Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

En direct du Salon de Milan 2015 : Tiger Explorer XC, XCx, XCa, XR, XRx, XRt et Low

Dans Moto / Salon

En direct du Salon de Milan 2015 : Tiger Explorer XC, XCx, XCa, XR, XRx, XRt et Low

A côté de la nouvelle Speed, la grande star du stand du constructeur anglais est le nouveau Tiger Explorer, qui n'est plus un modèle mais une famille complète avec pas moins de 6 déclinaisons portant les appellations de XC, XCx, XCa, XR, XRx, XRt et Low allant de la plus baroudeuse à la plus routière. De quoi satisfaire toutes les attentes ou presque !


Pour ceux qui ne connaîtraient pas en détails la gamme de Triumph, le Tiger Explorer représente le trail le plus évolué du constructeur. Aujourd'hui, la firme veut élargir au maximum sa clientèle en proposant de multiples déclinaisons. Triumph a fait évoluer son trail sur de multiples points : cela passe tout d'abord par des évolutions dans le domaine pratique avec l'adoption pour la première fois sur le modèle mais également dans le segment d'une bulle réglable électriquement.


En direct du Salon de Milan 2015 : Tiger Explorer XC, XCx, XCa, XR, XRx, XRt et Low


Si l'esthétique demeure inchangée avec un modèle toujours aussi massif, il n'en est pas de même de la mécanique qui a subi de nombreuses améliorations. Ainsi, on a toujours à faire à un trois cylindres de 1215 cc mais celui-ci a été retravaillé afin d'augmenter la puissance et le couple. Pas d'indications en revanche de la part de Triumph qui ne nous a pas communiqué les caractéristiques précises de ce bloc. Comme sur la Speed, le Tiger hérite d'une électronique plus poussée avec un ride by wire, différents modes de conduite dont un totalement personnalisable, une aide au démarrage en côte – très pratique pour la pratique du offroad - , mais également d'un ABS et d'un antipatinage plus perfectionnés. La partie cycle est aussi bonifiée avec le recours à des suspensions WP, qui équipe également les KTM. Tiens, tiens comme par hasard, diront les mauvaises langues. A noter que ces suspensions sont semi-actives, ce qui signifient qu'elles sont capables de s'adapter aux conditions de roulage.


Vous l'aurez compris, la cible est claire, il s'agit de la BMW GS qui domine largement le marché. Pas étonnant donc que Triumph propose également une gamme complète d'accessoires.


Portfolio (8 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire