Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Électrique : Toshiba promet une recharge en six minutes dès 2019

Électrique : Toshiba promet une recharge en six minutes dès 2019

Une batterie, ça n’a rien de très sexy. Et pourtant, c’est bien d’elle dont on va de plus en plus parler. C’est aussi elle qui va séduire, attirer toutes les attentions et en faire craquer plus d’un. Car c’est elle qui va permettre aux véhicules électriques de se mouvoir. Sans elles, point de révolution poussant la mécanique thermique à la casse. Un revirement que Toshiba a compris. En présentant sa nouvelle batterie, l’enseigne japonaise se veut incontournable.

Il n’y a pas si longtemps, on parlait de nombre de cylindres, de suralimentation, d’architecture à plat ou en V pour définir l’âme d’une voiture. Une époque qui semble à son crépuscule depuis que l’automobile, poussée par les pouvoirs publics et une opinion convertie au courant, se tourne vers la propulsion électrique.

Une aubaine pour une zone d’Asie du Sud Est déjà en avance sur la production des batteries. Parmi les gagnants, on trouve Toshiba qui veut déjà prendre un avantage décisif avec cette batterie lithium-ion Super Charge ion Battery. Et pour cause : elle pourrait offrir jusqu'à 320 kilomètres d'autonomie à une voiture avec un temps de charge de seulement six minutes. Ce n’est pas de la science-fiction puisque sa commercialisation est prévue en 2019.

Toshiba connaît le domaine. En 2008, il lançait ses batteries SCiB qui peuvent être rechargées à 90 % en seulement cinq minutes et offrent une durée de vie de dix ans. Ces batteries sont utilisées notamment par des voitures électriques de série, comme la Mitsubishi i MiEV (Peugeot Ion en France) et la Honda Fit EV. Elles utilisent une anode d'oxyde de lithium-titane.

La nouvelle anode est basée sur un alliage d'oxyde de niobium-titane (NbTi), lequel présente des propriétés de supraconductivité à basse température. Toshiba explique qu'il maîtrise une méthode pour synthétiser et disposer des cristaux NbTi conduisant à doubler la densité de stockage par rapport à l'anode d'oxyde de lithium-titane. En outre, la recharge rapide peut être effectuée à des températures basses, jusqu'à -10 °C, en une dizaine de minutes.

Avec cette nouveauté, Toshiba frappe fort. Ces cinq minutes suffisantes pour recharger 90 % de la batterie est un temps comparable à la durée nécessaire pour faire un plein d'essence. Un parallèle qui pourrait bien accélérer l’évolution vers la voiture électrique. Actuellement, les voitures électriques mises au point par les constructeurs réclament plusieurs dizaines de minutes pour recharger leur batterie lithium-ion. La Nissan Leaf et la Mitsubishi i-Miev nécessitent 30 minutes pour recharger 80 % de la capacité de leur batterie depuis une borne spécifique et même plusieurs heures depuis une prise domestique de 200 volts.

Enfin, Toshiba affirme être déjà prêt pour supporter la future demande. La marque possède déjà une usine de fabrication de batteries SCiB et devrait ouvrir son deuxième site de production. La firme prévoit d'y produire 500 000 cellules par mois dès la première année, puis d'augmenter son rythme de production pour fournir les constructeurs de voitures électriques ou hybrides rechargeables sur secteur, comme les futures Chevrolet Volt et Opel Ampera.

Mots clés :

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon c'est cool on sait mtnt comment recharger vite les batteries mais faudrait trouver un moyen efficace de production d'électricité aussi...:bah:

Par

En réponse à FayrDi

Bon c'est cool on sait mtnt comment recharger vite les batteries mais faudrait trouver un moyen efficace de production d'électricité aussi...:bah:

Tout le monde pense à la production mais un des gros problème est l'infrastructure de transport de l'électricité qui devra être revue en totalité.

Par

En réponse à Julien42100

Tout le monde pense à la production mais un des gros problème est l'infrastructure de transport de l'électricité qui devra être revue en totalité.

Tout est à revoir. Rien n'est au point. Cette batterie arrive trop vite les énergéticiens vont devoir se mettre un coup de pied aux fesses.

Par

En réponse à FayrDi

Bon c'est cool on sait mtnt comment recharger vite les batteries mais faudrait trouver un moyen efficace de production d'électricité aussi...:bah:

les Airpho sont déjà produits en masse donc plus qu'a mettre leurs porteurs sur des spad et hop des Terawatts en plus :buzz:

Par

Vous inquiétez pas pour la production d'électricité, la prochaine Audi A8 aura un kit dynamo en alu brossé pour les passagers fabriqué en collaboration avec Shimano :biggrin:

Par

" Toshiba connaît le domaine. En 2008, il lançait ses batteries SCiB qui peuvent être rechargées à 90 % en seulement cinq minutes et offrent une durée de vie de dix ans. Ces batteries sont utilisées notamment par des voitures électriques de série, comme la Mitsubishi i MiEV (Peugeot Ion en France) et la Honda Fit EV. Elles utilisent une anode d'oxyde de lithium-titane. "

Et notre journaliste qui recopie ça sans sourciller..... Les gens qui roulent dans ces dangereux microbes seront ravis d'apprendre qu'ainsi, ils ont dû glander des heures durant devant leur prise....alors que 5 minutes auraient suffi pour repartir.

Faudra que l'homme au bras-bleus pense à nous en faire la démo la prochaine fois qu'il s'attaquera au périf' dans l'une de ces tires... promis ?

Par

pour un portable?

Par

Ce n'est parce qu'on peut récupérer 200 ou 300 km d'autonomie qu'on voudra le faire (à défaut de parler d'énergie en kWh). On peut s'inquiéter pour les week-end de départ en vacances, mais la progression des ventes en électrique ne se fait pas à la vitesse de l'éclair.

Par contre l'article parle de supraconductivité, et il n'y a pas de rapport direct avec la batterie. Mais, s'il faut transporter de grande quantité de courant, les câbles supraconducteurs refroidis par azote liquide seront nécessaires pour alimenter les grandes villes.

Et pour produire l'électricité, les pétroliers vont se diversifier en construisant des centrales au gaz.

Par

L'article ne précise pas non plus sur quel type de borne on obtient ces 6 mn. J'imagine que ce n'est pas une prise 220 v domestique. Donc, le problème est un peu toujours le même : la mise à disposition de bornes spéciales, et le coût futur. ça paraît improbable que ce soit presque gratuit. Voir les bornes AutoLib par exemple.

Par

En réponse à roc et gravillon

" Toshiba connaît le domaine. En 2008, il lançait ses batteries SCiB qui peuvent être rechargées à 90 % en seulement cinq minutes et offrent une durée de vie de dix ans. Ces batteries sont utilisées notamment par des voitures électriques de série, comme la Mitsubishi i MiEV (Peugeot Ion en France) et la Honda Fit EV. Elles utilisent une anode d'oxyde de lithium-titane. "

Et notre journaliste qui recopie ça sans sourciller..... Les gens qui roulent dans ces dangereux microbes seront ravis d'apprendre qu'ainsi, ils ont dû glander des heures durant devant leur prise....alors que 5 minutes auraient suffi pour repartir.

Faudra que l'homme au bras-bleus pense à nous en faire la démo la prochaine fois qu'il s'attaquera au périf' dans l'une de ces tires... promis ?

Pour une fois je suis d'accord avec Roc et gravillon.

Le journaliste recopie un communiqué sans comprendre manifestement ce qu'il écrit.

Si vous comprenez l'anglais et que vous faites un tour sur le site de Toshiba dédié au SCIB, vous verrez que c'est uniquement la cellule qui peut se charger en 6 minutes, sous certaines conditions.

Ils ne parlent pas du tout de la batterie.

C'est comme si on disait qu'une cannette de soda se remplit plus vite qu'un baril :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire