tableau de bord -  il y a sans doute eu d'autres circulaires du même genre. Je ne vois guère que cela pour décider un juge à instruire une plainte.

 Le bonus-malus court encore

La justice passera ; hélas elle passera à côté. Car de quoi s'agit-il ? D'une pollution très différente de celle qui a empuanti nos villes pendant un siècle, des débuts de l'automobile jusqu'aux années 90. Celle-là avait été vaincue par le pot catalytique qui nous avait presque entièrement débarrassés du monoxyde de carbone et des vapeurs d'essence.

Une pollution a chassé l'autre. Celle d'aujourd'hui, particules et dioxydes d'azote, n'a rien d'une fatalité technique, elle résulte d'un choix politique irresponsable, celui de favoriser le diesel au nom de la lutte contre le dérèglement climatique.  

Le bonus-malus environnemental a rempli nos villes de diesels, là où ils étaient minoritaires, en incitant des millions d'automobilistes qui n'en avaient absolument pas l'usage à s'y convertir. Conséquence de ce dispositif fiscal, en 2008, en France, plus des trois quarts des voitures neuves carburaient au gazole et on n'a pas fini de respirer leurs effluves.

Des décisions prises les yeux fermés, les oreilles et nez bouchés

 Dieselgate - Renault irresponsable, le gouvernement coupable ?

 

Avant que cette décision criminelle n'ait été prise, on savait pourtant tout des nuisances de cette motorisation, la presse automobile avait fait son travail et réclamait à cor et à cri que soient prises en compte les émissions de NOx et de particules dans les critères d'éligibilité. Le filtre à particules existait depuis l'an 2000, le système SCR, le plus efficace contre les NOx, depuis 2008. Ils auraient pu être imposés aux constructeurs bien avant que les normes européennes ne les y obligent.

Pourquoi et comment deux gouvernements successifs et leurs ministres de l'Environnement ont-ils pu fermer les yeux et se boucher les oreilles… et le nez ? Comment ont-ils pu bricoler cette véritable bombe sanitaire alors que de nombreux experts les mettaient en garde contre ses effets à venir ? Alors qu'il fallait être aveugle et sourd pour ignorer que les tests de pollution d'homologation étaient insuffisants, irréalistes et quand bien même largement contournés par les ingénieurs, pour ne pas savoir que celui du Contrôle technique reposait sur une technologie des années 70.

Le véritable "dieselgate" est là. C'est ce procès que j'aimerais bien voir instruit.

 

 

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et apres on embête Volkswagen... pffff

Vive les TDI, vive le diesel!

Moteur Turbo Gazout for ever!!!

Moi j'adore mon 2.0 tdi ultra 184 je ne le changerais pour rien!!! :bien::bien::bien:

Par

"Aucun juge n'entamera une procédure parce que Renault s'est essuyé les pieds sur l'esprit de la loi, n'en respectant que la lettre.ucun juge n'entamera une procédure parce que Renault s'est essuyé les pieds sur l'esprit de la loi, n'en respectant que la lettre."

Mais d'où il sort ce journaliste pour savoir ce que la Justice décidera? Il a été magistrat ? Il a été avocat ? Il a lu seulement le Droit une fois dans sa vie?

Renault a triché sur les tests. Remplir les conditions mais ne pas les respecter en dehors du test ne signifie pas "passer le test".

Je n'ai pas lu la convention d'homologation des tests automobiles mais je suis certain que des avocats trouveront de quoi attaquer Renault pour fraude.

Le test automobile a été dévoyé par Renault, ils ont utilisé un moyen pour le réussir le test ce qui n'est donc pas une réussite mais un triche. La triche est-elle autorisé voire permise dans les tests? Faut voir la convention mais je doute que oui.

Le logiciel truqueur de VAG, je ne vois pas la diffférence avec Renault, qui lui fait tricher ses motorisations Diesel en limitant leur rejet sur une certaine plage de température en omettant volontairement de dire que leur moteurs diesel ne respectent plus les normes au-dela et en-deça de la plage de température. C'est clairement une omission caractérisé donc de la triche comme VAG.

Apres Renault est un tricheur, il devra payer. Mais c'est pas le seul, les autres constructeurs aussi ont truqué leur moteurs et la Justice devra aussi enquéter sur les cas des autres constructeurs.

Par

Bah si Renault est quand même responsable, si leurs ingénieurs avaient suivi le même chemin que ceux de PSA ils pollueraient moins :bah:

Par

En réponse à n1cool

"Aucun juge n'entamera une procédure parce que Renault s'est essuyé les pieds sur l'esprit de la loi, n'en respectant que la lettre.ucun juge n'entamera une procédure parce que Renault s'est essuyé les pieds sur l'esprit de la loi, n'en respectant que la lettre."

Mais d'où il sort ce journaliste pour savoir ce que la Justice décidera? Il a été magistrat ? Il a été avocat ? Il a lu seulement le Droit une fois dans sa vie?

Renault a triché sur les tests. Remplir les conditions mais ne pas les respecter en dehors du test ne signifie pas "passer le test".

Je n'ai pas lu la convention d'homologation des tests automobiles mais je suis certain que des avocats trouveront de quoi attaquer Renault pour fraude.

Le test automobile a été dévoyé par Renault, ils ont utilisé un moyen pour le réussir le test ce qui n'est donc pas une réussite mais un triche. La triche est-elle autorisé voire permise dans les tests? Faut voir la convention mais je doute que oui.

Le logiciel truqueur de VAG, je ne vois pas la diffférence avec Renault, qui lui fait tricher ses motorisations Diesel en limitant leur rejet sur une certaine plage de température en omettant volontairement de dire que leur moteurs diesel ne respectent plus les normes au-dela et en-deça de la plage de température. C'est clairement une omission caractérisé donc de la triche comme VAG.

Apres Renault est un tricheur, il devra payer. Mais c'est pas le seul, les autres constructeurs aussi ont truqué leur moteurs et la Justice devra aussi enquéter sur les cas des autres constructeurs.

non sur le fond, le journaliste a raison, car il n'y a pas de fraude ni de dispositif faussant les résultats lors des tests. Il n'y a donc pas de délit. Juridiquement, c'est très différent de ce qu' a fait Vw en installant un dispositif spécial destiné à biaiser les résultats pendant les tests. Il y a donc une différence dans les moyens pour satisfaire aux résultats exigés. Sans ce logiciel, la vouture ne passait pas les normes.

En revanche, pour la " vraie " vie, le résultat est le même: des voitures qui polluent plus que ne le laissent penser les tests qui sont absurdes dans leur conception. On ne peut que féliciter les constructeurs ( dont Peugeot) qui avaient investi dans des dispositifs anti pollution dignes de ce nom

Par

Aaaah la "qualité" Rno... Sous-marque de rapiats et de pollueurs. Une honte.

Par

"Et cela n'a rien d'illégal : comme ne cesse de le marteler Carlos Ghosn,"

L'évasion fiscale non plus, mais c'est malhonnête, ça en dit long sur l'importance que vous portez à la moralité, Mr. Ghosn...:bah:

Par

J'aurais bien mis "le constructeur et le gouvernement" mais dans ce cas le constructeur coupable n'est pas Renault mais Peugeot qui a fait tant de lobbying sur ses diesels "propres".

Pour le coup Renault ne triche aucunement mais respecte à la lettre une loi totalement merdique, illogique et permissive.

Par

vendre un système qui ne fonctionne volontairement qu'un tiers du temps alors qu'il devrait fonctionner tout le temps pour respecter la loi, moi j'appelle ça de la fraude, de l'arnaque.

Si Renault veut se vanter de respecter la loi, qu'il fasse en sorte que son système ne soit désactivé qu'exceptionnellement.

Là il ne fonctionne qu'exceptionnellement et volontairement. Une société qui ne déclare qu'exceptionnellement et volontairement, on l'accuse bien de fauder, non ?

Par

En réponse à jesuisunoiseau

Et apres on embête Volkswagen... pffff

Vive les TDI, vive le diesel!

Moteur Turbo Gazout for ever!!!

Moi j'adore mon 2.0 tdi ultra 184 je ne le changerais pour rien!!! :bien::bien::bien:

Quand il explosera et qu'il fumera nooiiiiir (desir:biggrin::biggrin:) faudra bien changer

Par

C'est légal, juste malhonnête.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire