Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Economie : le stationnement tarifé au 1/4 d'heure, l'arnaque

Dans Moto / Pratique

Economie : le stationnement tarifé au 1/4 d'heure, l'arnaque

C'est encore un changement qui est passé sans grand bruit et qui met le consommateur au pied du mur. A partir du 1er juillet 2015, les parkings payant pourront appliquer la tarification au quart d'heure. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas toujours dans l'intérêt du consommateur.


Quoique pas toujours nécessaire pour le motard, l'utilisation d'un parking payant peut s'avérer utile dans certains cas et il est toujours bon d'être au jus de ce qu'il se passe. Et nous savons également que les sociétés qui gèrent ces places de stationnements ne se formalisent pas trop sur les tarifs et vont même jusqu'à demander des sommes prohibitives suivant les lieux.


Dans ce sens, l'Etat a mis en place une nouvelle tarification au quart d'heure (en général c'est par tranche 30 minutes ou une heure) pour juillet prochain. Certains parkings utilisent déjà cette mesure. Mais tout n'est pas rose dans l'histoire.


Nos confrères d'Auto Plus dénoncent une grosse arnaque dans ce système. Si le but de ce système à la base est de baisser la facture de l'usager, certaines sociétés ont profité de ce changement pour augmenter leurs prix (jusqu'à 55 % pour certains). Par exemple, un parking dans la ville de Lille affichait un tarif de 1,80 euro pour une heure. Aujourd'hui, pour un quart d'heure, il demande 70 cent et l'heure passe à 2,80 euros ! Soit plus de 50 % d'augmentation.


Le journaliste François Tarrain d'Auto Plus explique : « L'esprit de la loi Hamon était d'avoir des tarifs de stationnement plus justes, en fonction du temps réellement passé sur l'emplacement. Cela a été habilement détourné pour que la mesure n'induise pas de perte de chiffre d'affaires pour les opérateurs. Encore une fois, les perdants sont les automobilistes : ils paieront certes un peu moins cher en dessous d'une heure, mais au-delà, les tarifs vont exploser. »


Vous avez dit aberration ?


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire