Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

En attendant la Kawasaki W800, les sept péchés capitaux par Dingo avec la W650 comme actrice...

Dans Moto / Loisirs

En attendant la Kawasaki W800, les sept péchés capitaux par Dingo avec la W650 comme actrice...

Onze ans après sa petite sœur la W650, Kawasaki s'apprête à commercialiser la W800. Très attendue par les amateurs de machines néo-classiques, voici certainement une des armes idéale pour éviter de voir les points de son permis fondre comme neige au soleil (même si ces motos sont largement capables de rouler à des vitesses prohibées).


En attendant l'arrivée de la belle dans les concessions, revenons quelques années en arrière pour voir comment le service presse avait « traité le sujet ».


A gauche, on reconnait Fast Sébil'.
A gauche, on reconnait Fast Sébil'.


A l'époque, c'est le photographe Dingo qui avait été choisi. Cet artiste, qui a débuté sa carrière à la fin des années soixante-dix, s'est principalement illustré dans ses mises en scène prenant pour actrices principales des voitures anciennes (une de ses grandes passions). Travaillant pour le magasine « Rétroviseur », ses clichés, réalisés après une préparation minutieuse à la limite de la maniaquerie, sont très vite devenus une référence dans le milieu.


En prenant pour thème les sept péchés capitaux, voici en images la vision de Dingo sur le bicylindre Kawasaki.


Crédit photo: service presse Kawasaki.


Portfolio (7 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire