Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Emissions polluantes : les constructeurs allemands contraints de rappeler 630 000 autos

Emissions polluantes : les constructeurs allemands contraints de rappeler 630 000 autos

Le ministère des Transports allemand a rendu les résultats de son enquête sur les tests de plusieurs dizaines de véhicules outre-Rhin. L'étude met en valeur de grands écarts entre émissions en laboratoire et en condition réelles, selon la méthode du test "Real Driving Emission" qui sera intégré au prochain cycle d'homologation. Les constructeurs allemands ont pris la chose en considération et rappellent dans la foulée quelque 630 000 autos. Sauf qu'ils ne sont pas du tout dans l'illégalité...

La situation actuelle est quelque peu confuse en Europe. Depuis l'affaire Volkswagen, tout le monde se met à faire la chasse au milligramme d'oxyde d'azote. Chez nous, c'est la commission indépendante menée par Ségolène Royal qui avait pour objectif de tester tout un tas de véhicules afin de connaître les écarts en laboratoire et en conditions réelles. Les Allemands ont, eux aussi, eu droit à une enquête dirigée par le gouvernement qui rend justement son verdict (à voir par ici, en allemand), incitant les marques majeures outre-Rhin à rappeler quelque 630 000 véhicules.

 

Concrètement, à la différence de l'affaire Volkswagen, il n'y a ici pas eu de présence de quelconque logiciel de trucage. C'est simplement la désactivation "abusive" du dispositif de contrôle du traitement des gaz d'échappement à certains régimes et sur certaines plages de température pour protéger les moteurs. Une méthodologie très courante chez les constructeurs automobiles qui n'a rien d'extraordinaire ni de scandaleux et qui est connue depuis toujours, et autorisée par les lois européennes. 

 

Respectables hier, coupables aujourd'hui

Sauf que le fait de désactiver le traitement et le recyclage des gaz d'échappement entraîne inévitablement des différences de valeurs d'émissions d'oxydes d'azote plus ou moins importantes chez certains constructeurs. Ainsi, Mercedes va rappeler 243 000 Classe A, B et V, tandis que ce sera 32 000 Macan pour Porsche, 66 000 Q5, A6 et A8 pour Audi, 194 000 Amarok et Crafter pour Volkswagen, ou encore 90 000 Zafira, Insignia et Cascada pour Opel. D'autres constructeurs ont été cités dans l'enquête comme Alfa Romeo, Chevrolet, Dacia, Fiat, Hyundai, Jaguar, Jeep, Landrover, Nissan et Suzuki. La seule marque française apparaissant dans l'étude est Renault, qui n'a pas encore officialisé de rappel. En clair, la plupart des voitures qui ne disposent pas de traitement auxiliaire spécial des oxydes d'azote (comme la réduction catalytique sélective "SCR") sont jugées coupables.

 

Ce que souhaite le gouvernement allemand, dans ce rappel, c'est forcer les constructeurs à activer le système de traitement des émissions polluantes en permanence, quelle que soit la température. Cela pourrait alors peut-être permettre aux véhicules Euro 5 et Euro 6 de respecter à chaque fois les limites d'émissions des oxydes d'azote, qui sont respectivement de 180 et 80 mg/km (ou au moins, à s'en approcher un peu plus).

 

Tout cela soulève malgré tout un petit retournement de veste de la part du gouvernement allemand (et certainement aussi des français et anglais, qui ont mené leur enquête), puisque les véhicules ont été au départ homologués et validés par des organismes de tests mandatés par le gouvernement allemand. Toutes ces autos étaient donc bien conformes aux normes (avec une certaine marge de manœuvre, notamment sur les oxydes d'azote, encore une fois autorisée et tolérée par les pouvoirs publics), au moment de leur lancement commercial, mais aujourd'hui, avec les récentes actualités, elles deviennent tout à coup coupables de ne plus respecter ces mêmes normes.

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pourquoi ne pas avoir pris le temps de simplement parcourir le rapport dont vous donnez le lien ?

Parce qu'il fait plus de 100 pages ?

Pas que des modèles allemands pointés du doigt là dedans....pour exemple le 4 Jar mazout page 104 et un Suzuk' juste après.

Et qui comme les copains seront contraints de passer par la case concession pour une sérieuse remise niveau de leur soft, pour qu'enfin le déclaratif s'approche à minima des seuil d'émission de polluants dans la vraie vie.

Un autre truc aussi, pour quoi ne pas considérer Dacia, cité dans l'article, comme un constructeur français, alors que vous le prenez comme tel dans les communications de ventes mensuelles ?

Par

Pauvres KonstruKteurs allemands, j' ai envie de pleurer et vévé qui avait déjà 11millions de totos tdi euro 5 a rappeler ds le monde ..!!

Ce petit panel si deutsche ..qualitatif va sûrement détester ce dernier ..!!

Par

"J'suis hyper content" : Simon Jérémi.

Proposé comme ça, et si on allait se faire une repro légale pour rendre nos caisse moins fiable?

C'est le rappel à ne pas suivre on dirait...

Par

Grande hypocrisie des autorités qui pendant des années étaient parfaitement au courant des pratiques d'homologations foireuses mais ne disaient rien.....puis d'un coup hop on refait des mesure et on dit "Rhoooo c'est pas bien" !!!".

Par

Et en France rien ?

La température moyenne correspond à celle des tests et les moteurs respectent tout le temmps la norme ?

Non ? Ah faudrait peut-être imiter nos voisins alors.

Déjà que l'Europe veut nous taper sur les doigts à cause de la pollution de nos grandes villes, si on laisse passer un truc comme ça, c'est vraiment se moquer de la santé de la population !

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Grande hypocrisie des autorités qui pendant des années étaient parfaitement au courant des pratiques d'homologations foireuses mais ne disaient rien.....puis d'un coup hop on refait des mesure et on dit "Rhoooo c'est pas bien" !!!".

Et le Squale de parler d'hypocrisie.....tu manques pas d'air toi !

Tu sais ce dont je veux parler j'espère....

Par

Mr le journaliste on va pas être d' accord du tout vous est moi..

.." Concrètement, à la différence de l'affaire Volkswagen, il n'y a ici pas eu de présence de quelconque logiciel de trucage. C'est simplement la désactivation "abusive" du dispositif de contrôle du traitement des gaz d'échappement à certains régimes et sur certaines plages de température pour protéger les moteurs. Une méthodologie très courante chez les constructeurs automobiles qui n'a rien d'extraordinaire ni de scandaleux et qui est connue depuis toujours, et autorisée par les lois européennes. "...

Bin non c' est illégal, ce n' est pas normal cela doit être lourdement sanctionné.

On va imagé, ce serait comme le mec en camping car, il a un chiotte chimique dans son camion c' est légal, une fois plein plaf il le balourde en pleine nature.. Voilà. pas besoin d' ergoter.

Par

c'est quand même étrange!! sur le net que se soit, Le Monde, L'OBS, A+, Figaro, Les Echos etc 95% des médias relayant cet article précisent que se sont *5 marques allemandes: Opel, Mercedes, VW, Porsche, Audi, qui sont touchées, mais sur caradisiac on se sent frustrées que BMW ne soit pas impliqué? on pourrait le précisé non? la marque que tout le monde déteste, on se contente de dire 630.000 véhicules allemands comme ça on pense que c'est tout les allemands!!

Bmw n'est pas un motoriste pour rien ;) a tout ses détracteurs gros bisou...

Par

" On va imagé, ce serait comme le mec en camping car, il a un chiotte chimique dans son camion c' est légal, une fois plein plaf il le balourde en pleine nature.."

Et le gars qui poste ça à 12h35.

Bon appétit les gars !

Par

En réponse à kesskidit

Mr le journaliste on va pas être d' accord du tout vous est moi..

.." Concrètement, à la différence de l'affaire Volkswagen, il n'y a ici pas eu de présence de quelconque logiciel de trucage. C'est simplement la désactivation "abusive" du dispositif de contrôle du traitement des gaz d'échappement à certains régimes et sur certaines plages de température pour protéger les moteurs. Une méthodologie très courante chez les constructeurs automobiles qui n'a rien d'extraordinaire ni de scandaleux et qui est connue depuis toujours, et autorisée par les lois européennes. "...

Bin non c' est illégal, ce n' est pas normal cela doit être lourdement sanctionné.

On va imagé, ce serait comme le mec en camping car, il a un chiotte chimique dans son camion c' est légal, une fois plein plaf il le balourde en pleine nature.. Voilà. pas besoin d' ergoter.

Eh ben non, c'est pas illégal

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire