Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Disparition d'Alain Chevallier: un grand nom de la moto s'en est allé.

Dans Moto / Loisirs

Disparition d'Alain Chevallier: un grand nom de la moto s'en est allé.

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition lundi dernier d'un grand nom de la moto, Alain Chevallier, emporté par ce que l'on a l'habitude d'appeler pudiquement "une longue maladie", à l'age de 68 ans.


Attiré tout d'abord par l'automobile, il s'orientera vers la moto aux cotés de son frère Olivier, alors pilote de grands prix. Malheureusement, ce dernier perdra la vie brutalement sur le circuit Paul Ricard en 1980.


Alors qu'il pense tourner la page de la moto, Eric Saul arrive à le convaincre de continuer l'aventure. En plus des cadres de sa conception, Alain Chevallier travaillera également sur les moteur (des Yamaha TZ), améliorant leurs performances avec des éléments de sa conception. Des motos "Chevallier" s'illustreront en grands prix en catégorie 250, 350 et également 500cc avec des pilotes comme bien entendu Eric Saul (vainqueur du GP d'Autriche 1982), mais également Didier de Radigues (victoire en 350 au GP de Tchécoslovaquie et vice-champion du monde de la catégorie en 1982), Thierry Espié ou encore Jean-François Baldé.


Disparition d'Alain Chevallier: un grand nom de la moto s'en est allé.


Il travaillera ensuite pour Cagiva, Aprilia, Yamaha, Peugeot et sera un des pilier de l'aventure Voxan. Ces dernières années, il s'était remis à l'ouvrage pour remettre sur piste les machines de sa conception.


A sa famille et à ses proches, Caradisiac Moto présente ses plus sincères condoléances.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ah non, pas lui ! Fais chier...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire