Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Economie - Royal Enfield: Une santé de fer et des projets d'enfer

Dans Moto / Pratique

Economie - Royal Enfield: Une santé de fer et des projets d'enfer

Si certains doutent encore du Nirvana que représente l'Inde pour le monde de la moto, voici qui devrait les convaincre. Les grandes marques européennes y préparent leur avenir, mais il est un constructeur local connu qui semble déjà assuré du sien en se délectant de se reposer sur ses traditions pratiquement ancestrales. Son nom, c'est Royal Enfield, décidément à l'honneur cette semaine dans ces pages.


Le patron Venki Padmanabhan est ainsi très heureux de faire le bilan et de dresser les perspectives de sa marque : une progression de 42% d'une année sur l'autre relevée en 2011 pour quelques 74.626 motos vendues, tandis que les 7 000 machines produites mensuellement obligent les clients à patienter six mois pour monter sur leur moto. Du coup, ce sont 8 500 brêlons qui sortiront à présent chaque mois pour atteindre sans doute les 90 000 engins fabriqués d'ici la fin de la présente année.


Avec un réseau en extension et des carnets de commande pleins, Royal Enfield s'apprête à lancer son custom 500 Thunderbird développant une trentaine de chevaux alors que la cerise sur le gâteau arrivera début 2013. Le sympathique Cafe Racer aperçu à l'Auto Expo deviendra en effet réalité commerciale.


Portfolio (2 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire