Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

EMX2 - Charles Lefrançois : "je n’ai pas de pression particulière"

Dans Moto / Sport

EMX2 - Charles Lefrançois : "je n’ai pas de pression particulière"

Le championnat d'Europe de motocross est l'antichambre des GP où les Français sont une nouvelle fois nombreux à briller.


Une bonne occasion de leur donner la parole, Charles Lefrançois (Honda) en tête actuellement, Dylan Ferrandis (Kawasaki) juste derrière après 5 victoires successives, Romain Febvre (KTM) qui a laissé sa plaque rouge à cause d'une blessure au pied.


Nous avons contacté également Maxime Desprey, animateur du junior l'an passé, Maxime a démontré un beau potentiel puis Sulivan Jaulin (Kawasaki) qui a été le dauphin de Jordi Tixier toute la saison 2010, si Sulivan manque de réussite surtout dans les départs le Gardois est sans aucun doute plein de talent.


Et bien sûr Arnaud Aubin, auteur de bons départs, son classement est loin de refléter son niveau lui aussi.


 


Charles Lefrançois, né le 26 juin 1990 à Caen, vit à Granville.


Le samedi à St Jean tu reprends la tête à Tonkov, tu y croyais à la victoire ?


Hé oui j'y croyais et à 3 tours de la fin de la manche lorsque la grosse pluie d'orage s'est abattue sur le circuit, cela m'a un peu perturbé, je ne voulais pas faire d'erreur et tout perdre. La piste était très sèche et très dure en dessous, avec l'eau c'est devenu comme du verglas, très glissant, plus cela allait plus il pleuvait fort, j'ai préféré rendre la main et prendre les 20 points de la 3ème place.


Au Portugal deux fois 3ème.


Je fais un week-end solide, en première manche j'avais mal aux bras, je n'ai pas réussi à revenir sur les deux pilotes de tête, le soleil était très bas à cette heure tardive, la visibilité était réduite. J'avais du mal à voir correctement cela m'a tendu, je roulais crispé je n'ai pas réussi à me détendre avec cette lumière basse.


En deuxième manche le dimanche, je n'étais pas loin de la seconde place que tenait Romain Febvre quand il se fait mal au pied, je termine dans sa roue.


En Espagne on ne te reconnaît pas !


Aux entrainements et aux chronos tout allait très bien je fais le 2ème temps en qualif donc là c'était bien. Mais en manche je ne suis pas parvenu à me libérer, je n'étais pas du tout dedans, pas à l'aise, j'ai moi-même du mal à l'expliquer.


Je me suis fait passer par plusieurs pilotes, je n'ai pas su résister, je n'étais pas dans un bon jour, pas dans le rythme, heureusement que j'avais réussi deux bons départs, cela m'a bien aidé.


La plaque rouge elle te va bien mais elle donne la pression ?


Et oui c'est sur qu'elle me va bien maintenant il va falloir la garder jusqu'au bout. On va travailler fort à l'entrainement surtout mes points faibles que sont les virages. Curieusement je n'ai pas de pression particulière, avant les départs en Espagne je n'avais aucune pression et je les bien réussis d'ailleurs, mes deux départs en Espagne m'ont bien servi, c'est curieux c'est que je ne me sentais pas sous pression mais je n'étais dans le coup.


Tes adversaires.


Les résultats parlent d'eux-mêmes, c'est Dylan Ferrandis mais aussi Romain Febvre. Je pense que tout se jouera entre nous trois. Dylan est vraiment rapide, il l'a encore prouvé de nouveau en Espagne.


Des remerciements ?


Campenac Moto, Garage Crenn à Ploubalay, Miroiterie Denex, NGS, Bruno, mes parents et tous mes partenaires.


Merci Charles, à bientôt.


EMX2 - Charles Lefrançois : "je n’ai pas de pression particulière"


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire