Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Economie - Europe: L'association des constructeurs européens appelle les politiques à la raison

Dans Moto / Pratique

Economie - Europe: L'association des constructeurs européens appelle les politiques à la raison

L'ACEM, soit l'association des constructeurs européens de motos vient d'alerter les eurocrates de l'Union Européenne sur leur inertie euthanasiante à définir, enfin, un cadre réglementaire sur ce que devra être la machine de demain. Rappelons en effet que depuis 2009, l'Europe a décidé de réglementer les prochaines machines qui devront affronter l'horizon 2013 à 2020, mais que depuis, rien de concret et de solide n'est sorti de cette réflexion, à part des propositions évasives. Comme l'ABS obligatoire, le programme diagnostique sur le tableau de bord ou des mesures contre la falsification, entendez par là un découragement à toute forme de tuning.


Une situation politique qui ne fait pas rire dans une conjoncture économique qui a vu le marché européen rétrécir de 40% depuis 2007. Par ailleurs, d'autres marchés s'ouvrent et imposent de lourdes taxes aux constructeurs européens pour y entrer. A moins de s'installer sur place. Du coup, le Président de l'ACEM, qui n'est autre que le boss de BMW Motorrad Henrik Von Kuenheim, appelle ces biens pensants à la raison s'ils ne veulent pas voir une délocalisation de masse qui mettrait à mal les emplois sur le Vieux Continent.


Il leur demande de regarder la réalité du marché, de réfléchir à une harmonisation internationale par des règles claires à prendre rapidement, sachant que des motos sont en développement. Il ne faudrait pas, en effet, qu'elles se trouvent soudainement obsolètes dès leur sortie, au risque d'engendrer des coûts de mise aux normes rédhibitoires pour des constructeurs aux fondations plus aléatoires qu'un homologue automobile. Un appel somme toute de bon sens, mais qui en dit long sur la déconnexion avec la réalité des dirigeants. Pour ne pas parler d'incompétence.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire