Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Economie - Ducati: Les comptes des rouges sont dans le vert et Gabriele Del Torchio explique pourquoi

Dans Moto / Sport

Economie - Ducati: Les comptes des rouges sont dans le vert et Gabriele Del Torchio explique pourquoi

Si BMW peut annoncer des résultats mirobolants en faisant le bilan de l'exercice 2011, Ducati n'a certainement pas à rougir de honte en abordant l'item. Bien au contraire, c'est écarlate de plaisir que le boss de Borgo Panigale, Gabriele Del Torchio s'est fendu d'un point de situation sur l'année écoulée. Vente en hausse, embauches et perspectives d'avenir sereines, le tout en pleine crise, le miracle n'est donc pas simplement Allemand. Ironie du sort, il n'est finalement que le Moto GP qu ne tourne pas rond dans les faubourgs de Bologne !


« 2011 aura été une année extraordinaire » commence le patron à Madonna Di Campiglio. « 42 200 motos ont été immatriculées et 80% de la production est destinée à l'exportation. Le marché américain est pour nous le plus important, suivi de l'Italie et de l'Allemagne. Pour la première fois en France, nous avons dépassé les 4 000 ventes. Enfin, l'élaboration des politiques d'établissement d'un réseau de distribution en Extrême Orient nous a permis d'y connaître une croissance de 84%. Nous n'avons licencié personne et nous avons même embauché. Nous regardons l'avenir avec une grande sérénité


Mais comment font-ils ces Italiens ? Gabriele explique : « Nous avons eu d'abord le courage durant les années difficiles de 2008 et 2009 d'accroître nos investissements en recherche et développement. Ensuite, nous avons travaillé dur pour nous assurer d'alliances stratégiques comme Mercedes par exemple. Enfin, nous nous sommes tournés vers le monde et nous avons développé de nouveaux marchés. Commandée en octobre 2010, l'usine en Thaïlande a commencé à produire dès octobre 2011. Les moteurs et les composants viennent d'Italie et tout est assemblé là bas. Comme on ne paie pas de droits de douane nous sommes plus compétitifs


La marque de niches semble donc être le remède à la crise. Et ce n'est pas le d'ores et déjà succès d'estime du 1199 Panigale qui va ébranler cette tendance : « Le 1199 Panigale semble connaître un grand succès. Les amateurs de sportives n'ont pas disparu, ils étaient là, prêts à sortir du bois en attendant quelque chose de véritablement nouveau. Et le Panigale est arrivé. Il entraîne avec lui les autres modèles. »


De fait, le sport chez Ducati est quelque chose d'incontournable : « La compétition est indispensable pour nous. Nous savons que monde est en crise ce qui impose de faire des économies. Mais d'un point de vue technologique et pour la visibilité de la marque Ducati, il est important de garder cette passion et d'en nourrir nos motocyclistes. Mais nous ne faisons pas des millions de motos. Juste 42 000. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire